Les sodas light pourraient être pire pour la santé que les boissons sucrées

En France, le marché des boissons sans sucre est toujours en pleine croissance. Sucralose, aspartame et saccharine sont autant de substances utilisées pour offrir des alternatives sucrées, pauvres en calories, aux personnes qui désirent garder la ligne comme le souligne nos confrères du Point. En effet, à une époque où la minceur devient la norme à suivre, de plus en plus de gens s’intéressent à la charge calorique et à la quantité de sucres présentes dans les aliments qu’ils consomment. Mais à quel prix voulez-vous perdre du poids ? Iriez-vous jusqu’à sacrifier votre santé afin d’obtenir le corps que vous désirez ?

Prisées pour leur faible teneur en sucres, les boissons « light » gagnent de plus en plus d’audience en France. Consommées pour combler l’envie de sucre, ces sodas contiennent des édulcorants qui promettent d’offrir à nos papilles un goût des plus agréables sans les inconvénients du sucre.

Dans les céréales, les confitures, les biscuits ou encore les yaourts et les boissons, les édulcorants font fureur. Malheureusement, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces derniers ne seraient pas sans risque.

  1. Ils peuvent augmenter le risque de diabète 

Les édulcorants sont en vogue en ce moment. Leur pouvoir sucrant ainsi que leur faible teneur en calories leur offre un rôle intéressant. En effet, les industries agro-alimentaires peuvent présenter des produits aptes à satisfaire ceux qui veulent garder leur ligne tout en se faisant plaisir grâce à ces édulcorants. Cependant, ces derniers sont controversés. En évaluant leur impact sur les maladies métaboliques, il s’est avéré qu’une consommation régulière d’édulcorants est associée au développement du diabète. Selon les résultats d’une recherche scientifique, les personnes qui consomment régulièrement des édulcorants sont susceptibles de souffrir de diabète de type 2.

De plus, selon une étude parue dans The American Journal of Clinical Nutrition, la consommation de boissons dites light est fortement corrélé à un risque de développer un diabète. En effet, les sucres artificiels peuvent engendrer un pic de glycémie. Si l’on consomme quotidiennement des boissons light, notre organisme subit plusieurs pics de glycémie qui peuvent entrainer une résistance à l’insuline.

  1. Ils augmentent les risques d’accident vasculaire cérébrale

Opter pour la consommation de boissons light pour maintenir un poids santé ne serait pas une solution idéale. Les édulcorants peuvent provoquer de multiples maladies et augmentent les risques d’accident vasculaire cérébral. Une étude a révélé que les boissons édulcorées étaient associées à un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral et de démence. Les sodas light sont également plus susceptibles de provoquer de sévères dégâts cérébraux comme un déclin cognitif ou encore une atrophie cérébrale.   

  1. Ils favorisent l’obésité 

Les boissons light ne sont pas caloriques et pourtant, ils sont susceptibles de favoriser un gain de poids. La raison est simple : les édulcorants n’activent pas le circuit de la récompense comme le sucre naturel. En effet, une étude a montré que le cerveau satisfaisait son besoin sucré par un contenu énergétique, et non pas par un simple goût sucré. Les édulcorants ne remplissent donc pas leur rôle correctement puisqu’ils ne comblent pas l’envie de sucre mais au contraire, stimulent l’appétit ! Une autre étude montre que les édulcorants favorisaient la dépendance au sucre et entrainaient un gain de poids considérable lorsqu’ils sont ingérés de façon régulière. Ainsi, les personnes qui prennent des boissons light mangent plus et peuvent finir par développer une obésité morbide.

Comment remplacer le sucre sans risques pour la santé ? 

Il n’y a rien de mieux que les produits naturels. Et bien évidemment, le miel figure en tête de liste des aliments sucrants les plus sains. Riche en antioxydants, le miel lutte contre les radicaux libres qui peuvent provoquer des dommages dans l’organisme. Il possède un indice glycémique moins élevée que le sucre blanc. De plus, selon une étude, les polyphénols de certains miels entraînent une augmentation du métabolisme de base et favorisent une élimination du tissu adipeux. De plus, la consommation de miel peut aider à réguler l’appétit en réduisant la leptine, appelée également l’hormone de la satiété.

Le miel a de nombreux atouts et peut être consommée avec modération dans une démarche de perte de poids pour sucrer vos infusions et vos boissons naturelles.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close