Étapes de l’accouchement

Vous avez vécu déjà plusieurs mois de grossesse où vous attendiez avec impatience l’arrivée du bébé. À la maternité, le travail peut sembler à la fois long et stressant. Pour vous permettre de faire face à cette épreuve de façon plus sereine, mettons en exergue les différentes étapes de l’accouchement par voie basse.

Durant cette première phase, la femme commence à ressentir des contractions brèves et récurrentes qui permettront de dilater le col de l’utérus. Cette étape dure généralement de 8 à 12 heures. Ces contractions entraînent généralement la perte des eaux et peuvent être plus ou moins douloureuses. Lorsque les contractions deviennent de plus en plus régulières, la future maman doit se rendre à la maternité pour débuter le travail de l’accouchement. Le col utérin s’effacera progressivement durant cette phase pour faciliter le passage du bébé.

La deuxième étape : l’expulsion du bébé

Lorsque le col utérin s’ouvre à 10 centimètres, l’expulsion du bébé peut commencer. La sage-femme demandera à la future mère de pousser au fur à mesure que les muscles se contractent. Si l’équipe médicale le juge nécessaire, une épisiotomie peut être pratiquée pour réduire le risque de déchirure du périnée. Lorsque la tête du bébé est engagée, le plus dur sera fait et le reste du corps sortira plus aisément.

La troisième étape : l’expulsion du placenta

Après moult efforts, le bébé est enfin là et la mère peut désormais profiter de ce sentiment de délivrance. Néanmoins, des contractions d’intensité modérée apparaîtront 15 minutes après la naissance de l’enfant pour permettre l’expulsion du placenta. La femme poussera une seule fois, pour libérer le placenta qui servait à offrir au bébé des nutriments et de l’oxygène pendant la grossesse.

Quelles peuvent-être les complications de l’accouchement ?

Avec le progrès médical, la majorité des accouchements par voie basse se déroule sans complication particulière. Cependant, il existe certains risques pour la mère et pour l’enfant. Les principales complications possibles chez la femme sont ceux d’une rétention placentaire, d’une hémorragie lors de l’expulsion du bébé ou quelques heures plus tard, d’une fièvre après l’accouchement. Pour le nouveau-né, les complications possibles sont les infections qui peuvent survenir juste après la naissance. Si le travail de l’accouchement est trop long, si la poche des eaux se rompt plusieurs heures avant l’expulsion du bébé, si le liquide amniotique est teinté ou si la mère a de la fièvre, le bébé peut en pâtir.
Close