Vous ne devriez plus jeter les épluchures d’ail

Vous ne devriez plus jeter les épluchures d’ail


Vous ne devriez plus jeter les épluchures d’ail

L’ail a été utilisé depuis toujours pour soigner divers maux. D’ailleurs, cet ingrédient a fait l’objet de plusieurs études démontrant son efficacité pour traiter plusieurs problèmes de santé. Il peut ainsi être utilisé frais, déshydraté ou sous forme de poudre ou d’huile. Mais la plupart des gens oublient la peau de l’ail qui contient des principes actifs très puissants pour combattre le vieillissement, protéger la santé cardiovasculaire et bien d’autres actions bénéfiques à l’organisme.

Il est bien connu que l’ail appartient à la famille des alliacés qui auraient un effet protecteur contre certaines maladies et possèdent de ce fait des propriétés médicinales puissantes. Il détient ses capacités dans les composés soufrés comme l’allicine, qu’il libère lorsqu’il est haché, broyé ou mâché et qui permet de protéger le système cardiovasculaire. Sans oublier le disulfure de diallyle et la s-allyl cystéine, qui protègent du déficit cognitif en atténuant le stress oxydatif et la neuro-inflammation.

Qu’en est-il de la pelure d’ail ?

Il est bien connu que toutes les peaux des fruits et légumes contiennent un grand nombre de vitamines et de minéraux et l’épluchure de l’ail ne déroge pas à la règle, à condition de consommer des aliments biologiques.

En effet, d’après une étude, les pelures d’ail contiennent une forte activité antioxydante, grâce aux phénylpropanoïdes qui présentent une activité majeure dans la protection de l’organisme de plusieurs maladies. Et comme nous le savons, les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des radicaux libres qui peuvent développer des maladies cardiovasculaires, des cancers ou encore des maladies liées au vieillissement. 

Ainsi, les remèdes préparés à base de pelures d’ail permettent d’apporter des bienfaits nutritionnels très puissants pour le corps afin de le garder en forme, améliorer sa circulation sanguine ou encore le nettoyer de toutes les toxines. D’ailleurs, Dr Marilyn Glenville suggère dans son interview publiée dans le Daily Mail, de ne pas enlever la pelure d’ail contenant les phénylpropanoïdes qui permettent de combattre le vieillissement et de se  protéger des maladies cardiovasculaires.

Les avantages des pelures d’ail

  • Détoxification du corps

Pour nettoyer le corps des toxines, il n’y a pas mieux que les pelures d’ail. Pour ce faire, il est suggéré de mélanger une cuillère à café de peau d’ail moulue dans une tasse d’eau bouillante. Une fois refroidie, l’égoutter et la consommer en prenant une cuillère à soupe, trois fois par jour pendant un mois. Il est conseillé de faire une pause de 10 jours avant de reprendre le même traitement.

  • Lutter contre le vieillissement

Mettre trois poignées de pelures d’ail dans trois tasses d’eau bouillante et laisser infuser toute la nuit avant de consommer la boisson. Boire deux verres par jour pendant une durée d’un mois.

  • Se protéger du rhume et de la grippe

Pour prévenir les maladies hivernales comme le rhume et la grippe, il est conseillé de mettre une poignée de pelures d’ail dans une casserole et inhaler la fumée qui s’en dégage. A répéter quotidiennement pendant une semaine sans interruption. Ainsi, le système immunitaire sera boosté pour protéger l’organisme des états grippaux.

Un autre remède consiste à mettre les pelures de deux gousses d’ail dans deux tasses d’eau et de les faire bouillir pendant 5 minutes, puis rajouter un zeste de citron bio et laisser bouillir quelques minutes encore, avant d’inspirer la vapeur pendant 20 minutes en recouvrant la tête à l’aide d’une serviette.

  • Se relaxer et se détendre

Pour détendre son corps, calmer l’esprit et normaliser la respiration, ce remède s’avère très efficace. Pour ce faire, il suffit de mélanger un demi-litre de miel avec le jus de cinq citrons et ajouter les pelures broyées de cinq gousses d’ail. Laisser le mélange reposer au frais pendant une semaine avant de prendre 4 cuillères à café une fois par jour.

Mises en garde 

La consommation d’ail est déconseillée :

  • aux personnes qui souffrent de porphyrie, une maladie du sang qui rend photosensible.
  • Aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans.
  • Aux femmes allaitantes à cause de goût du lait maternel qui peut être altéré par l’ail. 
  • Aux personnes qui comptent subir une intervention chirurgicale, à cause de l’effet anticoagulant qui risque de causer des hémorragies.
  • Aux personnes qui souffrent de problèmes d’estomac ou de digestion. L’ail pourrait irriter le tractus-intestinal. Il est donc conseillé d’utiliser l’ail avec prudence.
  • Aux personnes qui souffrent d’hypotension. En effet, l’ail permet d’abaisser la tension artérielle.
  • Aux personnes souffrant de maladie de la thyroïde.

De même que le citron est déconseillé à ceux qui souffrent d’ulcère d’estomac.


Loading...