Les enfants sociables ont plus de chances de réussir à l’âge adulte

Les enfants sociables ont plus de chances de réussir à l’âge adulte


Les enfants sociables ont plus de chances de réussir à l’âge adulte

Lorsqu’il s’agit pour leurs enfants d’aller en petite, en moyenne ou en grande section, de nombreux parents s’inquiètent de leur réussite et de leurs résultats. Combien de mots nouveaux connaissent-ils ? Jusqu’à combien savent-ils compter ? Leurs compétences en lecture s’améliorent-elles ? Toutes ces questions, et bien d’autres encore, traduisent une volonté des parents de donner ce qu’il y a de mieux à leurs enfants. Pourtant, quoique leurs résultats en maternelle soient importants, leurs compétences sociales sont bien plus déterminantes pour leur réussite à l’âge adulte.

De bonnes compétences sociales chez les jeunes enfants prédisent leur réussite à l’âge adulte

D’après une étude publiée en 2015 dans l’American Journal of Public Health, les enfants qui, à la maternelle, présentaient les meilleures compétences sociales avaient le plus de chances de réussir dans la vie, une fois parvenus à l’âge adulte. De bonnes compétences sociales et émotionnelles chez les enfants d’âge préscolaire prédisaient de ce fait une plus grande réussite dans divers domaines tels que les études, l’emploi et la santé mentale ainsi qu’une plus faible propension à la criminalité et à la toxicomanie.

Aux parents de jeunes enfants : ne vous focalisez plus sur leurs résultats préscolaires, mais encouragez-les à jouer et à avoir plus d’interactions avec les autres enfants. Pour offrir à vos enfants un maximum de chances de réussir plus tard dans leur vie, faites en sorte qu’ils développent les compétences suivantes.

Encouragez vos enfants à améliorer ces trois compétences sociales

Jouer avec les autres enfants

Le jeu est l’activité par excellence qui permet à un enfant de bien grandir et de développer de nombreuses compétences. C’est en jouant avec d’autres enfants qu’il expérimente le monde et qu’il apprend à partager, à négocier et à résoudre les problèmes.

Cela ne veut pas dire pour autant que les activités auxquelles il participe en classe et ce qu’il y apprend ne soient pas importantes ; cela signifie juste qu’il faut, en tant que parent, veiller à ce que votre enfant dispose de beaucoup de temps pour jouer librement avec ses amis et ses petits camarades.

Résoudre les problèmes

En tant que parents, nous avons une tendance naturelle à réagir lors de conflits entre nos enfants, à nous interposer et à leur donner des directives. Si notre intervention peut s’avérer indispensable dans certains cas, il est malgré cela nécessaire que nous leur laissions l’occasion de régler leurs différends par eux-mêmes. Si l’on ne les laisse pas gérer leurs disputes entre eux, comment apprendront-ils à le faire ? 

Et si c’est votre enfant qui vient vous voir pour se plaindre d’un problème avec ses frères et sœurs ou avec ses amis, ayez une bonne discussion avec lui. Posez-lui des questions sur ce qu’il se passe et incitez-le à fournir lui-même des solutions. Posez-lui des questions telles que « que penses-tu pouvoir faire pour régler ça ? ». 

Montrez d’autre part à votre enfant que se tromper et échouer n’est pas grave, mais qu’il faut continuer à essayer de différentes manières jusqu’à obtenir le résultat voulu. Enquerrez-vous aussi de comment les choses fonctionnent et si la solution qu’il avait proposée porte ses fruits.

Etre utile aux autres

Soyez attentif à la conduite de votre enfant. Pour l’encourager, complimentez-le à chaque fois qu’il a un comportement altruiste et généreux.

Donnez-lui l’occasion d’être utile à ses proches en lui proposant d’aider ses frères et sœurs, vous-même ou votre conjoint, et soyez toujours prodigues en compliments et en félicitations lorsqu’il agit bien.

Incitez-le à être reconnaissant envers les autres, à les remercier et à faire de gentils gestes pour les servir et leur faire plaisir.


Loading...