x

Cette maman a laissé son bébé mourir de faim après l’avoir abandonné seul à la maison pendant 6 jours

Un parent est responsable de la sécurité tant physique que psychologique de son enfant. De fait, même pour de courtes périodes, un enfant en bas âge ne doit aucunement rester seul à la maison. Le récit suivant est celui d’une jeune maman qui n’a pas hésité à laisser son enfant seul à la maison jusqu’à ce qu’il meurt de faim.

C’est pour une durée de six jours qu’un bébé de 20 mois a été abandonné par sa mère désireuse de fêter son 18ème anniversaire. L’enfant a fini par succomber à sa négligence.

À fortiori, ce ne serait pas la première fois qu’elle fait preuve de négligence à son égard. Selon le tabloïd britannique the Sun, elle aurait laissé sa fille sans surveillance 11 fois auparavant.

Verphy Kudi et Asiah, son bébé – Source : The Sun

Une histoire qui rappelle celle d’un bébé retrouvé trempé dans l’urine après que sa mère l’ait laissé à la maison pour aller faire la fête.

Un homicide involontaire

Six jours. Autant de temps pendant lequel Asiah, l’enfant de Verphy Kudi a été abandonnée sans nourriture ni eau dans un appartement à Londres. Suite à cela, Verphy a fini par admettre être coupable d’homicide involontaire.

La jeune maman, actuellement âgée de 19 ans, vivait dans une résidence qui hébergeait des familles vulnérables. Selon les informations émises par l’accusation, la jeune femme a déjà laissé Asiah seule et sans surveillance 11 fois auparavant.  La première fois, le personnel de la résidence lui a déjà fait part de son inquiétude.

Verphy Kudi arrêtée pour homicide involontaire – Source : The Sun

Bien que les autorités avaient été contactées par le personnel, la famille de Verphy n’avait pas eu vent de son comportement. D’autre part, les procureurs ont estimé que 7 des 12 incidents sont de nature grave.

Asiah souffrait de faim, de déshydratation et de grippe d’après des tests médico-légaux et un examen post-mortem. Ainsi, la cause de sa mort a été confirmée comme ayant découlé de négligence.

Le décès d’Asiah a été causé par négligence – Source : The Sun

Une tragédie qui a affligé le père de Verphy

Depuis l’âge de 14 ans, Verphy avait plusieurs fois été portée disparue, suite à quoi sa famille n’a cessé de contacter la police. Son père Muba Kudi, 59 ans, a déclaré au tribunal : « Mon cœur est tellement brisé. Ma fille avait disparu. Elle avait disparu depuis l’âge de 14 ans. »

Cette tragédie a choqué autant sa famille que le personnel de la résidence où elle habitait. Ces derniers ont déclaré : « Cette tragédie nous a tous choqués. Notre personnel, en particulier ceux qui travaillent au complexe, a été et continue d’être profondément touché par celle-ci. Nos sympathies et nos pensées vont à la famille et à toutes les personnes touchées par cet événement tragique. »

 Verphy aurait plusieurs fois négligé son enfant – Source : The Sun

Verphy est malheureusement loin d’être la seule mère à faire preuve de négligence. Les histoires d’abandon sont légion et plusieurs d’entre elles impliquent des mères désireuses de faire la fête.

La négligence, un manque d’affection vis-à-vis de son enfant ?

Interrogé par France Soir, Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste, explique que beaucoup de mères ne sont pas en mesure d’établir une connexion avec leurs bébés après l’accouchement. Certaines osent même abandonner leur enfant comme en témoigne l’histoire de cette mère qui a abandonné son fils de 8 ans dans une station-service. Plusieurs sont celles qui n’ont pu ressentir d’affection et de fierté vis-à-vis de leur enfant. Le spécialiste en a révélé quatre causes :

– La dépression postpartum : L’incidence de la dépression postpartum sur les nouvelles mamans est tel, que dans certains cas, elles ne sont pas en mesure de prendre en charge leur bébé. Dans d’autres, elles ne veulent pas le voir.

– Une enfance agitée : Souvent, le cas de parents n’éprouvant aucune affection pour l’enfant peut avoir découlé d’un problème qui tire sa source de leur propre enfance. Ils ont par exemple, pu être négligés, abusés ou maltraités. Une fois parents, leur enfant devient à leurs yeux, un miroir de toute la peine qu’ils ont subi autrefois. Rodolphe Oppenheimer décrit ce comportement comme une espèce de mécanisme de défense.

– Des reproches et de la rancœur : Avoir mis au monde un enfant est pour certains parents le témoignage d’une insatisfaction et de tous les sacrifices qu’ils ont dû faire.

– La jalousie : La jalousie entre un parent et un enfant existe bel et bien. L’enfant peut miroiter des qualités que le parent jalouse, ce qui provoquera chez celui-ci un élan de comparaison.

Contenus sponsorisés
Loading...