Comment faire passer l’hiver aux géraniums ?

Le géranium qui porte le nom botanique Pélargonium est une plante vivace qui donne des fleurs parfumées aux tons bleu, rose, pourpre ou encore rouge. Idéale pour orner les balcons en été, cette plante apprécie la chaleur et le soleil, mais demeure très sensible au froid et risque en effet de périr en hiver. Découvrez comment protéger vos géraniums des premiers frimas de l'hiver pour les voir fleurir de nouveau en été.

Le géranium est une plante qui supporte mal le froid et risque donc de succomber aux gelées hivernales. Vous pouvez toutefois conserver vos géraniums en hiver et les voir refleurir grâce à ces 3 méthodes.

Comment conserver vos géraniums pendant l’hiver ?

Garder les géraniums comme plante d’intérieur

Les plantes d’intérieur ont toujours été tendance. Elles permettent de décorer la maison et de l’égayer grâce aux couleurs et aux arômes qu’offrent les plantes florifères. Si vous avez des géraniums en pots à l’extérieur de votre maison, pensez à les rentrer avant même les premières gelées.

Assurez-vous d’abord de bien nettoyer le feuillage de votre plante pour éviter d’introduire les parasites extérieurs dans votre maison, comme les cochenilles, les aleurodes ou les tétranyques. Pensez également à enlever les tiges fanées ou jaunes et à tailler les tiges d’environ 2/3 de leur longueur, pour être sûr d’avoir des plantes saines.

Si vous avez encore des doutes, vaporisez le feuillage avec un insecticide que vous pouvez préparer chez vous, à base de jus d’oignon ou d’ail. À présent, vous pouvez garder vos pots de géranium dans un endroit frais et lumineux, à l’abri des courants d’air. La température de la pièce doit être située entre 10°C et 15°C.

Concernant l’arrosage, réduisez sa fréquence en hiver, mais ne laissez pas les racines dessécher. Pensez donc à arroser vos géraniums aux premiers signes de sécheresse du terreau.

Dès la fin de l’hiver, pensez à ressortir vos pots progressivement à l’extérieur. Cela dit, avant d’exposer vos géraniums totalement au soleil, gardez-les d’abord à l’ombre quelques jours, puis à la mi-ombre pour ne pas les brusquer avec la lumière du soleil. Reprenez également l’arrosage progressivement. Vos plantes seront ainsi prêtes à fleurir en été.

geraniums-maison

Géraniums comme plante d’intérieur – Source : spm

Mettre les géraniums en dormance

Cette méthode est plus traditionnelle, mais elle reste une bonne alternative pour hiverner les géraniums. Vos plantes vont ainsi s’endormir, et passer l’hiver sans feuillage. Il faut pour cela un endroit sombre et sec dont la température ne dépasse pas 10°C, comme un garage ou un sous-sol.

Commencez d’abord par déterrer vos géraniums et secouez-les pour enlever la terre qui reste accrochée aux racines. Laissez ensuite vos plantes sécher pendant quelques jours pour éviter la formation des moisissures. Une fois les racines séchées, enveloppez-les dans du papier journal ou dans un sac en papier. Vous pouvez également les garder dans une boîte en carton. Ce qui compte c’est que l’endroit soit frais.

Une fois par mois, vérifiez vos géraniums et enlevez les feuilles et les racines abîmées ou mortes. Si vous remarquez que certaines tiges sont devenues flétries, trempez-les dans l’eau, laissez-les sécher et rangez-les à nouveau.

À partir de mars, sortez vos géraniums de leur abri, nettoyez-les et coupez leurs tiges jusqu’à ce qu’elles soient bien vertes. Choisissez un terreau frais pour rempoter vos plantes et reprenez leur arrosage progressivement.

geraniums-en-dormance

Géranium en dormance – Source : spm

Bouturer les géraniums

Cette technique est efficace si vous voulez multiplier vos géraniums et éviter d’en acheter de nouvelles, si jamais l’hivernage de vos plantes échoue.

Pour cela vous aurez besoin de :

  • Une plante de géranium bien développée
  • Un petit sac de terreau pour bouturage
  • Un sachet de poudre d’hormone de bouturage
  • Un sécateur

D’abord, remplissez de petits pots avec le terreau de bouturage et arrosez-les légèrement pour humidifier le substrat. Ensuite, à l’aide du sécateur, prélevez les boutures à partir des tiges saines de votre plante. Privilégiez celles situées au sommet du géranium.

preparer-bouturage

Préparer le bouturage – Source : spm

Préparez ensuite chaque bouture de façon individuelle. Pour cela, enlevez délicatement les boutons floraux et les fleurs qui se trouvent sur la bouture.

Versez un peu de poudre d’hormone de bouturage dans un bol et plongez-y la base de la bouture pour la recouvrir de poudre. Notez que cette étape est optionnelle, mais elle vous aidera à avoir de meilleurs résultats.

Enfoncez ensuite chaque bouture dans un pot à part, rempli de terreau en veillant à la placer au centre du pot. Une fois que les boutures ont été plantées, recouvrez vos pots avec des sacs en plastique pour leur créer une mini serre. Placez-les ensuite dans une pièce éclairée de la maison. Les boutures n’apprécient pas le froid et donc gardez-les à l’abri des courants d’air.

Vérifiez souvent vos boutures pour vous assurer que le sol est bien drainé. Après environ 6 à 8 semaines, les boutures forment des racines. Dès qu’elles atteignent la taille de deux centimètres, vous pouvez les planter dès le printemps dans une jardinière ou les mettre en pleine terre.

Le bouturage peut être effectué à la fin de l’été, pendant la floraison, ou au début du printemps lorsque la végétation débute.

Avec ces méthodes, vous allez pouvoir protéger votre plante florifère du froid de l’hiver pour la voir fleurir de nouveau.

Lire aussi 6 grandes erreurs que les gens font lorsqu’ils arrosent les orchidées d’après un expert

Contenus sponsorisés