x

Un coach en sexualité a aidé ce couple à pimenter leur vie sexuelle

Caroline, la jolie quarantaine et mariée depuis 19 ans, décide de reprendre en main sa vie sexuelle quelque peu en berne et se confie à un coach sexuel très réputé. Tel est le récit de son expérience.

Mon mari et moi avions une vie sexuelle très agréable. Mais depuis qu’on est devenu parents, une vraie «  baisse de régime » s’est installée. C’est en m’en rendant compte que je me suis sentie prête à ajouter un peu de piment dans notre vie de couple. Avant, quand nous n’avions pas encore d’enfants, le sexe était une priorité, mais depuis, on dirait que mon mari est passé au second plan, c’est toujours lui qui est en demande.

Entre mes responsabilités de mère de famille et mon travail, je n’ai que très peu à donner. Ça ne me dérange pas outre mesure de ne pas faire l’amour très souvent. Avec mon mari, on n’en est jamais arrivés aux scènes de ménages et autres problèmes émotionnels à cause du sexe, mais je me dis qu’il serait temps d’en apprendre un peu plus. Nous nous sommes mariés très jeunes et n’avions pas eu d’expériences sexuelles avant notre rencontre.

C’est en me posant des questions sur ce à quoi ressemble une vie sexuelle totalement épanouie que j’ai entrepris de vaincre mes malaises sexuels, j’ai découvert la littérature érotique et commencé à prendre goût à en lire. J’ai été agréablement surprise et troublée, car aussi bizarre que cela puisse paraître, çeci a réveillé mes fantasmes les plus enfouis. Je me suis même mise à écrire des lettres émoustillantes usant de métaphores poétiques et de crudité de vocabulaire pour exciter mon mari, lui décrivant des scènes érotiques brossées par mon imaginaire et que l’on n’avait jamais essayées auparavant. Il n’en revenait pas que ce soit l’œuvre de l’introvertie que je suis.

J’ai entrepris d’approfondir un peu plus mes recherches, c’est là que je suis tombée sur le blog de Betty Dodson, une gourou de la masturbation et auteure de livres destinés aux femmes comme moi en quête du « soi sexuel ». De fil en aiguille, je découvre le coach sexuel Eric Amaranth, qui n’est autre que le disciple de Betty. J’ai sauté le pas et je l’ai contacté.

Eric n’a pas la même approche que les autres coachs sexuels, avoir affaire à lui ne s’apparentait pas à une thérapie d’usage dans un cabinet. La consultation s’est d’ailleurs faite via Skype dans une atmosphère détendue et propice à la rigolade. Ceci a eu l’avantage de me décrisper, moi qui étais très intimidée au début. Exposer mon intimité n’a pas été facile mais Eric a le don de dédramatiser la sexualité, en parlant de pratique et de technicité, avec une aise déconcertante. La thérapie a duré dix séances, toujours virtuelles. Depuis, ma libido se porte bien mieux. J’ai mis en pratique les fondamentaux d’Eric.

Le rendez-vous était pris avec mon mari pour un week end torride. Qui aurait cru que je prendrais du plaisir à utiliser des sex-toys, à me laisser tenter par les jeux de rôle soumis/dominante, les pratiques de bondage ou par la sodomie. Avant de prendre contact avec Eric, je me contentais de récolter les informations au fil de mes lectures, mais les conseils sont plus pertinents quand ceux-ci proviennent d’un coach sexuel.

Si l’on avait réussi à faire fi de notre pudeur et à comprendre le cheminement du plaisir, mon mari et moi, il était toutefois réticent à prendre part à ma thérapie.

D’un tempérament réservé, il préférait rester en retrait et tirer profit de cette osmose sexuelle. Après chaque visio-séance, on était impatients d’essayer de nouvelles choses. Les gens n’osent pas parler de sexe en dehors du lit et n’ayant que très peu d’amis, seule ma sœur savait que j’avais un coach sexuel, ça l’a bien fait marrer sur le coup.

Tout cela remonte à six ans, mon mari et moi sommes toujours aussi curieux et avides de nouveautés pour agrémenter nos ébats sexuels. Conversations coquines, positions, zones érogènes, sexe anal… nous avons aboli tous les tabous et parlons ouvertement de ce que nous aimerions faire.

Le coaching sexuel n’est pas l’apanage des personnes audacieuses et coquines. Mon mari et moi sommes assez traditionnels certes, mais on a tout de même sauté le pas. Cette expérience m’a aidée à percevoir mon corps différemment, à jouer avec, j’ai cessé de tout prendre au sérieux. Si vous voulez une vie sexuelle plus pimentée, soyez en l’épice !

Contenus sponsorisés
Loading...