Message au ministre de l’éducation national : Il faudrait apprendre aux enfants à cultiver des fruits et légumes à l’école

Dans un monde mondialisé, il est important d’inculquer aux enfants à être auto-suffisants. Et pour cela, l’école s’avère être le terrain idéal pour joindre l’utile à l’agréable. Leesa Carter, directrice exécutive de la Captain Planet Foundation en est convaincue. Apprendre aux enfants à cultiver leur propre potager leur permet non seulement de comprendre l’utilité de cette démarche, mais aussi d’apprendre à en tirer profit en dehors du cadre scolaire. Son initiative étonnante, le “Project Learning Garden”, en français le “projet du jardin d’apprentissage” a été mise en avant par la chaîne National Geographic.

Des enfants qui plantent leurs propres fruits et légumes. Cela peut paraître fou ou complètement utopique mais pourtant cela est capital pour changer un monde parfois aliéné par l’avidité. Voici comment apprendre à ces futurs adultes à penser une nouvelle planète.

Une expérience pluridisciplinaire

Pour essayer de faire adopter son projet dans des écoles américaines, Leesa Carter a fait appel au chef Linton Hopkins. Leur idée ? Préparer devant les yeux ébahis des écoliers une salade savoureuse en utilisant les légumes cultivés par l’établissement. Pour la femme à la tête de cette initiative, une telle mesure peut également s’avérer utile pour d’autres classes telles que les mathématiques.

En dédiant à chaque élève une parcelle de jardin, ces derniers pourront mettre à profit leurs enseignements pour calculer l’espace nécessaire à la cultivation de leurs fruits et légumes. En outre, cela permettra aux enfants d’interagir directement avec la nature au lieu d’acquérir ces enseignements à travers des livres ou des écrans.

Ce projet implique également d’apprendre aux enfants comment préparer et cuisiner ce qu’ils ont pu récolter dans le potager de l’école. A cet effet, chaque enfant est renvoyé à la maison avec des recettes adaptées à son âge qui lui permettront de développer son auto-suffisance. Une idée ingénieuse pour leur apprendre dès l’enfance à penser une nouvelle société plus humaine avec plus de sens.

enfants ecole jardin
lespetitsradis

Une philosophie de vie

Si apprendre aux enfants à être autosuffisants paraît complètement décalé avec notre société, cela est pourtant nécessaire. Pourtant, notre système éducatif impose des matières pratiques pour des considérations matérielles mais ne participe pas souvent à l’éveil des consciences. Pourquoi enseigner cela à des jeunes gens qui se nourrissent dans des circuits classiques tels que les supermarchés ou les épiceries ? La réponse est simple : la nutrition est capitale pour la croissance mais également pour éviter de tomber dans le mal d’une industrie alimentaire qui a engendré l’un des plus grandes maladies de ce siècle : l’obésité.

Bien manger, pour être heureux

Si l’on a un tant soit peu conscience du fait que le corps est une usine complexe, il est évident de transmettre cette théorie à sa progéniture. Et pour cause, croquer dans une bonne pomme, se cuisiner un bon plat avec des aliments sains, n’est-ce pas le début du bonheur ? Apprendre aux enfants à aimer la nourriture saine, c’est leur garantir un épanouissement et un bonheur durable. Car quoi de mieux que de respecter son corps en lui offrant le meilleur ?

potager
baltusaction

Non à la vie chère !

Pas besoin de se ruiner pour bien manger. A tort, nous avons tendance à croire que les bons produits doivent nécessiter une grande bourse. Pourtant, cela ne coûte rien de produire sa propre nourriture. Un rendez-vous à la pépinière, quelques connaissances de jardinage et aux petites têtes blondes un potager riche et copieux. Ils sont tout à faits capables à leur échelle d’apprendre et de se préparer à devenir des adultes libres et doués de conscience.

Un devoir en tant que parent

Une bonne connaissance des valeurs nutritives peut valoir le salut à toute une génération future. Mais si cela peut garantir l’épanouissement des enfants, c’est également un devoir pour tout parent qui souhaite développer l’autonomie et la liberté d’un être qu’il chérit. Cette indépendance vis-à-vis d’une industrie alimentaire pas toujours intègre est indispensable pour les aider à ne pas être dépendants d’un système mondialisé qui tend à décliner.  Si l’école ne transmet pas cette activité capitale pour la liberté de tout individu qui se veut affranchi, cela doit surtout passer par l’éducation.

Commencer par le commencement

Et si apprendre à planter était un jeu d’enfant ? Pas besoin d’avoir la main verte pour cultiver son jardin. Cela peut commencer par des activités ludiques proposées par certaines écoles qui font la part belle à l’épanouissement de ces adultes en devenir. Des petits pots avec un peu de terre, quelques lentilles, un peu d’eau et beaucoup de patience ! Cette activité est amusante et surtout une source d’apprentissage inestimable pour une société nouvelle. Vous pouvez également prendre un morceau de coton imbibé d’eau et y déposer un haricot. Les enfants seront subjugués du pouvoir que leurs mains peuvent conférer à la nature. Et cela est une condition indispensable pour les aider à construire un monde plus juste, plus équitable et qui repose sur des valeurs d’altruisme.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close