6 situations où le divorce est la réponse

Sommaire

Avant toute chose : un divorce ne doit pas pris à la légère. Les retombées émotionnelles et financières de mettre fin à un mariage peuvent être énormes et traumatisantes pour toutes les personnes concernées.

« Je pense qu’un divorce est la dernière option », affirme Eris Huemer Winans, psychologue à Los Angeles et co-fondatrice de Divorce Doctor, un organisme qui assiste les couples dans chaque aspect de leur divorce.

Ceci dit, il y a des situations où le divorce est la meilleure option pour tout le monde, y compris les enfants. Il n’y a pas de règles, mais si vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes, il est peut-être temps d’y mettre un terme.

1. Votre partenaire a une addiction

Le jeu, le sexe, l’alcool, la drogue…
À moins que votre partenaire n’essaie vraiment de trouver de l’aide ou soit solidement engagé dans un processus de désintoxication, le mieux est de le quitter.

Etre marié à quelqu’un ayant une addiction peut conduire à des problèmes financiers, émotionnels et sociaux. L’addiction peut même provoquer de la maltraitance émotionnelle, selon Eris Huemer Winans. Grandir dans ce type de foyer peut causer de graves dommages aux enfants ; ils se croient souvent et à tort être responsables du mauvais comportement de leur parent.

Kay, 49 ans, a épousé un homme qui était sobre depuis 5 ans avant qu’ils ne se connaissent. Mais, un an environ après leur mariage, il est retombé dans ses vieux travers. Elle le décrit comme étant deux personnes totalement différentes : charismatique, créatif et travailleur quand il était sobre ; de mauvaise humeur et lunatique quand il avait bu.

“Il me blâmait pour tout, raconte-t-elle. J’ai réalisé que mon mari n’aimait qu’une chose : boire. »
Kay a finalement décidé de divorcer et affirme que sa vie s’est améliorée à tous points de vue. « Je suis passée par une période de tristesse, de chagrin et presque de choc, dit-elle. Mais, presque immédiatement, cela s’est dissout dans une sensation de profond soulagement. »

2. Voua êtes maltraité verbalement ou physiquement

Cette condition est non négociable.
Dr Eris Huemer Winans déclare : « La plupart des relations de maltraitance ne s’arrêtent pas car le cycle de la violence tend à se répéter ». Même si vous n’êtes pas en danger physiquement, la maltraitance verbale peut être extrêmement dangereuse car elle est très dommageable pour votre santé mentale et émotionnelle.

Comme pour l’addiction, vivre dans un foyer où il y a de la maltraitance met les enfants en danger, même s’ils ne sont pas physiquement blessés. « Quand un enfant a été victime de violence domestique ou quand il en a été témoin, il grandit avec une faible estime de soi. Indique la psychologue. Il est très toxique de grandir dans ce type d’environnement. »

Toutefois, avant de faire vos bagages, assurez-vous d’avoir trouvé un lieu sûr pour vos enfants et vous. Si votre famille ou vous amis ne peuvent pas vous aider, contactez une association spécialisée, qui pourra vous aider à trouver un foyer d’accueil.

3. L’un de vous veut des enfants, l’autre pas

“Si vous voulez des enfants, mais pas votre conjoint, aucun d’entre vous ne sera heureux dans ce mariage, affirme le docteur Huemer Winans. La seule façon pour qu’un mariage marche, c’est que vous ayez une vision et des désirs similaires pour le type de famille que vous souhaitez avoir ».

Avant de se marier, Tim, 39 ans, et sa partenaire ont discuté de la possibilité d’avoir des enfants et ont décidé qu’aucun des deux n’en voulait. Cela a fini par changer pour elle – mais pas pour lui. Ils ont tourné autour de la question pendant des années, mais ne sont jamais parvenus à un accord. Ce problème et d’autres ont progressivement creusé un profond fossé entre eux. Comme avoir des enfants est une question où le temps compte, le plus grand regret peut être celui de ne pas s’être séparé plus tôt.

4. Il y a infidélité sans remords

L’adultère n’entraîne pas forcément la fin d’un mariage, déclare Rachel A. Sussman, psychothérapeute à New York.
Les détails importent beaucoup : était-ce une aventure d’une nuit ou une liaison amoureuse secrète qui a duré des années ? Etait-ce purement physique ou l’un d’entre vous a-t-il forgé une relation intime avec quelqu’un d’autre ?

Tout aussi important – ou peut-être encore plus – est la façon dont le partenaire qui s’est égaré a géré les conséquences. Pour évaluer si une infidélité est une cause de divorce, le docteur Huemer Winans conseille d’examiner les quatre R : « la personne qui a trompé doit montrer des Remords, prendre la Responsabilité de ses actes, Rejeter le second partenaire, Rassurer l’autre et montrer sa volonté pour Réparer son mariage », indique-t-elle. Si ces conditions ne sont pas réunies, il est probablement temps de passer à autre chose.

5. Vous avez évolué différemment

Cela peut sembler dramatique, mais il arrive qu’un mariage se dissolve imperceptiblement au fil des ans et il n’y a alors pas moyen de revenir en arrière. C’est parfois le problème des couples qui se sont connus très jeunes.

Selon Dr Rachel A. Sussman si les personnes se sont mariées alors qu’elles étaient au milieu de la vingtaine, l’une d’entre elles peut, au milieu de la trentaine, changer au point d’aimer un autre type de personne que son partenaire.

Tim et son ex-épouse se sont rencontrés à l’université et se sont mariés peu après. L’une des choses qu’ils chérissaient dans leur relation était leur indépendance, mais avec le temps, la façon dont ils voulaient mener leur vie a tellement divergé que cela a endommagé leur mariage au point de ne plus pouvoir se supporter.

Pendant un moment, ils ont tenté de mener des vies parallèles – chacun poursuivant ses intérêts séparément, tout en restant un couple – mais cela est devenu intenable.
Tim affirme qu’il a été très chagriné quand il a réalisé à quel point un fossé émotionnel  s’était creusé entre lui et son épouse et que se séparer était la meilleure chose à faire.

6. Vous avez épuisé toutes les autres options

Si vous avez consulté, demandé conseil à votre famille, vos amis et/ou un conseiller pour sauver votre mariage et que la situation est toujours aussi lamentable, il y a des chances qui vous vous porteriez mieux en redevenant célibataire, conseille le docteur Sussman.

Une fois que vous avez pris la décision de divorcer, Dr Huemer Winans insiste sur l’importance de communiquer avec votre partenaire et de continuer à travailler sur vous-même. « Car, si vous n’affrontez pas vous problèmes, explique-t-elle, vous finirez probablement par attirer le même genre de personnes ».

Et, même si vous ne vous attendez pas à ce que votre divorce ait du bon, il y a forcément des côtés positifs, assure-t-elle. De nombreux divorcés développent une plus grande confiance en eux et une meilleure connaissance d’eux-mêmes – sans compter qu’ils sont souvent plus heureux célibataires qu’ils ne l’étaient mariés.

“Mais ces résultats positifs ne se produisent pas facilement une fois que vous avez signé les papiers, prévient la psychologue. Vous devez d’abord travailler sur vous-même ».

Lire aussi Une femme reçoit la meilleure lettre de divorce de son mari qui l’a trompé avec sa soeur

Contenus sponsorisés