Une jeune femme s’est réveillée un matin avec la paralysie de Bell, due à son état de stress permanent

Le cauchemar d’une femme a commencé lorsqu’elle s’est réveillée un matin avec le visage à moitié paralysé. Selon l’explication des médecins, son état est dû au stress permanent qu’elle subissait.

Danielle Ferguson est une nutritionniste qui a perdu toute sensation du côté droit de son visage.  Comme relayé par le journal britannique Daily Mail, la jeune femme s’est réveillée un matin avec l’œil et la bouche tombants après avoir ressenti les symptômes d’un rhume durant une semaine.

danielle
Danielle Ferguson. Source : naranxadul

Une paralysie due à un excès de stress

Lorsque la jeune femme s’est réveillée un matin avec tout le côté droit engourdie, elle a été conduite d’urgence à l’hôpital. Après avoir diagnostiqué la paralysie de Bell, le médecin lui a prescrit un traitement médical comprenant un stéroïde oral et des antiviraux.

danielle1
Les médecins ont attribué son état au stress qu’elle subissait. Source : Daily Mail

La jeune femme de 29 ans a essayé également des traitements alternatifs à savoir l’acupuncture, l’oxygénothérapie hyperbare et le massage cranio-sacré. Ces thérapies semblaient donner des résultats positifs et lui permettaient de se rétablir petit à petit.

danielle2
La jeune femme a essayé des séances d’acupuncture. Source : Daily Mail

La jeune Californienne est une maman qui s’investit dans son rôle de mère et d’épouse mais aussi dans son travail en tant que nutritionniste. Elle travaillait dur et voulait réussir dans son métier et dans sa vie. Mais son rythme stressant lui a valu le diagnostic de la paralysie de Bell. D’après les médecins, le stress affaiblit le système immunitaire contribuant à l’inflammation des nerfs. La jeune femme déclare que tout ce qu’elle faisait ou essayait de faire était motivé par sa détermination à réussir et travaillait dur pour y arriver, en ajoutant qu’elle est déterminée dornévant à corriger sa façon de penser et de réfléchir et que la paralysie de Bell était la façon dont son corps le lui rappelait.

danielle3 576x1024 1
Son état s’améliore petit à petit. Source : Daily Mail

Elle a trouvé du réconfort sur les réseaux sociaux

A cause de son état de paralysie faciale, Danielle a préféré fuir les étrangers. la jeune femme évitait les gens et cachait toujours son sourire car elle était gênée par son état. Elle a trouvé une meilleure connexion avec des internautes qui partageaient leurs histoires avec elle. Sur son compte Instagram qui contient plus de 12000 abonnés, elle reçoit des messages de soutien et de réconfort de la part de certaines personnes qui ont vécu une chose similaire ; ce qui l’a rendue plus confiante pour continuer sur la voie de la guérison. « J’ai découvert qu’une fois que j’ai commencé à partager mon histoire, les gens ont commencé à me dire qu’ils l’avaient ou connaissaient quelqu’un qui l’avait eu, et cela a créé ce genre de connexion », déclare-t-elle.

danielle4
La jeune femme évitait d’être en présence d’autres personnes. Source : Daily Mail

L’état de la jeune femme a commencé à s’améliorer petit à petit. Sur son compte Instagram, elle a essayé d’aider les autres qui souffraient de la même maladie à prendre soin de leur santé et à reprendre le contrôle de leur propre vie, en essayant de les inspirer pour suivre le chemin de la volonté afin d’y arriver.

La vision de la vie de la jeune femme a changé depuis sa paralysie faciale. Elle prend dorénavant plus de temps pour elle et tente chaque matin de se détendre grâce à la méditation avant d’aller au travail. Elle conseille à toutes les mamans qui ont des obligations professionnelles de prendre du temps pour écouter leur corps, respirer et profiter de la vie autant que possible.

Qu’est-ce que la paralysie de Bell ?

Appelée aussi « paralysie faciale a frigore », la paralysie de Bell, se manifeste par une perte de la motricité d’une partie du visage. Comme mentionné dans Doctissimo, c’est la paralysie la plus fréquente et représente 72% des paralysies faciales périphériques avec un pic vers l’âge de 40 ans. Selon le Dr Antoine Moulonguet, neurologue, cette immobilisation faciale peut être favorisée par un rhume, la fatigue ou un degré de stress trop élevé et permanent même si cette paralysie est généralement d’origine virale. Son évolution varie selon les cas et la récupération peut se faire en quelques semaines ou engendrer des séquelles durables comme le précise le neurologue.

Le traitement consiste à prévenir les complications oculaires et à suivre des séances de rééducation pour effectuer des exercices qui favorisent la récupération. En général, ces paralysies régressent avec peu de séquelles. Toutefois, il existe des formes qui traduisent des séquelles esthétiques plus importantes comme le rapporte le spécialiste. Dans ce cas, une consultation chez un plasticien peut s’avérer indispensable.

Lire aussi Le syndrome du cœur brisé existe et peut être déclenché par des situations stressantes

Contenus sponsorisés