x

Voici pourquoi la sexualité des personnes nées dans les années 90 est spéciale

On pourrait croire que les jeunes d’aujourd’hui ont beaucoup plus de relations sexuelles et de partenaires que les générations précédentes mais une étude récente a prouvé tout à fait le contraire. Les « millenials » ou personnes nées dans les années 90 font beaucoup moins l’amour que leurs ainés et ce, malgré l’apparition de centaines d’applications et de sites spécialisés dans les rencontres et une plus grande tolérance face au sexe avant le mariage.

Détails de l’étude et résultats :

Des chercheurs américains ont fait un sondage national qui a commencé en 1972 pour se terminer en 2014. Ce sondage a ciblé plus de 26 000 adultes. Les chercheurs ont ensuite analysé les données récoltées. Les personnes sondées ont dû répondre à des questions concernant leur comportement sexuel (combien de partenaires sexuels ont-ils eu depuis leurs 18 ans ?). En triant les résultats par génération, les chercheurs ont découvert que les personnes nées dans les années 90 sont beaucoup plus susceptibles de n’avoir eu aucun partenaire sexuel après l’âge de 18 ans que la génération née fin des années 60. Les millenials qui n’avaient jamais eu de rapport sexuel à l’âge adulte étaient 41% plus nombreux que ceux nés dans les années 80.

Qu’est-ce que cela veut dire ? 

Nous sommes au regret de vous faire savoir que quand vos parents avaient la vingtaine, ils avaient probablement beaucoup plus de rapports sexuels que vous. Mais en plus, les résultats de cette recherche démentent aussi l’idée erronée que certaines applications rendent le sexe plus accessible à cette nouvelle génération.

Quel lien avec la technologie moderne ?

En réalité, la technologie pourrait empêcher les gens de créer des liens dans la vraie vie et se contenter de connexions virtuelles, ce qui rend le sexe moins facile.  C’est du moins la théorie à l’origine de cette étude, proposée par Jean M. Twenge, docteur  et professeur de psychologie à l’Université de San Diego.

Quelques raisons possibles : 

Mais Dr Twenge et les autres chercheurs ont également proposé d’autres explications plausibles :

Les jeunes nés dans les années 90 vivent plus longtemps avec leurs parents et se mettent en ménage beaucoup plus tard.

Ils reçoivent une meilleure éducation sexuelle et sont donc plus préoccupés par leur santé que les générations précédentes. Ils se méfient des maladies sexuellement transmissibles ou des grossesses non désirées et préfèrent logiquement attendre plus longtemps avant de faire l’amour ou prônent carrément l’abstinence sexuelle.

Ils ont une plus grande facilité à accéder à la pornographie, via les films X à la télévision ou les milliers de sites internet. Le sexe virtuel est disponible d’une manière impressionnante et donne peut-être à ces jeunes une impression de satiété.

Ils ont une définition différente de ce qu’est une relation sexuelle par rapport aux autres générations (est-ce que le sexe oral est considéré comme un rapport à part entière par exemple ?).

Dans tous les cas, cette étude casse vraiment les stéréotypes sur cette génération et son aisance à trouver des partenaires sexuels grâce à des applications et des chats en ligne.

Contenus sponsorisés
Loading...