Coronavirus : les couples priés d’éviter le sexe pendant qu’ils sont confinés

Alors que le confinement marque un bouleversement des habitudes du quotidien, chaque couple le vit différemment. Certains profitent de cette promiscuité prolongée pour faire davantage l’amour et se rapprocher de leur partenaire, tandis que d’autres préfèrent prendre leurs distances pour éviter de se quereller. Quoi qu’il en soit, le confinement reste une expérience unique qui marquera les esprits. Mais en cas de mise en quarantaine ou de vulnérabilité, le professeur Paul Hunter, membre du Collège royal des pathologistes, de la Société royale de biologie et de la Faculté de santé publique estime qu’il faut se montrer prudent. Ses recommandations ont été relayées par nos confrères du journal britannique The Sun.

Lorsque le confinement a été annoncé, de nombreux couples y ont vu l’occasion rêvée de s’abandonner à plus d’intimité. Ce temps précieux qui nous est donné avec notre moitié pourrait nous permettre de faire l’amour matin, midi, et soir, sans s’en lasser. En sus, ces moments à deux pourraient égayer nos journées en ces temps difficiles. Mais dans certains cas, ils pourraient se transformer en comportement à risque, selon le Pr Hunter.

couple

Dans quel cas faut-il éviter de faire l’amour ?

S’il semble particulièrement contraignant de rester à un mètre de notre partenaire, cette mesure préventive peut s’avérer salutaire. Le SARS-CoV-2 se transmet essentiellement lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou postillonne, émettant ainsi des gouttelettes de salive. De ce fait, le professeur Hunter estime que les personnes confinées ne devraient pas avoir de relations sexuelles si l’une d’entre elles est jugée à risque face au coronavirus en raison d’un âge avancé ou d’antécédents médicaux. Il précise également qu’en général, si un des partenaires présente des symptômes de la maladie comme la toux ou la fièvre, il doit absolument s’isoler pour protéger l’autre. Bien que le gouvernement ait évoqué l’importance de la distanciation sociale dans la lutte contre le coronavirus, la question des rapports sexuels n’a pas été abordée.

Par ailleurs, le professeur a conseillé à ceux qui présentent des symptômes de s’isoler pendant sept jours loin de leur conjoint. Pour expliquer ses préconisations, le Pr Paul Hunter a indiqué que le risque de transmettre le virus lors des rapports sexuels réside dans la proximité des deux partenaires. Les étreintes, les baisers et les caresses peuvent favoriser la propagation des gouttelettes contaminées par le virus.

Survivre à l’épreuve du confinement en couple

Si le huis clos inédit que l’on vit actuellement peut favoriser le rapprochement du couple, il n’en demeure pas moins éprouvant pour certains qui en voient leur bien-être mis à rude épreuve. En effet, rester ensemble toute la journée peut causer certaines tensions. Interrogés par  France Inter, trois experts partagent leurs conseils pour permettre aux couples de se renforcer durant le confinement.

Philippe Brenot, psychiatre spécialiste de la thérapie du lien, considère que si des couples ont du mal à supporter le confinement, d’autres “vont justement se réparer” grâce à cette mesure d’exception. Mais pour y parvenir, il est essentiel de veiller à “amener avant tout de la bienveillance dans votre couple”, a indiqué le psychiatre.

couple separe

Pour survivre au confinement, Joëlle Mignot, psychologue et sexologue, invite au respect et à l’écoute des désirs de chaque conjoint. Dans un climat anxiogène, chacun doit pouvoir partager ses pensées, ses envies et ses émotions avec l’autre, sans se sentir jugé ou incompris. “Il faut surtout accepter l’autre dans sa différence”, appuie Philippe Brenot en précisant que “l’ouverture, la bienveillance, l’accueil et l’acceptation de la différence chez l’autre est essentielle”.

Par ailleurs, le psychiatre a mis l’accent sur l’importance de respecter ses désirs personnels et de ne pas s’oublier pendant cette période. Parfois, la sexualité peut être compromise durant le confinement pour plusieurs raisons. Selon Renée Greusard, journaliste spécialiste de l’amour, des corps et de la sexualité, “c’est normal de ne pas avoir forcément envie, au-delà de l’anxiété, de ce qu’on a tout le temps sous les yeux”. Il est important de penser à soi-même et de ne pas culpabiliser à l’idée de ne pas satisfaire tous les besoins de l’autre.

Enfin, pour ne pas sombrer dans la déprime, il est essentiel de comprendre que le confinement n’est qu’une épreuve passagère qui peut permettre de rendre le lien amoureux plus fort. Faire preuve d’empathie et de soutien et traverser cette épreuve à main dans la main peuvent aider le couple à devenir plus fort après cette crise.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close