Une vidéo montre des adolescentes en train de violenter une maman enceinte et donnant des coups de pieds à son petit

Partout dans le monde, des violences physiques peuvent se produire et engendrer de lourdes séquelles. En usant de leur force ou de leur pouvoir, certains soumettent leurs victimes à des traitements ignobles qui peuvent causer une souffrance sur le long terme. Dans un récit choquant relayé par The Sun, aux États-Unis, des adolescents ont été filmés en train de battre une femme enceinte et de donner des coups de pied à sa petite fille qui pleurait à ses côtés. Pleins feux sur cette histoire sordide.

Pendant la grossesse, la femme subit un lot de changements tant sur le plan physique que psychique. Ainsi, elle est considérée comme vulnérable face  aux aléas extérieurs et aux bouleversements émotionnels qui en découlent.

Pour mener à bien sa grossesse, elle a souvent besoin d’un climat calme et apaisant. Malheureusement, nous vivons dans un monde cruel où certains peuvent faire preuve des pires violences. Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, une femme a été victime d’actes barbares aux côtés de sa petite fille.

Des actes cruels

Partagée en masse sur Twitter, la vidéo choquante montre une femme enceinte se faire battre par un groupe d’adolescents devant une maison.

bagarre
thesun

Au début de la séquence, on peut voir deux filles s’attaquer à la victime, en la frappant à plusieurs reprises, pendant que sa petite fille pleurait à chaudes larmes.

Une troisième personne, probablement complice de ce carnage, filmait la scène odieuse. Ensuite, la femme enceinte s’est écroulée sur le sol, alors que son enfant continuait de pleurer.

bagarre1
thesun

Quelques minutes plus tard, un jeune homme est intervenu pour participer à la bagarre et a donné un coup de pied au visage de la petite fille, la faisant tomber à terre.

bagarre2
thesun

Il a ensuite donné plusieurs coups de pied violent à la mère, pendant que sa complice traînait la femme enceinte au sol par les cheveux.

bagarre3
thesun

Les agresseurs se sont ensuite éloignés, permettant à la victime de se relever pour rejoindre sa fillette en panique.

bagarre4
thesun

L’homme qui l’a attaqué est revenu à la charge et lui a donné un coup de pied en plein dos. La victime a trébuché et s’est cognée la tête contre une porte, avant de retrouver l’équilibre. Cette scène outrageante a fait le tour des réseaux sociaux, et a provoqué l’effroi de tous. La fillette, qui a vu sa mère se faire battre impuissante, a dû subir un traumatisme conséquent.

bagarre5
thesun

Lorsqu’elle a été interrogée par les médias, la mère de l’homme qui a participé à ce carnage a déclaré que son fils n’avait pas voulu faire du mal à la petite fille. “Mon fils n‘est pas du genre à donner des coups de pied à un bébé, des accidents peuvent se produire”, a-t-elle allégué.

Elle a expliqué que le jeune homme souhaitait “sauter par-dessus le bébé” mais que son acrobatie ne s’était pas déroulée comme prévue.

La violence envers les enfants : un fléau qui persiste

La violence à l’encontre des moins de 18 ans peut être perpétrée par des parents, des membres de la famille, des conjoints ou des étrangers. Comme l’explique l’OMS, il existe plusieurs types de violence à identifier :

– La maltraitance, qui peut regrouper les violences physiques, sexuelles, psychologiques ou la négligence envers un enfant.
– Le harcèlement, qui survient lorsqu’une personne adopte un comportement agressif envers un enfant.
– La violence des jeunes de 10 à 29 ans, qui est souvent observé dans les gangs et les groupes sociaux. Elle regroupe le harcèlement et les actes de violences physiques.
– La violence domestique, qui se produit entre les membres d’un même foyer et peut être physique, sexuelle ou émotionnelle.
– La violence sexuelle, qui se définit par tout acte de nature sexuel non consenti.
– La violence sexuelle ou psychologique, qui comprend les menaces, les propos humiliants, les discriminations ou encore le dénigrement.

Les violences peuvent altérer le bien-être d’un enfant et le contraindre à vivre avec de lourdes séquelles tout au long de son développement. On considère qu’un enfant qui a été soumis à une forme de violence peut rencontrer divers problèmes, selon la nature de l’acte subi.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close