Cette femme est expulsée de la piscine à cause de son maillot de bain

À travers l’Histoire, nous avons découvert l’importance de la liberté, celle de penser, d’agir, de s’exprimer, de vivre ou d’aimer… Mais ce concept nous échappe encore car comme le montre les évènements, certaines tenues, comme un maillot de bain peuvent nous en priver.

Dès lors qu’on souhaite crier à la liberté, l’effet inverse se produit et l’on s’enferme dans une « liberté » collective. Car la liberté personnelle s’arrête là où commence celle d’autrui. On le sait concernant la violence par exemple, mais qu’en est-il du style vestimentaire ? 

Découvrez la réponse à cette question ainsi que l’histoire d’une jeune femme dont la liberté a été entachée à cause d’un maillot de bain ! 

Sommes-nous libres de nous habiller comme bon nous semble ? 

Le code vestimentaire est reconnu dans la vie sociale et régit les relations dans toutes les sociétés. On se vêtit de telle ou telle manière selon les contextes professionnels ou personnels, pour renvoyer une image ciblée à autrui. 

Par ailleurs, sur le plan juridique, les règles sur la tenue vestimentaire ont donné lieu à une jurisprudence sociale dans le domaine privé et social qui affirme que le vêtement et la tenue vestimentaire sont une traduction de la vie d’une époque mais que dans le domaine professionnel, l’employeur est en droit d’imposer une tenue spécifique dans l’intérêt de l’entreprise. Les domaines médicaux ou juridiques obéissent également à des règles vestimentaires (avocats, pharmaciens, médecins). De plus, dans l’espace public il existe des restrictions vestimentaires comme dans des stations estivales où il est interdit de se promener pieds nus. Soit la personne accepte ces restrictions soit elle a le choix de partir. La liberté vestimentaire n’est donc pas une liberté individuelle et peut être réglementée. 

Les personnes vêtues par convictions religieuses et dont le visage est caché sont généralement blâmées par la société mais qu’en est-il des personnes qui sont trop peu habillées ? En effet, aucune loi ne vise directement le vêtement féminin non-religieux.

Pourtant, beaucoup de femmes subissent des jugements et des critiques concernant leurs tenues jugées trop vulgaires, c’est ce que cette jeune fille a subi en se rendant à la piscine, découvrez son histoire ! 

L’histoire de Tori Jenkins :   

Tori Jenkins et son fiancé Terry se rendent à la piscine de la résidence où ils habitent. Cependant, la jeune femme se voit refuser l’accès à la piscine, car son maillot de bain est jugé indécent vu que des enfants et des familles se trouvent dans ce lieu. 

Elle a le choix entre changer de maillot de bain ou mettre un short. Son maillot une pièce étant trop « string », le personnel lui dit que des personnes se sont plaintes alors que le couple est là depuis seulement trois minutes. 

Tori et Terry sont donc partis voir la responsable de l’immeuble pour se renseigner sur cette interdiction d’aller à la piscine, dont les frais d’entretien sont payés par chaque résident y compris eux-mêmes. Mais cette dernière leur rétorque qu’il faut absolument qu’elle prenne en photo Tori pour que la jeune fiancée réalise à quel point sa tenue est inappropriée. Elle ajoute même que Tori doit se regarder dans un miroir. La responsable de l’immeuble juge qu’un maillot approprié doit cacher la totalité des fesses car des adolescents se baignent ici et qu’il ne faut pas exciter leurs hormones. 

Cette femme est expulsée de la piscine à cause de son maillot de bain

Le couple reste choqué devant cette restriction et cette réponse aberrante, ils sont face à une situation complètement sexiste et discriminatoire. 
Furieux, Terry relate les faits sur les réseaux sociaux et son message est partagé en masse. Il témoigne à propos du fait que sa fiancée soit jugée moins importante que la manière dont les hommes se sentent autour d’elle, c’est-à-dire moins importante que les pulsions sexuelles des hommes. Deux jours plus tard, Tori a elle aussi publié un message en confiant qu’elle se sent « minable » depuis ce qui s’est produit et conclut que personne n’a le droit de lui fait ressentir ce sentiment d’inconfort et de mal-être. 

Alors, que pensez-vous de ce maillot de bain ? 
Le body-shaming et le sexisme font partie de notre société mais sont une atteinte à notre liberté. Pour sensibiliser les autres sur cette injustice, partagez cette histoire ! 

Lire aussi Sans complexe et fière de sa taille, elle partage ses photos en maillot de bain avec un message inspirant

Contenus sponsorisés