Un jeune homme a été réveillé au milieu de la nuit en surprenant un cambrioleur qui lui suce les orteils

Personne n’est vraiment à l’abri d’un cambriolage. De jour comme de nuit, les malfaiteurs peuvent s’introduire chez vous et dérober ce que vous avez de précieux. Et les histoires de cambrioleurs, on en entend souvent parler, mais sur tous les faits divers qui ont pu être publiés, certains sont peu communs. Nous vous racontons une histoire insolite d’effraction qui pourra en étonner quelques-uns et faire sourire d’autres.

Relayés par le journal New York Post, ces faits se sont déroulés aux Etats-Unis en Floride dans la ville de Bradenton.  Ils relatent le réveil pour le moins étrange d’un jeune homme de 20 ans en plein milieu de la nuit.

Un cambrioleur se trouvait dans sa chambre mais pas n’importe lequel

Le jeune homme qui dormait profondément, s’est réveillé d’une curieuse façon. Il a trouvé un cambrioleur dans sa chambre en train de lui sucer les orteils. Effrayé mais en même temps médusé, le jeune homme a tenté de comprendre ce qu’il se passait. Il a expliqué au malfaiteur qu’il n’avait pas d’argent et lui a demandé ce qu’il voulait. Suite à quoi le cambrioleur a répondu qu’il voulait simplement lui « sucer les orteils ».

orteils 1
Le jeune homme s’est réveillé en surprenant un cambrioleur en train de lui sucer les orteils. Source : lejournaldemontreal

Il a tenté ensuite de lui saisir ses parties génitales

Suite aux agissements étranges du malfaiteur, la victime ne s’est pas laissée faire et une bagarre a aussitôt éclaté. Un combat durant lequel le suspect a essayé de toucher les parties génitales du jeune homme en le menaçant et en lui indiquant qu’il avait une arme à feu. Sans se laisser intimider, la victime réussit malgré tout à faire fuir l’intrus. Toutefois, le fétichiste a tout de même réussi à briser une fenêtre de la résidence ainsi que le pare-brise de la voiture du résident de la maison avant de prendre la fuite.

Selon le rapport de la police, rapporté par le journal le Bradenton Herald, aucune arme n’a jamais été exposée à la victime. La police qui s’est rendue sur les lieux de l’incident n’a trouvé aucune piste concluante permettant de révéler l’identité de l’agresseur. Pour autant, des prélèvements ADN ont été effectués sur les orteils de la victime afin de pouvoir retrouver le malfaiteur le plus étrange des histoires de cambriolage.

Le fétichisme sexuel qu’est-ce que c’est ?

On parle de fétichisme sexuel lorsque l’excitation est engendrée par un fétiche, à savoir un objet, une matière ayant un pouvoir symbolique ou encore une partie du corps. Sur ce dernier point, une étude a été menée par une équipe de chercheurs italo-suédoise, dirigée par Claudia Scorolli de l’Université de Bologne. Le résultat de leur étude a été publié dans l’International Journal of Impuence Research, révélant l’analyse de centaines de groupes de discussion fétichistes. La conclusion était sans grand étonnement, la podophilie qui était la plus importante et concernait la moitié des abonnés des groupes fétichistes de l’échantillon. Les pieds ainsi que les orteils étaient en tête de liste, suivis ensuite par les fluides corporels comme le sang ou encore l’urine. Viennent en dernier lieu, la taille du corps selon qu’il soit mince, gros, court ou grand ainsi que les cheveux. Quant aux ongles, le nez, les oreilles, le cou ou encore l’odeur corporelle, ils n’enregistrent qu’un intérêt moindre comparés aux autres fétiches du corps.

Par ailleurs, d’autres fétiches peuvent être associés au corps et concernent les bas, les jupes, les chaussures ainsi que les sous-vêtements qui demeurent les plus populaires. Les plus insolites des fétiches sont les appareils auditifs, les cathéters ou encore les stimulateurs cardiaques qui ne suscitent l’intérêt que de peu de personnes.

Pour expliquer le penchant de certaines personnes pour cette pratique sexuelle, Alfred Binet, pédagogue, explique que le fétichisme serait dû à certains faits marquants de l’enfance qui laissent des traces émotionnelles permanentes et tenaces, chez la personne. Le fétichisme des pieds s’explique ainsi par le fait que lorsqu’on est petit, ce que l’on remarque en premier lieu est le bas des personnes et donc les pieds et les chaussures.

Lire aussi Cette petite grand-mère est morte du « syndrome du coeur brisé » après que des cambrioleurs soient entrés dans sa maison

Contenus sponsorisés