Pédalez 60 minutes sur ce nouveau vélo peut alimenter votre maison en électricité pendant 24 heures

Pédalez 60 minutes sur ce nouveau vélo peut alimenter votre maison en électricité pendant 24 heures


Saviez-vous que la moitié de la population mondiale n’a pas accès à une source d’énergie fiable ? Au 21ème siècle certaines régions du monde ne peuvent toujours pas chauffer leurs maisons, préparer leurs plats sans brûler du bois et ont encore moins accès aux technologies actuelles. Alors, pour résoudre cette problématique, Manoj Bhargava, fondateur de Billions in Change, une entreprise qui a pour but d’avoir « un impact positif sur l’humanité » a mis en place un vélo capable de fournir les maisons en énergie et ce de manière autonome. Explications.

En 2015 le Washignton Post a déclaré que près d’1.3 milliard de personnes à travers le monde vivraient sans électricité. Près de la moitié se trouveraient en Afrique subsaharienne, l’Inde étant à elle seule le pays qui connaîtrait le plus de précarité énergétique avec 300 millions de personnes vivant dans le noir.

Toutefois, selon l’International Energy Agency, après les efforts déployés par les Etats membres des Nations Unies, ce nombre est pour la première fois tombé sous le milliard en 2017. Néanmoins, il est clair que nous sommes encore bien loin de l’ambition de ces pays de fournir un accès à une énergie moderne, propre, abordable et fiable pour tous d’ici 2030.

1 heure de vélo pour 24 heures d’électricité

L’idée de Manoj Bhargava est partie de son envie de fournir de l’électricité aux régions du monde qui ont peu ou pas accès aux énergies en leur donnant les moyens de la générer elles-mêmes. Ce projet ambitieux relayé par nos confères de FoxNews permettrait d’alimenter ces foyers en énergie en utilisant des vélos stationnaires.

A travers son entreprise, l’homme d’affaires cherche à développer des inventions dans le but de contribuer à apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les pays pauvres dans les domaines de l’eau, de l’énergie et de la santé.

Le concept n’est évidemment pas nouveau, néanmoins, Manoj Bhargava affirme que son vélo est plus performant que ses prédécesseurs. En effet, selon son site internet, le Free Electric produirait suffisamment d’électricité pour alimenter 24 ampoules, un ventilateur, un téléphone et un chargeur de tablette en même temps.

Le Free Electric Bike est composé de pièces de vélo standard, de poids, d’un alternateur et d’une batterie 12 V. Aussi, ce dernier a été conçu de façon à pouvoir être entretenu ou réparé par n’importe quel mécanicien de vélos partout dans le monde. Pour plus de simplicité, ses créateurs n’y ont installé qu’un seul engrenage. Ainsi, cela fait tourner un volant d’inertie, qui fait tourner un générateur qui permet à son tour de charger la batterie.

Certains affirment qu’une heure de vélo ne génère que 0.11 kWh, et qu’une maison se trouvant dans un pays industrialisé consomme en moyenne 10 kWh par jour. Ainsi, le vélo ne serait en réalité conçu que pour de très petites maisons rurales en Inde. Mais l’organisation explique qu’elle continue d’affiner et d’améliorer l’efficacité du vélo. En outre, ces derniers ont mis en place deux versions du vélo. Une version plus ergonomique pour les pays les plus pauvres coûtant un peu plus de 220 euros (disponible sur amazon) et un prototype plus sophistiqué, destiné aux pays consommant plus d’énergie d’une valeur comprise entre 1000 et 1300 euros.

Economisez de l’énergie, protégez l’environnement

Il existe en réalité un lien évident entre votre consommation d’énergie et l’impact sur l’environnement. En effet, en consommant moins d’énergie, vous réduisez considérablement la quantité de fumées toxiques émises par les centrales électriques, vous conservez les ressources naturelles de la planète et vous protégez les écosystèmes. Ainsi, le moyen le plus efficace de réduire la consommation d’énergie est de réduire les émissions de ces centrales.

En effet, pour produire l’électricité, la plupart brûlent du charbon, du pétrole brut ou d’autres combustibles fossiles. Ces  méthodes étant peu coûteuses, c’est pourtant notre planète qui en paie le prix fort. Le dioxyde de Carbonne, qui représente la majeure partie de la pollution terrestre, n’est qu’un des nombreux sous-produits toxiques issus des méthodes utilisées pour produire de l’énergie. A savoir que lorsque ce gaz est rejeté dans l’air, il absorbe la chaleur de l’atmosphère maintenant des températures atmosphériques élevées. Or, à mesure que les centrales électriques créent de l’énergie, les déchets de carbone capturent plus de chaleur qu’il n’en faut. Cela a par conséquent des effets désastreux sur notre planète que nous pouvons d’ores et déjà remarquer : Hausse des températures, sécheresse, niveau des mers plus élevé, intensité des catastrophes naturelles…

Alors, en prenant des mesures adéquates pour réduire votre consommation d’énergie, vous contribuez à protéger notre terre, afin que l’on puisse vivre dans des conditions plus saines et favorables pour la survie de toutes les espèces.


Loading...