13 remèdes maison pour soulager naturellement la constipation

Douleurs abdominales, ballonnements, selles trop dures et moins fréquentes…Mauvaise nouvelle : vous êtes constipé. Les femmes et les personnes âgées sont les plus touchées par la constipation et sauf si son origine provient d’un problème médical, elle est souvent associée à des mauvaises habitudes. Souvent le premier réflexe consiste à prendre des médicaments pour soulager la constipation. Mais avant d’y recourir, pensez d’abord à des solutions naturelles qui peuvent être plus efficaces afin d’y remédier.

Les causes de la constipation varient et cette dernière peut être occasionnelle ou chronique. Si cette condition est souvent due à une déshydratation, à un manque de fibres dans l’alimentation ou encore au stressqui perturbe le fonctionnement intestinal, dans d’autres cas plus graves elle peut résulter de pathologies plus sérieuses. Aussi, lorsque la constipation devient chronique, il est indispensable de consulter un spécialiste pour connaître sa cause exacte et la traiter adéquatement. Faisons un tour d’horizon sur cette condition avec Medical News Today, et les solutions naturelles à adopter pour un soulagement rapide.

Comment savoir si vous souffrez de constipation ?

Selon une recherche, la constipation se manifeste par les symptômes suivants :

–          Moins de trois selles par semaine ;

–          Selles dures et sèches ;

–          Selles difficiles à évacuer et douloureuses ;

–          Une sensation que les selles ne sont pas totalement évacuées.

Quelles sont les conséquences de la constipation ?

La constipation est un trouble de la digestion qui affecte le transit intestinal. Elle peut favoriser des douleurs intestinales, des ballonnements et des flatulences, voire même des conséquences au niveau de l’anus et entraîner des fissures anales qui somme toute sont douloureuses. De plus, la constipation fatigue l’organisme puisque les toxines qui doivent être éliminées s’accumulent dans le gros intestin. Par ailleurs, l’alternance constipation/diarrhée traduit un syndrome du côlon irritable.

Selon le Dr Hélène Pillant-Le Moult, gastro-entérologue proctologue, la constipation peut avoir des conséquences à long terme, notamment lorsqu’elle entraîne de grands efforts de poussée, comme une descente d’organes. Dans d’autres cas, la constipation peut favoriser les hémorroïdes, occasionnés par des efforts excessifs de contraction de l’anus augmentant une pression sur les veines qui se situent autour de l’anus. Lorsque ces veines se dilatent, elles provoquent des hémorroïdes. Apparaissent alors des sensations de brûlure, de démangeaisons ou encore des saignements lors de l’évacuation des selles.

Par ailleurs, et selon une étude, la constipation chronique peut avoir un impact important sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent, affectant leur état de santé et occasionnant même une détresse psychologique chez les patients qui sont gravement atteints. 

De ce fait, certaines personnes recherchent des solutions faciles comme le recours aux laxatifs, mais lorsque ces derniers sont utilisés de manière abusive, ils entraînent une dépendance de l’intestin qui devient paresseux et risque de ne plus fonctionner normalement et naturellement. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANMS) a d’ailleurs alerté sur la prise continue des laxatifs qui engendrent des effets indésirables et doivent être prescrits pour une courte durée. 

Quelles sont alors les solutions et les remèdes naturels pour faire face à la constipation ?

·       Boire davantage d’eau

La déshydratation entraîne indéniablement la constipation. Aussi, faut-il boire de l’eau tout au long de la journée. Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour est la recommandation à suivre. Selon le Dr Florence Constant, médecin et responsable de la recherche clinique sur l’eau et l’hydratation, boire de l’eau concentrée en sulfates et en magnésium constitue un remède efficace contre la constipation. Dans un autre contexte, une étude a permis de démontrer que l’eau gazeuse permettrait d’améliorer la dyspepsie et soulager la constipation.

·       Consommer des fibres alimentaires

Pour stimuler le transit intestinal, on commence l’opération « fibres ». Une alimentation riche en fibres est souvent conseillée par les médecins pour éviter le ralentissement du transit.  Aussi, l’augmentation de l’apport en fibres, en particulier les fibres solubles et non fermentescibles, accroît le volume ainsi que la cohérence des selles. Fruits frais, légumes verts, légumes secs, son d’avoine, entre autres, peuvent agir comme des laxatifs naturels. Dans ce contexte, on peut citer :

–          Le psyllium blond, qui est un laxatif naturel qui n’irrite pas les intestins même les plus fragiles. Pourquoi est-il efficace ? Grâce à ses fibres solubles qui alourdissent les selles et retiennent l’eau. Selon le Dr Guillaume Gargill, gastro-entérologue et phytothérapeute, le psyllium ou ispaghul, favorise la fabrication de gaz pour favoriser la motricité du tube digestif. Le psyllium existe en graines ou en poudre dans les magasins bio. Une cuillère à café dans un grand verre d’eau, deux à trois par jour, serait suffisant pour améliorer dans la durée le transit intestinal. Le spécialiste recommande toutefois de ne pas consommer les fibres en excès au risque d’engendrer des diarrhées ou encore des gaz inconfortables. 

