Voici comment protéger les plantes du gel et du froid en décembre

Les plantes d’extérieur ne sont pas toutes rustiques. C’est-à-dire qu’elles ne résistent pas toutes au froid. À l’approche de l’hiver et des gelées, il convient donc de protéger les plantes sensibles ou fragiles pour qu’elles continuent à avoir une bonne croissance, même dans les conditions les plus dures. Découvrez comment protéger vos plantes du gel.

La rusticité d’une plante est sa capacité à supporter le froid et le gel. Certaines plantes résistent moins au froid que d’autres. C’est le cas notamment des plantes tropicales. Si votre jardin ou votre potager contient des plantes peu rustiques, sachez que vous pouvez les protéger du gel et des grands froids.

Comment protéger efficacement les plantes du gel ?

  • Plantes en pot

Les plantes en pot souffrent plus du froid que celles plantées en pleine terre. En effet, le froid touche la surface de la plante, mais s’infiltre aussi entre les parois du pot. Pour protéger votre plante en pot, placez-la contre un mur pour la protéger des courants d’air.

Pensez également à envelopper les contenants dans un plastique à bulle ou de la toile de jute pour les protéger du froid qui risque de les fissurer. Il faut dire que le choix de la matière du pot est également déterminant durant l’hiver. Les pots en terre cuite ne résistent pas au froid. Ils peuvent en effet se fissurer à cause du gel. Les pots en résine ou en plastique ne s’abimeront pas sous l’effet du gel, mais ils ne pourront pas protéger vos plantes du froid. En revanche, le bois est la matière la plus efficace en hiver. C’est un isolant qui résiste au gel, et donc vos plantes seront mieux protégées.

enveloper le pot

Envelopper le pot – Source : spm

Ne posez pas vos pots directement sur le sol froid, surélevez-les à l’aide de petites briques ou simplement des bouchons en liège. Cela vous permettra également d’assurer un meilleur drainage et permettre à l’eau de ne pas stagner et donc de ne pas geler. D’où la nécessité de toujours retirer l’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot après les arrosages.

pot surelevé

Pot surélevé – Source : spm

Pour les plantes les plus sensibles au froid, il est préférable de les remiser, c’est-à-dire de les garder dans un local frais et aéré, dont la température ne dépasse pas 15°C et ne se situe pas en dessous de 5°C. Notez que les plantes ne supportent pas les changements brusques de température. Pensez donc à les remiser avant les premières gelées pour les acclimater, c’est-à-dire les habituer à la baisse des températures. Serre, véranda ou garage peuvent donc être envisagés, selon vos moyens.

  • Les plantes en pleine terre

Protégez-les du froid en les couvrant avec un voile d’hivernage ou avec une couverture de rangée. Celle-ci permettra d’envelopper vos plantes, mais sans les étouffer. Pour cela, veillez à ce que la couverture ne touche pas directement vos plantes. Couvrez vos plantes en début de soirée, et retirez la couverture le lendemain matin, pour permettre à vos plantes de profiter de la lumière du soleil.

couverture de rangée

Couverture de rangée – Source : spm

Vous pouvez couvrir vos plantes avec une couverture ou un drap de votre maison. Drapez-les sans les serrer pour ne pas les étouffer et soutenez la couverture avec des piquets plantés au sol, si nécessaire. Drapez vos plantes ou vos arbustes jusqu’au sol, et faites attention à ne pas attacher la couverture autour du tronc ou de la tige, car cela risquerait d’empêcher la chaleur qui se dégage du sol de réchauffer l’ensemble de vos plantations.

Pour fournir à vos plantes une protection supplémentaire, notamment durant les intempéries et les fortes pluies, ajoutez au-dessus de la couverture, une bâche ou un rideau de douche.

Vous pouvez également couvrir les plantes individuelles avec des cloches de jardin, ou improviser votre propre cloche en utilisant un pot de fleurs, un seau à l’envers ou une cruche de lait en plastique coupée vers le bas.

cloches customisées

Cloches customisées – Source : spm

Pour protéger les arbustes, les jeunes pousses et les plantes vivaces, procédez au paillage. Pailler votre jardin consiste à recouvrir le sol qui entoure les plantations de paillis qui peut être constitué soit de matières végétales ou minérales. Placez donc au pied de vos plantations et des jeunes plants, de l’écorce, un tapis de feuilles mortes, du paillis de bois ou de foin, ou encore du compost. En plus de protéger le système racinaire de vos plantes du gel, et d’éviter l’apparition des mauvaises herbes, le paillage nourrit également votre végétation. D’ailleurs, les paillis sont considérés comme étant de bons fertilisants.

paillage

Paillage – Source : spm

Quelles sont les plantes sensibles au gel ?

  • Les arbres fruitiers et arbustes qui fleurissent au printemps comme le cerisier ;
  • Les succulentes, les impatiens, les géraniums ou les bougainvilliers ;
  • Les plantes vivaces comme le dahlia, le canna ou le caladium ;
  • Les plantes persistantes méditerranéennes, comme les agrumes (citronnier ou oranger), les lauriers-roses : elles peuvent toutefois résister à un gel passager, mais cela risquerait d’abimer leur feuillage ;
  • Certains végétaux comestibles ou plantes potagères comme le concombre, les aubergines, et les poivrons.

Cela dit, ces astuces vous permettront d’hiverner vos plantes et de les protéger du gel pour leur permettre de bien passer l’hiver.

Lire aussi 4 plantes qui attirent la richesse dans votre maison selon le Feng Shui

Contenus sponsorisés