Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens ont fait à son bébé pendant l'accouchement

Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens ont fait à son bébé pendant l’accouchement


Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens ont fait à son bébé pendant l'accouchement

Pendant l’accouchement par césarienne, la nouvelle mère s’attend à avoir une lourde cicatrice. Cette dernière a été outragée de voir que son bébé a aussi été lacéré par le scalpel. Une cicatrice profonde est visible sur le côté droit du visage de ce nouveau-né. Un cauchemar éveillé pour la maman qui n’en revient pas. Cette histoire a été relayée par nos confrères du Daily Mail.

Lors d’une césarienne, on est loin de s’attendre à ce qu’un bébé soit l’objet de profondes blessures à la tête à cause du scalpel. Ce pauvre nourrisson a maintenant une cicatrice très visible qui aurait pu être plus dangereuse. Retour sur cette histoire accidentelle qui marquera la mère et son enfant à vie. 

Avant de constater cette erreur médicale, la maman a subi un cauchemar avant de pouvoir accoucher par césarienne.

En Juin 2017, la petite Karmen a été l’objet d’une lacération entre l’œil et l’oreille qui lui vaudra une cicatrice à vie. Sa mère, Emma, a attendu plus de 24 heures afin que le chirurgien puisse réparer cette blessure. Et pour cause, selon le médecin en charge de cet accouchement, ils n’étaient pas au courant que la jeune mère subissait des contractions à ce moment-là.

Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens

Des circonstances inconnues

L’établissement où a été accueillie Emma a mis en œuvre des enquêtes internes pour déterminer les circonstances de l’incident. Après quoi, ils ont changé les mesures de sécurité qui sont communiquées aux chirurgiens avant chaque opération. Le porte-parole de l’établissement hospitalier a déclaré que les circonstances de l’erreur médicale ont été communiquées à la famille d’Emma. Une assertion démentie par le grand-père de la jeune mère. « Rien n’a été fait à ce propos et nous n’avons jamais été en contact avec eux »

Traumatisme

Emma Edwards a été traumatisée par cet évènement. Elle se rappelle de son accouchement à la minute près. « C’était un désastre du début à la fin » se remémore-t-elle. «  Nous sommes allés à l’hôpital jeudi matin. Ce n’est seulement qu’à 5h de l’après-midi qu’ils nous ont dit : « Nous ne pouvons vous recevoir car il y’a trop d’urgences ». Ensuite ils nous ont promis de s’occuper de nous dès vendredi matin donc nous avons passé la nuit sur place» raconte la maman.  Le cauchemar continue après que le personnel de l’hôpital annule leur prise en charge vendredi à midi. Ils doivent encore attendre de longues heures avant qu’Emma puisse entrer au bloc opératoire.

C’est à 3 heures du matin, heure à laquelle Emma a perdu les eaux qu’elle a enfin pu être transférée à un autre hôpital. Elle a subi une longue indifférence de la part du personnel soignant. Elle explique : «  Je souffrais énormément, j’avais de très douloureuses contractions. Mais le personnel de l’hôpital ne faisait pas attention à moi.

Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens

J’ai été emmenée au bloc pour une césarienne et tout s’est bien passé avant que je ne vois le bébé».

Cette maman est choquée par la blessure que les chirurgiens

Le bébé a tout de suite été amené à l’unité de soins pour bébé. La famille a dû attendre un jour pour pouvoir coudre la blessure infligée au nouveau-né.

Lacérations fœtales

Les lacérations fœtales sont des blessures visibles à la naissance après une césarienne. Elles sont courantes après un accouchement par césarienne et résultent d’une faute de procédures chirurgicales. Les lacérations sont dues à des blessures causées par des instruments tels que le scalpel, le forceps utilisés par les chirurgiens. Ces blessures sont généralement mineures et facilement traitées. Il arrive parfois que ces dernières nécessitent de la chirurgie reconstructrice ou esthétique. 

Selon Birth Injury Guide, des facteurs de risque sont à prendre en considération par rapport aux  lacérations fœtales, lors d’un accouchement par césarienne, notamment :

·        Chirurgiens inexpérimentés
·        Travail actif d’accouchement
·        Membrane rompue avant l’opération

·        Incisions utérines transverses basses.