Changer l’huile moteur en hiver est une mauvaise idée : voilà pourquoi

Des bruits courent le net. Vous avez entendu dire aussi chez votre mécanicien que de nombreux conducteurs le sollicitent pour une « vidange spéciale hiver ». Il faudrait réellement songer à changer l’huile moteur avant la rigueur de l’hiver, et même changer la qualité de votre précieux fluide… Alors info ou intox ? Comme souvent, on va vous dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Faut-il céder à cette nouvelle lubie ? Se précipiter, acheter le fameux lubrifiant ou aller assaillir votre mécanicien automobile, pour une préparation optimale de votre véhicule en ces temps hivernaux ?

Prenons le temps d’y réfléchir et de comprendre pourquoi et comment, vous pourriez vous épargner des frais inutiles.

C’est vrai qu’il faut veiller à l’huile moteur

Verifier le niveau dhuile moteur

Vérifier le niveau d’huile moteur – Source : spm

Pour que votre moteur fonctionne correctement, il a besoin d’huile. De la bonne huile. Toutes les huiles ne se valent pas ! Loin s’en faut. L’huile contribue à une bonne lubrification des organes essentiels de votre moteur. Elle permet aussi de récupérer les dépôts divers lors de la vidange et évite des problèmes graves au niveau des soupapes.

Lire aussi : Escroquerie des faux SMS bancaire, vous cliquez sur le lien : ils vident votre compte bancaire

Pour connaître pleinement l’huile moteur, vous devez vous intéresser à ses caractéristiques. Elles sont définies internationalement par un ensemble de sigles. Rassurez-vous, il ne s’agit là que de codes, cependant en les intégrant, vous vous épargnerez bien des surprises et vous pourrez mieux discuter avec un spécialiste.

Ne pas utiliser l’huile moteur adéquate ne cause pas dans l’immédiat de trop gros problèmes, cependant et au fil des utilisations, votre moteur s’usera prématurément et ses performances seront amoindries. Sans compter que si votre véhicule est toujours sous garantie, on pourra aisément tester le fluide et démontrer que vous n’avez pas respecter les normes constructeurs.

Connaître les différentes huiles. 5W40 ? 0W30 ? 10S40 ?

Changer lhuile moteur

Changer l’huile moteur – Source : spm

C’est l’API – « American Petroleum Institute » qui détermine « les normes techniques et les exigences nécessaires pour atteindre ces normes ». Des huiles conviennent aux moteurs à essence (code : SN) et d’autres au moteur diesel (code CN). Ces deux lettres ont donc une importance. Le sigle (SN/CF) indique des huiles validées pour toute motorisation.

On parle ensuite de la viscosité de l’huile, c’est-à-dire d’une certaine façon du « taux d’épaisseur ». Une huile épaisse convient à des moteurs habitués à des climats chauds ou humides. Une huile plus fluide conviendra à des véhicules circulant par temps froid. Au démarrage, le matin, elle peut répondre plus vite à la sollicitation importante que nécessite cette opération. Cet indice est indiqué par deux chiffres à gauche de la lettre centrale – ici 5, le démarrage se fera en moyenne par -20°C – et à droite 40, pour le maximum. Il reste à indiquer ici que la lettre W, signifie « Winter », celle pour l’été est S « Summer ». Ainsi, une huile comme celle mentionnée plus haut est indiquée pour des températures froides et aussi pour un climat assez chaud. Elle peut donc parfaitement convenir l’hiver ou l’été, en France métropolitaine. En changeant le chiffre 5, en 10 et le 40 en 50, vous déplacez le curseur vers une utilisation toute l’année !

Lire aussi : C’est l’endroit qu’il ne faut jamais toucher dans un avion. C’est tentant, vous avez probablement fait cette erreur aussi

Huile 0W30 : un luxe dont on peut se passer

Sous certaines latitudes, on peut trouver des huiles 0W30. Le zéro ici indique que l’huile est très fluide et qu’elle est utilisable pour un démarrage approchant les – 30°C !! Quand on sait que par ces températures, tous les véhicules d’urgence (police, ambulances…) « dorment » tous dans des garages chauffés… On comprend qu’il ne faut certainement pas se ruer sur des huiles qui donnent cet indice de 0W30 … et simplement se contenter d’une huile recommandée par le constructeur dans le livret d’entretien. Alors certes, sur le papier, l’huile est idéale pour l’hiver, si vous habitez Mouthe, la ville la plus froide de France. On ne peut cependant pas parler de « gelées sévères » comme à Rosros, Laponie, connue comme la ville la plus froide de Norvège avec – 30°C pendant plusieurs semaines d’hiver. Dernier point important : ces huiles 0W, sont très chères et toutes synthétiques. Une huile multigrade est recommandée pour les moteurs en Europe. L’huile de synthèse ne convient pas à ces motorisations. Et le prix ! De deux à quatre fois plus cher qu’une huile de haute qualité avec un indice API moindre.

Vous l’avez compris changer d’huile moteur pour l’hiver est une sorte de mythe en ces temps de réchauffement climatique et avec ces hausses de moyennes de températures en hiver. Votre porte-monnaie en sera d’autant épargné, luxe réel par les temps qui courent !

Lire aussi : Je ne dégivre jamais les rétroviseurs de ma voiture grâce à cette simple astuce

Contenus sponsorisés