Versez du bicarbonate de soude dans la sauce tomate : l’astuce délicieuse des chefs

Avec l’arrivée de l’automne et les premiers frimas, on a envie de se remettre en cuisine pour concocter des petites recettes cocooning. La sauce tomate fait partie des incontournables et est la base de nos plats préférés. Découvrez comment le bicarbonate de soude va révolutionner votre sauce comme nous l’explique Marc Laslande, chef cuisinier dans le Tarn-et-Garonne.

Pour nos pâtes, pizzas, lasagnes, viandes ou poissons, rien de tel qu’une bonne sauce tomate maison. Mais comment la réussir ? Parfois trop épaisse, trop liquide, trop fade ou trop acide… Voici des astuces de chefs pour préparer une sauce succulente.

Comment éliminer l’acidité de la sauce tomate avec du bicarbonate ?

Tout le monde le sait, le pire ennemi de la sauce tomate c’est l’acidité. On fait mijoter notre petite sauce avec amour pendant des heures en croyant que l’on va se régaler. Mais au moment de la dégustation c’est la déception, la pointe d’acidité prend le pas sur le reste du plat et vient nous gâcher le plaisir.

Lire aussi : Vous avez mal cuisiné le brocoli toute votre vie : voici la bonne façon de le faire

Pour se réconcilier avec la sauce tomate, quelques conseils sont à appliquer. Il faut savoir que l’acidité va être plus ou moins prononcée selon la variété des tomates et leur degré de maturité. Sachez également que ce sont les pépins qui concentrent la plus grande partie de l’acidité, il vaut donc mieux les retirer pour cuisiner.
L’astuce la plus connue et que beaucoup pratiquent déjà pour diminuer l’acidité de la sauce est l’ajout d’un peu de sucre. Certes cela fonctionne, mais en réalité le sucre ne fait que couvrir l’acidité et ne l’élimine pas. De plus, il peut altérer le goût de la sauce et donner un côté trop sucré, sans parler des personnes qui ne peuvent pas en consommer.

C’est là tout l’intérêt du bicarbonate de soude. Effectivement, comme on l’apprend en école de cuisine, il a la propriété de neutraliser l’acidité des aliments et de réguler leur PH. En ajoutant quelques pincées à votre sauce lors de la cuisson, vous pouvez l’adoucir sans modifier son goût. Vous verrez quelques bulles se former à la surface de la sauce, preuve de la réaction chimique qui opère. De plus, ceci est particulièrement intéressant pour les personnes qui ont l’estomac fragile et qui supportent mal les aliments acides. Cela vaut aussi pour la préparation de vos coulis de fruits ou de vos confitures.

Si vous n’avez pas de bicarbonate de soude sous la main, vous pouvez toujours cuire vos tomates avec une belle carotte fraîche ou une datte, pour apporter une sucrosité naturelle qui corrigera l’acidité.

Ajouter du bicarbonate de soude dans votre sauce tomate

Ajouter du bicarbonate de soude dans votre sauce tomate. Source : spm

Les astuces saveurs pour une sauce tomate parfumée

Un autre problème récurrent avec la sauce tomate, c’est son manque de goût. Voici quelques conseils simples pour faire voyager vos papilles et transporter vos convives au bord de la méditerranée.

1-Bien choisir ses tomates : il est possible de cuisiner sa sauce avec des tomates fraîches bien mûres, pelées et concassées ou des tomates entières en conserve.  Par contre, ne jamais prendre le concentré de tomates comme base de sauce. On peut juste en ajouter une noisette en fin de cuisson pour renforcer la couleur, pas plus. Les meilleures tomates sont celles qui ont une faible teneur en eau et peu de pépins comme la San Marzano, la Big Mama, la Roma ou la tomate Juliette. Les tomates cerises sont aussi très parfumées.

2-Huile d’olives : tout comme on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, on ne fait pas de sauce tomate sans huile d’olives. Elle est l’ingrédient obligatoire après les tomates, le sel et le poivre et à elle seule apporte le parfum de l’Italie dans votre assiette. On peut l’utiliser en début de cuisson pour faire revenir les ingrédients et en rajouter un filet à la fin pour accentuer le goût.

3-Ail & oignon : ils donneront du goût et de la profondeur à votre sauce. Les faire revenir dans l’huile d’olive en premier avant d’ajouter les tomates. Attention à ne pas trop les colorer au risque d’apporter de l’amertume à votre sauce.

4-Herbes aromatiques : thym, laurier, origan, romarin, persil, basilic… Il y en a pour tous les goûts, à ajouter en fonction des saveurs que vous aimez. Elles donnent du caractère à la sauce à condition de bien les utiliser. Les herbes aromatiques, pour ne pas être altérées et libérer le maximum de parfum, doivent être ajoutées en fin de cuisson.

Lire aussi : Pourquoi faut-il ne jamais laver une dinde crue avant la faire cuire ?

5-La cuisson : il existe différents types et consistances de sauce selon les recettes, plus liquide ou plus réduite. Pour les pâtes, privilégier une cuisson rapide à feu vif dans une grande poêle pendant 15 à 20 mn pour un résultat frais et fluide. Pour des lasagnes ou un rôti, optez plutôt pour une sauce mijotée et réduite, cuite à feu doux dans une casserole épaisse, avec un temps de cuisson de 45 mn à 1h.

Huile d’olive et herbes aromatiques

Huile d’olive et herbes aromatiques. Source : spm

Maintenant que vous êtes incollable sur la sauce tomate et ses secrets, il ne vous reste plus qu’à vous mettre aux fourneaux pour faire venir l’Italie dans votre assiette.

Lire aussi : L’astuce de Julie Andrieux pour faire de délicieuses pâtes sans les faire bouillir dans l’eau

Contenus sponsorisés