x

Voici comment réduire les risques d’infertilité

Pourquoi l’infertilité est-elle souvent associée aux femmes ? Quel est la part de responsabilité des hommes dans l’infécondité des couples ? Autant de questions que l’on se pose lorsqu’il s’agit d’infertilité, tant ce disfonctionnement peut parfois constituer une véritable source de souffrance pour certains d’entre vous messieurs. Heureusement, il existe des moyens pour diminuer les risques d’infertilité. Les voici !

Si 15% de couples en France connaissent un problème d’infertilité, c’est tout de même plus de 80 millions de couples qui seraient concernés par l’infécondité dans le monde ! Un chiffre alarmant qui témoigne de l’ampleur de ce dysfonctionnement (souvent hormonal pour les femmes et érectile pour les hommes) qui peut parfois gâcher la vie d’un couple désirant donner la vie. Mais voilà, si l’infertilité est souvent considérée comme un problème purement féminin, sachez que les hommes peuvent eux aussi souffrir de stérilité. En France, 60% des cas d’infécondité dans le couple impliquent l’homme plutôt que la femme. D’ailleurs, 20% d’entre vous messieurs seraient concernés par ce trouble dans le monde !

Mais alors comment y remédier ? Peut-on réellement réduire les risques d’infertilité chez les femmes comme chez les hommes ? Aujourd’hui, nous nous intéressons à vous messieurs ! :

  1. Bougez ! Vos spermatozoïdes vous en remercieront 

Souvent mis en cause parfois à tort, votre poids peut constituer votre meilleur ennemi lorsqu’il s’agit d’infécondité. En effet, peu de gens le savent mais le surpoids ou l’obésité peuvent considérablement altérer votre fertilité messieurs puisqu’ils affectent la production de testostérone, l’hormone du désir masculin, et entrainent donc des troubles de l’érection. L’excès pondéral peut également entrainer une baisse des hormones LH (hormone lutéinisante) et FSH (hormone folliculostimulante), hormones agissant sur le fonctionnement des ovaires chez les femmes et des testicules chez les hommes, entrainant ainsi une baisse du nombre de spermatozoïdes !

Vos kilos en trop peuvent donc parfois vous jouer de vilains tours et diminuer les chances pour vous d’enfanter.
Une perte de poids peut alors grandement augmenter les chances de concevoir et d’éviter tous problèmes liés à l’infécondité. Entreprendre un régime avant de s’imaginer l’arrivée de bébé est donc nécessaire pour augmenter les chances qu’il vienne un jour au monde. N’hésitez pas à vous faire suivre par un nutritionniste s’il le faut et à vous mettre au sport si ce n’est pas encore le cas !

  1. Déshabillez-vous !

Soit vos testicules produisent peu ou pas du tout de spermatozoïdes, soit, cas extrême, votre sperme remonte dans votre vessie au moment d’éjaculer (connue sous le nom d’éjaculation rétrograde) ; une chose est sûre, une partie de votre appareil génital est altérée et il faut absolument y remédier.

Par ailleurs, une récente étude a démontré que les hommes qui s’habillaient le moins possible, surtout au moment d’aller se coucher, produisaient beaucoup plus de spermatozoïdes lors de rapports sexuels. D’ailleurs la raison pour laquelle les testicules sont à l’extérieur du corps réside dans le fait que la spermatogénèse fonctionne de manière optimale à une température plus basse (35 °) que celle du corps (37°).

Le style de sous-vêtements portés durant la journée serait également un facteur important pour la production en excès de spermatozoïdes. Vous savez ce qu’il vous reste à faire messieurs !

  1. Dormez 7 heures à 7h30 par jour !

Autre facteur intéressant permettant une production durable de spermatozoïdes : le sommeil ! En effet, il a récemment été prouvé à travers une étude réalisée en Chine que la nuit était capable de vous apporter bien plus que des conseils ! Toujours d’après cette étude, il faudrait dormir entre 7 heures et 7h30 par nuit pour espérer produire des spermatozoïdes en bonne santé s’il vous plait ! D’ailleurs, sachez que si vous dépassez les 9 heures de sommeil, vous augmentez vos risques de devenir infertile de 40% ! De quoi vous motiver davantage à vous réveiller un peu plus tôt…

Sachez par ailleurs que si vous avez des doutes concernant d’éventuels symptômes liés à l’infertilité (troubles de l’érection, éjaculation d’une très petite quantité de sperme, etc.) vous devez consulter votre médecin au plus vite et entamer des démarches de diagnostic vous permettant de savoir si vous souffrez bel et bien d’infécondité.

Contenus sponsorisés
Loading...