x

Voici comment stimuler votre point G

Le point G, ce point qui a fait couler beaucoup d’encre, et aujourd’hui encore plusieurs femmes de par le monde ont du mal à atteindre. Cette thématique est depuis longtemps un sujet brûlant, à la base de nombreux débats. Certains chercheurs affirment qu'il n'existe pas du tout, d’autres confirment son existence, et d’autres encore l’identifient clairement comme la base du clitoris.

Dans tous les cas, ce point est génial

Le point G se réfère à la paroi antérieure du vagin, située à environ deux pouces à l’intérieur du vagin. C’est un tissu nerveux situé derrière l’os pubien. Lorsqu’il est stimulé, cette zone se gonfle de sang et provoque un plaisir sexuel intense, nous a expliqué la sexologue et psychothérapeute Dr Kristie Overstreet.

Les orgasmes dus au point G sont des orgasmes vaginaux insaisissables et profonds dont beaucoup d’entre nous rêvent, sans vraiment savoir comment les atteindre. La chose importante à retenir est qu’aucun orgasme n’est meilleur qu’un autre. Si vous avez des orgasmes suite à n’importe quelle forme de stimulation, c’est fantastique.

Afin de clore le débat sur le point G, nous avons découvert comment libérer notre potentiel orgasmique pour l’orgasme vaginal. . . ou du moins comment essayer !

1. Localisez la zone

La première étape consiste à trouver le point G. Une pénétration de votre vagin avec un pénis ou avec un sex-toy ne permet pas toujours de le localiser. En fait, des études ont montré qu’en Europe, les femmes Françaises sont celles qui ont le plus de mal à atteindre l’orgasme grâce uniquement à la pénétration.

Le point G n’est pas juste là quelque part et il ne suffit pas de le chercher pour le trouver.
Faux.

L’emplacement du point G (derrière l’os pubien) vous oblige à vous courber vers l’avant pour l’atteindre. Changer de l’habituel va et vient devrait faire l’affaire.

« Je suggère d’utiliser un sex-toy ou un vibromasseur avec lequel vous êtes à l’aise. Vous ne devriez pas vous soucier de la taille, le but est seulement de stimuler la paroi antérieure du vagin et c’est donc le positionnement du jouet en lui-même qui compte le plus », explique le Dr Overstreet. La position est la clé.

Insérez (ou demandez à un partenaire de le faire pour vous) un ou deux doigts dans le vagin et faites un crochet orienté vers le haut. Tâtez et voyez ce que vous pouvez sentir. Certaines femmes rapportent que la stimulation du point G est ressentie comme une envie d’uriner ; d’autres la décrivent comme une vague d’eau chaude. Chaque femme peut sentir quelque chose de différent et d’unique

2. Trouvez ce qui vous fait du bien

Expérimentez avec différents pressions et mouvements. Essayez des mouvements circulaires, des mouvements plus rudes ou plus chatouilleux. N’ayez pas peur d’expérimenter.
Le point G est une zone multidimensionnelle et certaines choses peuvent être plus agréables que d’autres. La stimulation du point G peut ne pas être suffisante pour atteindre l’orgasme. Essayez de stimuler extérieurement le clitoris avec vos doigts ou un vibromasseur pour plus d’excitation. Personne n’a dit que cela serait facile.

3. Choisissez la bonne position

« La meilleure position pour stimuler cette zone lors des rapports sexuels avec pénétration est quand la femme se situe au-dessus, le but étant que le pénis frotte la paroi antérieure du vagin », explique le Dr Overstreet.

Vous pouvez également essayer la technique de l’alignement coïtal. Installez-vous dans la position du missionnaire classique, mais placez un ou deux oreillers sous vos fesses pour plus de hauteur. Cela permet au pénis de votre partenaire de se courber vers le point G tout en stimulant simultanément votre clitoris.

Encore une fois, ne vous limitez pas à la pénétration. Stimulez en même temps votre clitoris externe. Utilisez un petit vibromasseur si nécessaire. Les orgasmes puissants du point G sont souvent associés à d’autres formes de stimulations sexuelles. Profitez de tout ce qui vous fait du bien.

4. Certaines femmes n’en n’ont pas… et c’est normal !

Selon Dr Overstreet, bien que chaque femme ait un point G et, par conséquent, la capacité physique d’avoir un orgasme avec ce point, toutes les femmes n’en sont pas capables. Certaines personnes aiment la stimulation d’une pénétration profonde et d’autres non. « Certaines femmes peuvent profiter d’une stimulation plus superficielle ou plus profonde sur la paroi antérieure, là où le point G est situé », explique le Dr Overstreet.

Certaines aiment être pénétrées, mais n’ont pas d’orgasme de cette façon. C’est normal. Chaque corps est différent et apprécie différents types de plaisir. Si vous n’aimez pas qu’on touche votre point G, ou que vous appréciez cela sans que ça ne vous provoque d’orgasme, c’est parfaitement normal.

Cela ne veut donc pas dire que vous êtes en mauvaise santé ou anormale. C’est juste que ce genre de toucher ne vous convient pas. Tant que vous faites ce qui vous fait du bien, c’est super !

Contenus sponsorisés
Loading...