On sait maintenant pourquoi les femmes sont sexuellement excitées pendant les règles

Sautes d’humeur, hypersensibilité, douleurs pelviennes, seins douloureux… La période des règles est connue pour ne pas vraiment être une période agréable ou une réelle partie de plaisir pour la femme. Mais à un autre niveau, elle comporte sous certains aspects une dimension bien plus plaisante. En effet, la période des règles révèle une augmentation du désir féminin, en particulier lorsqu’il se produit un retour d’un taux élevé d’œstrogènes dans le sang. On est excitées et notre libido augmente pour atteindre un pic pendant l’ovulation.

La libido féminine augmenterait de façon certaine lors de la période menstruelle. Il s’agirait d’un processus psychologique, hormonal et émotionnel même si les variations hormonales pourraient y jouer le plus grand rôle. Toutes ces hormones ont donc un rôle important dans le fonctionnement de la libido féminine même si la science n’est pas tout à fait certaine de l’influence du cycle sur celle-ci. Dans tous les cas, biologiquement, un cycle menstruel féminin implique l’augmentation et la chute cycliques des œstrogènes, de la testostérone et de la progestérone.

Des hormones nommées désir

Dans une étude publiée dans Hormones and Behavior, les chercheurs ont étudié les cycles menstruels de plusieurs femmes. Ils ont mesuré les niveaux d’hormones sur deux cycles menstruels complets et ont comparé les résultats aux journaux quotidiens où les participantes ont enregistré une activité sexuelle et des sentiments de fébrilité. Les chercheurs ont constaté que les niveaux changeants d’œstrogène et de progestérone avaient des effets secondaires sérieux sur le désir sexuel et vraisemblablement parce que  l’œstrogène favoriserait naturellement la libido et le désir alors que la progestérone est une hormone stabilisatrice qui supprime la libido.

D’après une étude américaine publiée en 2003 par l’Association of Reproductive Health Professionals, 62% des femmes ont envie de faire l’amour pendant leurs règles.

En 2013, une autre étude menée par des chercheurs de l’université de Californie et publiée dans le Journal of Hormones and Behavior, confirme le lien entre les variations des taux d’hormones durant le cycle menstruel et la libido. Plus le taux d’œstrogène afflue, plus on constate une hausse de la libido féminine. 

Autres facteurs qui augmentent la libido

Le fait que la libido fluctue ne tiendrait pas qu’aux hormones. En effet, la fatigue ou même l’humeur seraient des facteurs intervenant dans ce processus. Le vagin étant naturellement lubrifié pendant la période des règles, l’idée d’une pénétration encore plus accommandante qu’en temps normal, augmenterait de ce fait,  la libido. 

Cependant, il est important de citer que l’augmentation de la libido ne signifie pas augmentation de toutes les pratiques sexuelles, ou des rencontres sexuelles et l’augmentation de la libido ne relèverait pas non plus que de facteurs purement hormonaux, mais également d’un ensemble de facteurs psychologiques et physiologiques.

Des chercheurs de l’Université de Catane en Sicile ont mené une recherche approfondie à ce sujet en observant un panel de 1 180 femmes sur sept ans. Les participantes ne prenant aucune contraception, ont été séparées en deux groupes distincts dont l’un comportait des femmes en couple et l’autre, des célibataires. Ces participantes ont dû pendant 36 jours d’affilée renseigner un journal détaillant le jour de leurs règles, le jour où elle ressentait une certaine excitation sexuelle ou fantasmes et le jour où elles se livraient à une activité sexuelle. Pour finir, une batterie de tests a été réalisée sur toutes les participantes, notamment sur leur concentration hormonale, tandis que la détermination des phases menstruelles était effectuée par des tests sanguins et des mesures échographiques.     

Il a résulté de cette expérience, qu’effectivement le cycle menstruel et les fluctuations hormonales qui y sont liées sont bien des facteurs influençant la libido et le comportement sexuel des participantes et que d’autre part, leur activité sexuelle s’intensifierait à l’approche de l’ovulation sachant que chaque femme assure la gestion de cette augmentation de libido selon ses besoins et ses désirs.

Lire aussi Comment caresser le clitoris pour atteindre l’orgasme ?

Contenus sponsorisés