x

Elle ignorait pourquoi son mari refusait d’avoir des rapports sexuels jusqu’à ce qu’elle lise ses discussions sur Facebook

Opinion

Dans certains pays et notamment dans le cadre d’un mariage arrangé, les nouvelles mariées peuvent se confronter à des situations pour le moins surprenantes. Durant sa nuit de noce, cette femme a été surprise lorsque son mari lui a annoncé qu’ils n’auront pas d’enfants et qu’il ne compte pas avoir de relations sexuelles avec elle pendant deux ans. Plus tard, elle a appris la raison pour laquelle il ne voulait pas s’accoupler avec elle.

L’histoire de cette femme a été partagée sur une plateforme qui recueille des témoignages anonymes. Bien que la véracité de ce récit ne puisse pas être vérifiée, il raconte la trahison et le mensonge que cette femme a subies pendant toute la durée de son union avec son mari.

« Nous n’aurons pas d’enfants pendant 2 ans »

Alors qu’elle se préparait pour sa nuit de noces, son mari l’a choquée en lui annonçant qu’il ne voulait pas avoir d’enfants pendant 2 ans et qu’il ne comptait pas avoir de relations sexuelles avec elle. Ajouté à cela, il lui a interdit d’étudier et de travailler et lui a même coupé tout lien avec sa famille et ses amis. Les parents de la jeune femme, en pensant préserver le bonheur de leur fille, ne tentaient pas d’intervenir dans ses affaires de couple.

Après deux années, la jeune femme sollicita un enfant de son mari. Au lieu de lui répondre, il déménagea chez ses parents et lui imposa d’effectuer les tâches ménagères chez eux et de servir les 15 membres de sa belle-famille.

Mais un jour elle a découvert la vérité

La jeune femme fut choquée de découvrir fortuitement les chats ainsi que les photos que son mari publiait sur Facebook. Elle comprit la raison pour laquelle il refusait d’avoir des rapports sexuels avec elle : il était gay.

Lorsqu’elle a interrogé son mari et ses parents à ce propos, ils se sont contentés de lui dire que cela ne représentait aucun problème, qu’il est mal vu qu’elle ait envie de sexe et lui ont demandé de se comporter comme une fille éduquée et de bonne famille. Le but étant de la persuader de passer le reste de sa vie avec un mari gay afin que son homosexualité ne soit pas dévoilée au grand jour.

La jeune femme tente tant bien que mal de retrouver sa liberté

Lorsque sa famille fut mise au courant, elle demanda aussitôt le divorce. Chose que la belle-famille a refusé d’octroyer à la jeune femme qui se bat encore au tribunal pour obtenir gain de cause. Son mari ainsi que sa famille ont refusé de signer les papiers du divorce et l’ont même empêché de récupérer ses certificats d’étude.

La préoccupation de la famille de la jeune femme est de savoir si leur fille pourra un jour vivre une vie normale et de pouvoir refaire confiance à un homme pour refaire sa vie et mener une vie de femme plus épanouie.

Lorsque le partenaire cache son homosexualité

Souvent, le partenaire sexuel n’ose pas avouer son homosexualité à l’autre et ce pour plusieurs raisons. Ces dernières peuvent englober les croyances religieuses, la pression sociale ou encore l’amour et le respect qu’il témoigne à la personne qui partage sa vie.

Selon Kimberly Brooks Mazella,  psychothérapeute, il peut être compréhensible que certains hommes ne puissent pas faire leur coming-out. Mais en se mariant, ils se lient à une femme qui ne se doute de rien et qui demeure victime de leur mensongeLa spécialiste ajoute que le coup est d’autant plus dur à accuser pour les femmes âgées qui s’imaginaient couler une retraite tranquille avec leur mari et prendre soin de leurs petits-enfants. Lorsque les homosexuels font leur coming-out et que les conjoints victimes ont pris de l’âge, la situation devient compliquée. Comme en témoigne Amity Pierce, une femme de 87 ans : « En vieillissant, on a moins de temps de refaire sa vie ». Elle déclare que selon ses observations, un tiers des couples dans ce genre de situation se sépare en mauvais termes, un autre tiers divorce à l’amiable et le dernier tiers essaye de s’adapter aux circonstances.

Contenus sponsorisés
Loading...