x

8 choses qui arrivent à votre corps quand vous faites souvent l’amour

Faire l’amour régulièrement présente de nombreux bienfaits pour la santé physique et mentale. En plus de réduire le stress et l’anxiété, ceci permet aussi de protéger la santé cardiaque et de booster le système immunitaire. Mais pas que !

Voici 8 bonnes et mauvaises choses qui peuvent vous arriver quand vous faites l’amour très souvent :

1 – Vous êtes plus susceptibles d’avoir une infection urinaire :

Les infections urinaires touchent principalement les femmes et sont généralement causées par la bactérie E. Coli. Ainsi, une bonne hygiène intime s’impose pour prévenir ce problème urinaire. Toutefois, les rapports sexuels peuvent aussi influencer la survenue d’infections urinaires. En effet, pendant l’acte, les bactéries uropathogènes, qui se trouvent naturellement à l’entrée du vagin et se multiplient, peuvent parfois coloniser puis remonter jusqu’à la vessie.

Voilà pourquoi, il est important d’avoir une hygiène intime parfaite et d’avoir le reflexe d’uriner après chaque rapport, ce qui permet l’expulsion d’éventuelles bactéries.

2 – Les pets vaginaux deviennent plus fréquents :

Le pet vaginal est un phénomène naturel et tout à fait banal. Il survient quand l’ensemble de la circonférence de la verge n’entre pas en contact avec les parois du vagin qui tendent à s’élargir vers le fond. Ainsi, l’air pénètre pendant les mouvements de va-et-vient et est expulsé par la suite, ce qui provoque ce son caractéristique.

Cela dit, les pets vaginaux dépendent principalement de la tonicité des parois du vagin, mais aussi de la taille de la verge. A noter que certaines positions peuvent favoriser la présence de ce bruit comme la levrette ou l’Andromaque.

La solution : les pets vaginaux sont inoffensifs et ne doivent pas être gênants. Mais si vous souhaitez les éviter, il est important de tonifier les muscles du plancher pelvien en faisant par exemple les exercices de Kegel. Il suffit de contracter et de relâcher plusieurs fois de suite les muscles qui soutiennent l’urètre et la vessie.

3 – Plus vous faites l’amour et plus vous en avez envie :

Plus la personne à des expériences sexuelles positives, plus elle aura envie d’en avoir d’autres. C’est tout à fait normal.

4 – Vous allez rougir :

Il est normal que l’on rougisse pendant la phase de l’excitation sexuelle. On peut ainsi remarquer un teint légèrement rosé au niveau du visage, du buste mais aussi du ventre. Ceci peut être expliqué par l’augmentation du flux sanguin au niveau de la surface de la peau.

Généralement, ceci est plus visible sur les peaux claires et quand les températures sont plus élevées.  Entre 50 et 75 % des femmes rougissent pendant l’acte, alors que seulement 25% des hommes connaissent cela.

5 – Vous tolérez mieux les douleurs :

Il est assez connu que le sexe possède un puissant effet antidouleur. Une propriété qui revient à la production d’endorphine surtout lors de l’orgasme, une hormone qui a un fort pouvoir antalgique et qui agit comme la morphine. Mais saviez-vous que le sexe permet aussi de mieux tolérer la douleur.

En effet, selon une étude menée par un professeur à l’Université de Rutgers, les femmes après l’orgasme ont un seuil de tolérance de douleur plus élevé de 74,6%.

6 – Vous vous relaxez :

Le sexe est un excellent moyen pour relâcher les tensions et lutter contre le stress. En effet, pendant les rapports sexuels, plusieurs hormones et neurotransmetteurs sont produits, dont l’ocytocine, connue aussi sous le nom de l’hormone de l’amour, la sérotonine ou encore la dopamine qu’on appelle également l’hormone du bonheur.

Ce cocktail de substances, provoque ainsi une sensation de bien-être et de relaxation qui gagne tout le corps.

7 – Vous aurez envie d’uriner :

Pendant l’acte ou même après l’acte, il est assez normal d’avoir une envie d’uriner. Pour les femmes, ceci peut être expliqué par le fait que lors du rapport sexuel, l’avant du vagin gonfle et compresse l’urètre, cette sorte de tuyau qui a comme rôle de transporter l’urine. Ceci aura pour effet de provoquer une sensation de besoin d’uriner qui est fausse, surtout si la femme vient d’uriner avant l’acte.

Ainsi, l’envie d’uriner après le rapport sexuel, n’est pas forcément due à une vessie pleine mais plutôt à une pression de l’urètre.

8 – Votre anus apprend à se lubrifier tout seul :

Pour les personnes qui pratiquent le sexe anal, il est important de savoir que  contrairement au vagin qui se lubrifie suite à une stimulation, l’anus, lui ne connait pas de lubrification naturelle. Toutefois, certaines personnes peuvent observer la présence d’un liquide au niveau de l’anus, lors des rapports sexuels.

Ceci n’est autre que le mucus produit par la muqueuse anale qui a pour but de prévenir l’assèchement dans cette zone. Mais en cas de stimulation anale, la muqueuse peut produire plus de mucus, ce qui pousse à croire qu’il s’agit d’une lubrification naturelle.

Contenus sponsorisés
Loading...