Avis aux parents : Cette fille donne une magnifique leçon sur le harcèlement scolaire

L’éducation a sans doute un rôle majeur à jouer lorsqu’il est question de respecter les différences, une chose que chaque parent devrait inculquer à son enfant. Certaines caractéristiques physiques, bien qu’elles ne soient pas forcément liées à une quelconque malformation ou anomalie, peuvent valoir à leur possesseur une vie emplie de harcèlements et d’agressions en tous genres. L’histoire de cette jeune fille en est le parfait exemple.

C’est quoi réellement un grain de beauté ?

Le « grain de beauté » », de son nom scientifique « naevus » (qui veut dire littéralement « tâche sur le corps » en latin) est en fait un cumul de cellules pigmentaires. Il peut être de couleur rosée, marron, ou brune, il peut être aussi de différentes tailles, épaisseurs et formes. Il est cependant faux de penser que les naevus apparaissent uniquement pendant l’enfance, car ils peuvent aussi faire leur apparition plus tard. Il est juste plus fréquent de les voir se former durant les 10 premières années de la vie d’une personne.

C’est généralement à partir des 6 mois d’existence du nourrisson que les premiers grains de beauté peuvent surgir, cela peut d’ailleurs continuer jusqu’à l’âge de la trentaine. Tandis que certains en ont à peine une dizaine voire moins, d’autres peuvent en avoir plus d’une quarantaine dans tout le corps, et ce qui en décide notamment c’est le type de peau, le degré d’exposition au soleil ainsi que la prédisposition génétique.  Selon les spécialistes, il existe 5 gènes responsables de cette prédisposition à développer des grains de beauté, parmi eux se trouvent deux qui déterminent le nombre de ces tâches au même titre que la probabilité de développer un « mélanome », qui est une forme de cancer de la peau. Les personnes possédant plusieurs grains de beauté devraient avoir un suivi par un dermatologue afin de prévenir toute anomalie.

Une différence qui n’est pas acceptée par tous

Ces petites imperfections qui apparaissent sur la peau de tant de gens suite à un excès de pigmentation sont généralement vues comme étant un atout physique de taille. Dans le cas de Cindy Crawford par exemple, c’est quelque chose qui vous donne de la personnalité et vous démarque de la foule. Mais le problème pour Evita Delmundo de Malaisie était que ses grains de beauté la faisaient un peu trop se démarquer.

Evita avait toujours été différente, un grand nombre de grains de beauté couvraient son corps de la tête aux pieds. Quand elle était à l’école, certains enfants la traitaient de « monstre » ou de « biscuit aux pépites de chocolat ». Elle en a sur le visage et sur les lèvres, dont certains avec des poils, et rien que pour cela, personne ne voulait être son ami(e), jusqu’à ce qu’elle demande aux médecins s’il était possible d’enlever ces tâches de couleur foncée de son corps.

Pour Evita, Il n’était pas question de lâcher prise

Mais au lieu d’abandonner et de développer un complexe, la jeune fille a pu se venger de tous ceux qui se moquaient d’elle de la meilleure façon en acceptant ses imperfections. Quand elle avait 16 ans, elle a fait partie d’une colonie de vacances organisée par une église, l’occasion pour elle de réaliser que du moment qu’elle est forte et capable de s’aimer elle-même, ce que les autres pensaient d’elle n’avait plus aucune importance.

En fait, sa confiance en elle-même a tellement augmenté qu’elle a postulé pour être la candidate malaisienne au cours « Miss Universe » de cette année. Nous n’avons cependant aucun moyen de savoir si les juges reconnaîtront sa beauté unique, mais rien que le fait d’avoir eu le courage de postuler fait déjà d’elle une gagnante.

tout le monde harcelait cette fille

Son compte Instagram compte désormais plus de 60 000 abonnés, qui la suivent non seulement pour ses looks, mais aussi pour son attitude inspirante et positive. Comme elle le dit bien souvent : « la beauté n’est pas seulement ce qui est à l’extérieur, ce n’est pas un visage ou un corps parfaits, la beauté est ce que vous êtes en tant que personne et à quel point vous vous aimez. »

S’il y a bien une chose qu’Evita nous aura apprise, c’est que la différence n’a jamais été synonyme d’infériorité ou de complexe. Elle a pu montrer au monde entier qu’il n’y a pas qu’une seule manière d’être belle, resplendissante et pleine de vie.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close