Goutte

Touchant plus de 600 000 personnes en France, la goutte est une maladie inflammatoire qui affecte les articulations. Elle se manifeste généralement chez les hommes de plus de 30 ans et chez les femmes après la ménopause. Caractérisée par des douleurs vives au pied, au genou, aux mains, au coude, au gros orteil ou au poignet, elle est souvent liée à une mauvaise hygiène de vie  ou à des facteurs héréditaires.

Se déclenchant généralement en pleine nuit, la crise de goutte touche souvent le gros orteil qui devient rouge, enflé et violacé. Celle-ci est provoquée par une augmentation inhabituelle d’acide urique dans le sang, qui devient insoluble lorsqu’il est présent en excès dans les voies sanguines. Il s’agit d’hyperuricémie.

Quels sont les causes et les facteurs de risque de la maladie de la goutte ?

Initialement appelée la “maladie des rois” ou “maladie des riches”, la goutte serait étroitement liée à une hygiène de vie marquée par des excès alimentaires importants et un abus d’alcool. Dans d’autres cas, elle peut découler de facteurs héréditaires ou être causée par une maladie ou un médicament.Lorsque l’hygiène de vie est en cause, ce sont principalement les aliments et les boissons riches en purine qui sont à blâmer, notamment les protéines animales telles que les abats, la viande ou encore les poissons gras et les alcools forts ainsi que la bière.Les jus de fruits riches en fructose et les sodas sont également à éviter, le fructose étant converti en acide urique.

Quels sont ses symptômes de la maladie de la goutte ?

Définie comme une forme d’arthrite ou une manifestation douloureuse de rhumatismes inflammatoires, la maladie de la goutte entraîne de vives douleurs au niveau des articulations. Celles-ci peuvent se manifester de manière récurrente mais les symptômes peuvent disparaître pendant plusieurs semaines. Parmi eux: des douleurs intenses, brusques et pulsatiles au niveau d’une articulation, une rougeur ou un gonflement de la zone atteinte, une sensation de froid exacerbée au niveau de l’articulation et dans de rares cas, des douleurs générales aux articulations, des frissons, de la fièvre et un malaise général.

Comment prévenir la goutte ?

Pour diminuer les risques de crises de goutte, il existe certains aliments à privilégier car ces derniers sont faibles en purine. Parmi eux: les oeufs, les fruits, les légumes, les oléagineux, les céréales, les pâtes ou encore le pain. En cas de crise de goutte, il est également conseillé de boire beaucoup d’eau et d’éviter à tout prix les boissons sucrées.
Close