Quelle est la meilleure maniere de soulager la constipation 1
Son d’avoine – Healthline

–          Le son d’avoine est utilisé en cas de constipation passagère pour accélérer le transit. Son efficacité réside dans sa richesse en fibres solubles qui augmentent le transit. Il faut noter aussi qu’il contient des fibres insolubles qui au demeurant sont plus agressives pour les intestins. Il peut être utilisé sous forme de poudre que l’on trouve généralement dans les magasins bio. Une cuillère à soupe par jour suffit, à saupoudrer dans un yaourt à titre d’exemple. Une autre méthode consiste à faire bouillir quelques cuillères à soupe de flocons d’avoine dans une tasse d’eau et d’y ajouter des fruits découpés en morceaux comme la pomme ou des raisins secs. Pour autant, et toujours selon le Dr Cargill, il ne faut pas dépasser une semaine à dix jours de traitement puisqu’il peut devenir irritant pour les intestins fragiles. Il augmenterait ainsi les gaz, les ballonnements ainsi que les douleurs abdominales.

–          Les pruneaux qui sont riches en fibres et aident à stimuler le transit intestinal. En sus, ils présentent un autre avantage : leur teneur en une substance nommée dihydroxyphénylisatine qui stimulerait la contraction musculaire.

–          Le kiwi qui est réputé pour sa richesse en fibres et son effet laxatif. Pour preuve, une étude a démontré son efficacité pour améliorer la vidange gastrique. Raison supplémentaire de faire le plein de ce fruit énergisant, de surcroît riche en vitamine C.

Quelle est la meilleure maniere de soulager la constipation 2 1024x597 1
Café – Joya

–           Le café est aussi considéré comme un stimulant du transit intestinal et de la motricité du côlon distal comme expliqué dans la présente étude. Boire une tasse de café par jour peut aider à évacuer les selles.

–          Les graines de lin bio constituent un produit naturel dont les avantages pour la santé sont connus depuis longtemps. Ces petites graines brun-doré sont particulièrement riches en fibres insolubles qui ont la particularité d’augmenter la masse dans les intestins. Cette masse pousse sur les parois intestinales et engendre des contractions pour avancer le bol fécal. Les graines de lin contiennent également une fibre soluble nommée mucilage, qui lorsqu’elle se lie à l’eau, constitue un gel qui réduit le durcissement des selles. Les ajouter à l’alimentation quotidienne serait le remède anti-constipation par excellence. N’hésitez donc pas à en saupoudrer sur dans votre yaourt, sur les salades ou à consommer une cuillère à soupe de graines de lin moulues avec un verre d’eau, le matin à jeun. Les graines de chiasont également conseillées en raison de leur forte teneur en fibres qui luttent contre la constipation et le ballonnement.

constipation 3
Huile d’olive – CGTN

–          L’huile d’olive est tout aussi efficace pour réduire la constipation. C’est une étude qui le stipule, en mentionnant qu’elle permettait de lutter contre la constipation. Aussi, une cuillère à soupe ajoutée à une alimentation adaptée serait un remède non négligeable contre le ralentissement du transit et la paresse des intestins.

–          Le séné qui est un laxatif naturel à base de plantes contient des composés végétaux appelés glycosides stimulant les nerfs intestinaux et accélérant les selles, comme précisé dans la présente recherche.

–          Le glucomannane est également un genre de fibre soluble provenant des racines de la plante konjac. Selon une étude, cette plante médicinale saine permettrait de traiter la constipation en augmentant la fréquence des selles. Le glucomannane peut être obtenu en suppléments ou en consommant des nouilles shirataki ou konjac.

·       Consommer des probiotiques

Selon le Dr Guillaume Cargill, les probiotiques constituent un traitement de fond et ont une action globale sur les fonctions intestinales. Ils permettent de rééquilibrer la flore intestinale et de favoriser les bons gaz ainsi que le volume du microbiote. Conséquence : on assiste à une augmentation de la fréquence des selles. Les souches Bifidobacterium et Lactobacillus sont à privilégier selon le spécialiste. Dans le même contexte, une étude a permis de démontrer qu’un traitement avec des probiotiques serait efficace pour réduire la constipation fonctionnelle et chronique ainsi que le syndrome du côlon irritable. Autant de raisons pour consommer des aliments riches en probiotiques, tels que le yaourt, la choucroute ou le kimchi. 

·       Éliminer les aliments riches en FODMAP

Les FODMAP sont des aliments contenant un certain type de glucides (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles). Un régime faible en FODMAP pourrait soulager la constipation liée au syndrome du côlon irritable.

·       Faire de l’exercice physique

Une activité physique régulière pourrait améliorer les symptômes de la constipation lorsqu’elle est liée à une alimentation saine et équilibrée. La sédentarité favoriserait le risque accru de constipation. Pour cette raison, la plupart des experts recommandent de faire de l’exercice pour faire bouger les intestins et donc déféquer régulièrement. Selon les résultats de cette étude, l’exercice physique pourrait être une option de traitement pour les patients qui souffrent de constipation.

En résumé, une bonne hydratation, associée à un régime riche en fibres comme les fruits et légumes ainsi que les céréales complètes comme le pain complet ainsi que les légumineuses, sont indispensables pour le bon fonctionnement intestinal. Un autre conseil de taille : ne jamais se retenir pour aller aux toilettes au risque de voir ses selles durcir dans le côlon et perturber le rythme d’éliminer les déchets de la digestion

Lire aussi Comment lutter contre la constipation avec le séné ?

Contenus sponsorisés