Pouvez-vous trouver le bébé sur la photo ? Seulement 25% sont capables de le trouver

Les illusions d’optique utilisent plusieurs éléments pour créer des images défiant nos capacités de perception. Ce peut être l’utilisation de couleurs, de formes géométriques ou d’un jeu d’ombre et de lumière. Les possibilités sont nombreuses pour tromper notre cerveau comme le montre l’image dont il s’agit ici. Arriverez-vous à trouver rapidement le bébé qui se cache dans cette image ?

Il est important de fournir au cerveau suffisamment de repos et de divertissement grâce à des activités stimulantes. Nous sommes constamment occupés par nos tâches quotidiennes et c’est la raison pour laquelle, le mot « passe-temps » est loin d’être aussi anecdotique qu’il puisse le suggérer. Certaines illusions d’optiques prétendent également révéler des éléments sur votre personnalité selon votre perception.

Notre cerveau a besoin de stimulations telles que la lecture, le dessin ou encore le coloriage thérapeutique. Ou bien comme c’est le cas ici, résoudre des énigmes, des mots croisés ou résoudre l’énigme d’une image.

Cette image est bien connue et avait rapidement fait le tour de la toile, et en particulier sur les réseaux sociaux. Sans plus tarder, prenez le temps de résoudre le défi de cette illusion d’optique sans se précipiter sur le résultat.

illusion optique
Illusion d’optique représentant un couple. Source : les crieurs du web

Comme vous pouvez le voir, au premier abord, il s’agit d’une image plutôt romantique. On peut y distinguer dans une prédominance de noir et de blanc, un homme et une femme debout près d’un lac et livrés à leurs songes devant un lac. Mais plus que ça, une seconde perception de l’image révèle un tout autre cliché. 

Indice

Vous vous apercevrez alors que l’image révèle également un bébé. Si vous n’avez pas encore réussi à le trouver, un indice consiste à lever les yeux en haut à droite. Apercevez-vous maintenant ce qui semble être des pieds ?

Maintenant que les choses sont plus évidentes, votre cerveau fera le reste du travail. En effet, les branches d’arbre définissent le contour du bambin. Il est d’ailleurs si grand, qu’il occupe la majeure partie de la photographie.

Les jambes se trouvent donc vers le côté droit du couple. Une fois que vous avez distingué l’enfant, vous ne pourrez alors plus l’ignorer et vous vous demanderez même comment vous n’aviez pas pu le remarquer en premier.

Un bébé en position fœtale

illusion optique 1
Le contour d’un bébé en position fœtale – Source : Les crieurs du web

Avez-vous pu percevoir le bébé en position fœtale du premier coup d’œil ? Si oui, vous devez faire partie des 25 % de la population à avoir été capable de le trouver rapidement. Vous pouvez également vous entraîner davantage en vous exerçant à faire d’autres tests dans le même le même style d’illusion d’optique.

La façon dont les illusions d’optique piègent notre cerveau

Ce n’est pas pour rien qu’elles se nomment « Illusions d’optiques ». Un ensemble de paramètres est façonné de telle sorte, qu’il puisse tromper notre cerveau et notre rétine.

Bien que nous disposions de sens nous permettant d’analyser ce qui nous entoure, il n’est pas rare que nous nous fassions piéger. Comme dans le cas de l’image du bébé, vous aviez tenté de donner du sens à ce qui n’en a pas. Et dans ce cas-ci, nous parlons d’illusion d’optique.

Ces illusions peuvent être ou naturelles ou construites par le biais d’astuces basées sur des critères tels que les jeux de lumière de couleurs et autres éléments.

Par ailleurs, notre cerveau interprète de manière hâtive les informationsStéphane Molotchnikoff, professeur de physiologie et neurobiologiste à l’Université de Montréal, explique les erreurs d’interprétation de notre cerveau : « Lorsque nous examinons un objet, nous faisons appel à plusieurs modules distincts de notre cerveau.

Chacune de ces régions joue un rôle particulier dans la vision : l’une est responsable de la sensibilité aux mouvements, d’autres de la perception des couleurs, de la sensibilité aux formes, etc. C’est la synchronisation de l’activité de toutes ces régions qui nous donne la vue d’ensemble d’un objet ». 

Il conclut ensuite que « Si notre cerveau se laisse facilement berner, c’est en raison de sa prédisposition à amplifier les écarts ou les contrastes ».

Contenus sponsorisés
Loading...
Close