Voici pourquoi il est indispensable de caliner un bébé

Donner naissance à un bébé est une expérience exceptionnelle pour les parents, et le début d’une longue aventure pour bébé. Ce petit être qui s’est développé dans le ventre de sa maman loin de tout le brouhaha extérieur, se retrouve subitement dans un monde nouveau plein de voix et de visages étrangers. Pour le rassurer et lui permettre de s’intégrer aisément dans son nouvel espace, le bébé a surtout besoin du contact physique de sa maman. Explications.

Quand il est encore dans le ventre de sa maman, le bébé est entouré du placenta, celui-ci forme une barrière protectrice qui atténue les sons et absorbe les chocs. Pendant l’accouchement et la perte des eaux, le bébé fait l’expérience de son premier traumatisme et se retrouve exposé et impuissant devant tous les bruits et les mouvements qui l’entourent. Pour le rassurer, l’un des premiers gestes des médecins consiste à le poser sur le torse de sa mère pour qu’il puisse retrouver un environnement familier : la voix et le rythme cardiaque maternels qu’il reconnaît pour les avoir écoutés pendant des mois. De plus, ce contact physique, peau à peau, le rassure et lui fait retrouver la chaleur et la proximité qu’il ressentait à l’intérieur du corps de sa mère.

Les bienfaits de toucher et de câliner bébé

Le toucher est le sens qui se développe le plus rapidement chez bébé et qui lui permettra par la suite de découvrir son entourage et d’interagir avec lui. En le stimulant par des massages doux ou des caresses, et en donnant à bébé tout l’amour et les soins dont il a besoin, il acquiert une certaine confiance et une perception positive de ce monde où il évolue, ainsi qu’un attachement émotionnel envers ses parents. En le privant d’amour ou en choisissant de ne pas trop le porter ou le bercer, le bébé serait incapable d’établir cette confiance et risque de tomber dans un état de tristesse chronique ou de dépression. D’ailleurs dans des cas extrêmes, les bébés privés de l’amour de leurs parents se laissent complètement mourir de chagrin.

En prenant souvent son bébé dans les bras, son rythme cardiaque se régularise, le niveau d’oxygène augmente et sa température corporelle se stabilise, ce qui aide à l’apaiser et à faciliter son sommeil. Ceci aide également à réduire les crises de pleurs, les douleurs provoquées par les coliques et le stress. En effet, les marques d’affections prodiguées au bébé, qu’elles soient caresses, massages ou câlins, favorisent la sécrétion de l’ocytocine, une hormone qui joue un rôle important dans la détente du corps et le calme émotionnel. Donc, plus son niveau augmente, plus bébé est calme et rassuré. De plus, il a été montré que ce contact physique régulier promeut la prise de poids, renforce le système immunitaire et améliore le développement cognitif chez les nourrissons.

D’ailleurs une étude récente a permis de montrer que les prématurés qui bénéficiaient du contant peau à peau, pendant leur séjour à l’hôpital, développaient moins d’infections, gagnaient plus de poids et transitaient plus facilement vers l’allaitement au sein. Ils arrivaient également à quitter l’hôpital une semaine avant les prématurés privés de ce contact.

Selon une autre étude menée par l’Université Bar Ilan en Israël et dont les résultats ont été publiés dans la revue Biologycal Psychaitry, le contact peau à peau entre la maman et son enfant a un effet positif qui dure au-delà des premiers mois de naissance. En observant des enfants de 10 ans ayant bénéficié de ce contact quand ils étaient bébés, les chercheurs ont découvert qu’ils présentaient une meilleure capacité d’apprentissage, un sommeil plus régulier et arrivaient à mieux gérer leur stress.

Témoignage

Ceci est le témoignage d’une jeune maman américaine qui a donné naissance à une petite fille prématurée qu’elle a nommée Jade, et qui a dû séjourner à l’hôpital pour rester sous l’œil vigilent de l’équipe médicale. Jennifer s’est retrouvée donc partagée entre sa volonté de rester auprès de son bébé à la nurserie et son devoir de s’occuper de ses deux autres filles. Heureusement pour elle, le personnel de cet hôpital avait déjà prévu une solution à ce genre de situations. En connaissant la grande importance du contact physique pour les bébés, surtout prématurés, le service néonatal du Southlake Regional Health Centre à Newmarket Ontario, fait appel à des volontaires qui consacrent leur temps libre à câliner et à bercer les bébés dont les parents sont incapables de le faire. Ainsi, Jade se retrouvait dans les bras de ces volontaires au grand cœur lorsque sa maman n’était pas là, et cette dernière pouvait s’occuper de ses deux autres filles sans culpabiliser ou s’inquiéter pour sa toute petite.

Lire aussi Pourquoi percer les oreilles de bébé n’est pas une bonne idée ?

Contenus sponsorisés