Recette : cette délicieuse soupe à l’oignon, au gingembre et à l’ail soigne la grippe, le rhume, les excès de mucus et les sinusites

Le gingembre et l’ail sont les incontournables ingrédients de notre cuisine. Ils parfument et apportent de la saveur à nos plats. Mais leur rôle n’est pas seulement de faire plaisir à nos papilles, ils ont également des vertus pour la santé car ils permettent aussi de protéger l’organisme des bactéries susceptibles de provoquer des maladies.

Parmi les maladies que ces deux ingrédients peuvent combattre, nous avons le rhume, la grippe et d’autres désagréments tels que l’excès de mucus ou la douleur liée au sinus. Leur effet antibactérien permet de venir à bout de ces maux qui ne deviennent qu’un mauvais souvenir.

Quels sont les bienfaits pour la santé de l’ail et du gingembre ?

  • L’ail

Hippocrate disait : « Que la nourriture soit ton médicament et que le médicament soit dans ta nourriture ». Le père de la médecine occidentale avait bien compris que l’ail avait des effets bénéfiques sur la santé et souvent le prescrivait dans le cadre d’un traitement thérapeutique.

L’ail contient de nombreux composés actifs dont l’allicine et des composés sulfurés qui permettent de prévenir le cancer et les maladies cardiovasculaires. De plus, ses antioxydants comme les flavonoïdes et les tocophérols permettent de protéger les cellules du corps des dommages des radicaux libres.

Par ailleurs, l’ail est reconnu pour renforcer le système immunitaire. Aussi, il été démontré que le supplément d’ail permettrait de prévenir le rhume et de se rétablir plus rapidement en cas d’infection. De plus, et selon une étude, il a été conclu que le concentré d’ail a un effet antibactérien.

De plus, l’ail est reconnu comme un expectorant naturel pouvant diminuer l’accumulation de mucus, grâce à sa capacité de lutter contre les bactéries ; ces derniers étant la cause de la production de mucosités par les glandes respiratoires.

Par ailleurs, l’aliine, le phytonoxyde et le glucogène, contenus dans l’ail sont considérés comme des antiseptiques et antibactériens  naturels pour combattre les maladies inflammatoires comme la sinusite ou les rhinites allergiques.

  • Le gingembre

Le gingembre est l’une des épices les plus saines car elle est riche en nutriments et en composés bioactifs. Il permet de réduire la nausée et les douleurs musculaires, la digestion et d’abaisser le niveau de cholestérol. De même, il a la capacité de lutter contre les bactéries et réduire le risque d’infections. Ainsi, selon une étude scientifique, le gingembre possède une activité antibactérienne et pourrait à cet effet lutter contre le rhume et la grippe ; il semble d’ailleurs avoir des effets puissants sur de nombreuses maladies.

Quant à l’infection du sinus, le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires permettant de réduire la congestion et la douleur liée aux sinus.

La recette de la soupe à l’ail et au gingembre

Ingrédients :

  • 2 gousses d’ail, bio, pelées et découpées en petits morceaux
  • 4 oignons verts, bio, hachés finement
  • 7 tasses de bouillon de poulet ou de légumes (pour les végétariens)
  • 50 grammes de racine de gingembre, bio, râpée
  • Un petit piment coupé
  • 100 grammes de champignons de paris coupé finement (facultatif)
  • 1 cuillère d’huile d’olive extra vierge

Préparation :

– Dans une grande casserole, faites revenir dans de l’huile d’olive, l’ail, les oignons, les champignons ainsi que le gingembre sur feu doux,

– Ajoutez le bouillon et laissez bouillir,

– Mélangez jusqu’à ce que le tout soit cuit,

– Ajoutez le piment haché et remuez pendant 5 minutes,
h4
– Agrémentez la soupe avec de l’eau citronnée et du pain croustillant, si vous le désirez.

Vous aurez ainsi une soupe chaude et savoureuse mais surtout antibactérienne qui vous apportera tous les bienfaits dont vous aurez besoin pour protéger votre organisme contre les méfaits de la grippe et du rhume.

Mises en garde

– Le gingembre est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes chétives, diabétiques ou qui souffrent de maladies du sang.

– Une forte consommation d’ail peut entrainer de légers malaises gastro-intestinaux ou une difficulté à le digérer, sans oublier la mauvaise haleine qu’il peut occasionner.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close