Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard


Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

Devenir parent est une chose que beaucoup d’hommes et de femmes souhaitent. Pourtant, être une mère ou un père aimant, attentionné et patient n’est pas toujours chose facile car c’est un changement bouleversant chez le parent qui voit son identité, sa place, son rôle et son quotidien modifiés du tout au tout.

En effet, avoir un enfant, c’est quitter sa place d’adolescent ou de jeune adulte pour celui, non pas de simple adulte mais, d’adulte autonome et responsable de sa progéniture. Cependant, entre la vie personnelle et la carrière professionnelle, il est parfois essentiel d’avoir recours à la crèche ou à la garderie. D’ailleurs, cette maman a dû recourir à ce mode de garde mais elle a fait une terrible découverte… 

La terrible histoire de cette mère de famille    

Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

Sydney Zimmerman et son mari sont les heureux parents d’un adorable petit garçon nommé Slade. Bien que ravis de leur famille, les parents sont obligés d’avoir recours à la garderie afin de se rendre respectivement à leur emploi.

Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

Un jour, alors que Sydney était en avance pour récupérer son fils, elle a fait une découverte plus que choquante. Slade, au lieu de se trouver avec les autres enfants en train de jouer ou de faire la sieste tranquillement, était assis dans un siège auto et enfermé dans un placard. 

Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

En effet, l’enfant était attaché dans un siège auto qui n’était pas le sien et il se trouvait dans le placard sans climatisation. Comment Sydney l’a découvert ? Elle a tout simplement suivi l’une des employées de la garderie qui l’a amenée jusqu’au placard. En voyant sa mère, l’enfant a alors crié « Maman ». L’employée a expliqué qu’il avait été mis là sous prétexte qu’il ne voulait pas faire la sieste. 

Choquée par cette situation et ces propos, la mère de famille a immédiatement contacté la police. Les policiers ont alors mené une enquête et ils ont découvert que la garderie ne détenait pas d’autorisation d’activité et que par conséquent, la garde des enfants était illégale. En outre, le fait de mettre un enfant en danger en l’enfermant dans un placard sans climatisation a particulièrement préoccupé la police qui a constaté que ce n’était pas la première fois qu’un enfant se retrouvait dans une telle situation. Trois personnes de la garderie illégale ont donc été arrêtées dont Cynthia Human, 45 ans, Mary Parette, 66 ans, et Jennifer Parette, 26 ans. 

Cette mère arrive plus tôt à la garderie et découvre son bébé enfermé dans un placard

Un rappel concernant les conditions d’obtention d’agrément par les garderies a été fait et il est conseillé aux parents de vérifier toutes les informations légales concernant les crèches et les garderies afin d’éviter de telles mésaventures car la maltraitance infantile est un phénomène qui touche un grand nombre d’enfants à travers le monde. 

La maltraitance infantile 

En effet, la maltraitance infantile, définie par la Convention sur les Droits de l’enfant de l’ONU datant de 1989, désigne toutes formes de violences, d’atteintes ou de brutalités physiques, y compris la violence sexuelle. Elle est notamment distinguée en quatre types de maltraitance dont les actes de maltraitance physique, les négligences lourdes, les abus sexuels et les actes de maltraitance psychologique. 

Comme tout type d’agression, un traumatisme est ressenti par l’enfant ce qui altère généralement sa santé physique et mentale et donc, son développement et ses relations futures avec autrui. De même, il sera plus enclin à la dépression, au tabagisme, à l’obésité, à des comportements violents et sexuels à risque mais aussi à l’alcoolisme et à la toxicomanie.