À quoi sert la petite poche de la culotte ?

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi servait la petite poche qui se trouve dans les culottes ? Certaines femmes pensent qu’il s’agit d’une poche secrète qui permet de cacher des objets féminins comme par exemple un tampon. Mais la fonction principale de cette poche est tout autre. Éclairages.

Quand vous allez dans un magasin de lingerie féminine ou quand vous enfilez vos sous-vêtements, la présence d’une petite poche au niveau de votre culotte peut vous intriguer. Si la curiosité fait partie de vos traits de personnalité les plus marqués, vous avez sans doute déjà chercher à connaître la fonction de cette poche. Dans cet article, on vous révèle à quoi sert la poche située dans les culottes des femmes.

Un moyen de protéger le vagin

La petite poche n’est autre qu’une doublure que l’on appelle le “gousset”. Et ce n’est pas par hasard qu’on la retrouve dans la plupart des culottes féminines. En réalité, la zone intime est une partie très sensible de votre corps qui doit être traitée avec soin et respect pour lutter contre tout désagrément. Le gousset protège contre les agressions extérieures et préserve l’hygiène intime. Les bactéries se développent très vite dans les muqueuses et perturbent le microbiote vaginal. Dans ce sens, un morceau de tissu est cousu pour préserver cette zone.

Parfois, les culottes en matériaux synthétiques tels que la dentelle, la soie ou le polycoton irritent la peau et l’empêchent de respirer. Or, c’est cette double épaisseur qui permet d’éviter les frottements des matières synthétiques et de protéger le vagin contre les bactéries et la transpiration.

L’importance d’utiliser des sous-vêtements confortables

Pour prendre soin de votre zone intime, vous devez privilégier des sous-vêtements qui respirent. Optez pour des matières non synthétiques et de qualité pour limiter la transpiration et les frottements. En effet, ces situations peuvent, à la longue, causer des irritations de la peau. Et si vous n’avez pas de gousset dans une culotte, il est préférable de ne pas la porter plus de quelques heures pour éviter d’éventuels désagréments.

Le vagin, un organe qui s’auto-nettoie naturellement

Certaines femmes utilisent des techniques risquées en vue de nettoyer leur partie intime et de lui prodiguer une odeur agréable. C’est le cas de celles qui mettent du bicarbonate de soude dans le vagin en vue d’éliminer les mauvaises odeurs. Ces gestes s’avèrent inutiles voire dangereux. En effet, le vagin a la capacité de s’auto-nettoyer naturellement, comme l’explique le Dr Jean-Marc Bohbot, directeur médical de l’Institut Fournier à Paris. Le spécialiste précise que la flore du vagin contient 60% de bonnes bactéries, les lactobacilles, qui ont pour fonction de protéger le vagin. En effet, ces micro-organismes empêchent la prolifération de bactéries néfastes et de champignons dans la zone intime et luttent contre les agressions extérieures. En réalité, les glandes vaginales sécrètent un mucus qui agit tel “un tapis roulant” pour retirer les débris. Dans ce sens, le spécialiste conseille d’adopter les bons gestes pour prendre soin de sa partie intime :

  • Arrêter de fumer pour préserver la flore vaginale
  • Ne pas utiliser d’antiseptiques
  • Nettoyer l’extérieur de la vulve avec du savon et de l’eau
  • Ne jamais rien introduire dans le vagin sans prescription médicale

Par ailleurs, le spécialiste explique qu’en cas de démangeaisons, de pertes ou d’odeurs inhabituelles, il faut prendre rendez-vous avec son médecin pour définir l’origine du problème et bénéficier d’un traitement adéquat.

Lire aussi Les hommes préfèrent-ils les strings ou les culottes ?

Contenus sponsorisés