J’ai arrêté le gluten, le lait, l’alcool et le sucre pendant 21 jours : voici ce qu’il s’est passé !

De plus en plus de français se laissent séduire par des régimes sans gluten, sans lactose, sans alcool ou sans sucre raffiné. Ces programmes visent à éliminer les substances transformées et à opter pour une alimentation naturelle dans le but d’être en meilleure santé physique et mentale.

Face à l’engouement général pour ces nouvelles pratiques alimentaires, certains restent sceptiques. En effet, au-delà du consensus général qui règne sur les dangers liés à l’abus d’alcool, les régimes visant à éliminer une certaine catégorie d’aliments suscitent quant à eux, certaines interrogations. Le régime sans gluten en l’occurrence, divise les scientifiques qui sont partagés entre ses bienfaits pour traiter certaines maladies inflammatoires et ses conséquences trop peu documentées sur des individus en bonne santé. A cette divergence d’opinion, le journaliste scientifique Julien Venesson propose une solution simple mais assez intéressante: faire l’expérience du sans-gluten et en observer les résultats.

C’est le conseil que Grace Mora, créatrice du support en ligne Food Matters TV a visiblement décidé de suivre, puisque cette dernière a opté pour une expérience tout-en-un: un régime sans gluten, sans alcool, sans lactose et sans sucre raffiné! Après 21 jours, voici les changements qu’elle a observé:

  1. Elle a dû réévaluer son alimentation

En adoptant une alimentation différente de sa routine habituelle, Grace Mora a pu se remettre en question afin d’identifier ses bonnes ainsi que ses mauvaises habitudes. En observant des résultats positifs, cela lui a également permis de s’ouvrir aux autres en essayant de les aider à adopter une hygiène de vie plus saine.

  1. Elle s’est rendue compte qu’elle mangeait trop de sucre

Quand on arrête de manger du sucre raffiné, on subit des symptômes physiques et psychologiques similaires au sevrage. Pour Grace, ceci lui aura permis de réaliser que de nombreux aliments sont naturellement sucrés et que dans la majorité des cas, elle était parfaitement capable de se limiter à la moitié des doses généralement utilisées.

  1. Elle dormait mieux 

En supprimant le gluten, le lactose, le sucre et l’alcool, notre organisme peut être mis au repos. Il retrouve son rythme biologique et devient naturellement plus apaisé pendant la nuit. Selon Valérie Espinasse, nutritionniste, en arrêtant les produits transformés, on a plus d’énergie en journée et on bénéficie d’un sommeil réparateur pendant la nuit.

  1. Elle n’avait plus peur que la faim la tiraille pendant la journée 

Qui n’a jamais opté pour quelques carrés de chocolat (voire une tablette) lorsqu’il ne se sentait pas d’humeur ? Quand on veut améliorer son hygiène de vie, on remet en question certaines habitudes. Rapidement, on finit par réaliser que la dimension psychologique a été responsable de notre alimentation pendant trop longtemps; le désir de manger étant assimilé à la peur de manquer de certains aliments. En prenant conscience de l’impact de nos émotions, on finit par différencier la faim physiologique de la faim psychologique.

  1. Elle a réalisé que les protéines animales n’étaient pas indispensables

En optant pour des plats différents qui ne contenaient aucune viande, Grace Mora s’est vite rendue compte que les alternatives végétales étaient tout aussi délicieuses et capables de provoquer un sentiment de satiété considérable. Cela lui a permis de réévaluer son rapport avec les protéines animales qu’elle ne considère plus aussi indispensables à ses repas.

  1. Elle s’est découverte une passion pour le Yoga 

En se délivrant du gluten, du lactose, du sucre raffiné et de l’alcool, elle a découvert de nouveaux centres d’intérêt, notamment le yoga qui est un excellent moyen de lâcher-prise et de se concentrer sur le moment présent. Selon une étude, la pratique du yoga permet de réduire le stress et de se protéger contre les risques de dépression.

  1. Elle ne craignait plus les matières grasses

En incorporant des graisses saines dans son alimentation, Grace Mora a remarqué des bienfaits considérables sur la qualité de sa peau et sur sa silhouette. Les bonnes graisses proviennent principalement des oléagineux, des graines, des légumes et de certains poissons.

  1. Elle a expérimenté de nouveaux plats

Bien sûr, ce changement alimentaire a valu à Grace de développer de nouvelles compétences culinaires. Elle a donc découvert de nouvelles recettes savoureuses sans gluten, sans sucre et sans lactose.

  1. Elle a appris à manger en pleine conscience

La mauvaise alimentation entraîne souvent une perturbation des sensations de faim et de satiété. En optant pour une meilleure hygiène de vie, on apprend à écouter les besoins de son corps et on retrouve naturellement certains repères physiologiques. On apprend à manger en pleine conscience, à profiter pleinement de chaque bouchée et à ressentir les émotions associées à chaque repas.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close