Un nouveau médicament pourrait soigner l'éjaculation précoce et aider les hommes à durer plus longtemps au lit

Un nouveau médicament pourrait soigner l’éjaculation précoce et aider les hommes à durer plus longtemps au lit


Un nouveau médicament pourrait soigner l'éjaculation précoce et aider les hommes à durer plus longtemps au lit

L’éjaculation précoce est un trouble courant chez les hommes, ses causes peuvent être physiques, psychiques ou une combinaison des deux. Les scientifiques se sont penchés sur la question et travaillent sur un essai clinique portant sur un médicament appelé Cligosiban, qui pourrait offrir une bouée de sauvetage aux hommes souffrant d’éjaculation précoce. Explications !

Selon le magazine britannique Thesun, ce nouveau médicament va bloquer une hormone appelée l’ocytocine afin de permettre aux hommes de profiter du rapport sexuel et pouvoir atteindre l’orgasme sans être perturbés par une éjaculation précoce. En France, 30 % des consultations masculines en sexologie concernent l’éjaculation précoce ou prématurée.

Tout savoir sur l’essai clinique

Le nouveau médicament, le Cligosiban, est un antagoniste de l’ocytocine, ce qui signifie qu’il empêche la liaison de l’ocytocine aux cellules du corps. L’idée est que si cette hormone peut être bloquée, le moment de l’éjaculation peut être retardé. L’ocytocine est une hormone produite dans l’hypothalamus, une zone du cerveau qui joue un rôle clé dans le comportement, l’attachement maternel au bébé, l’allaitement, l’empathie, la générosité et l’orgasme.

Les recherches ont suggéré que, chez les hommes, les taux sanguins d’ocytocine augmentaient pendant la stimulation et l’excitation sexuelles et atteignaient leur maximum pendant l’éjaculation. Une théorie est que l’hormone est impliquée dans les mécanismes qui déclenchent la libération du sperme. Le Cligosiban va donc agir sur les cellules d’ocytocine du cerveau et de la moelle épinière afin de réduire les taux sanguins de l’hormone selonl’étude.

Lors de l’essai à la faculté de médecine de l’Université Tulane aux États-Unis, 88 hommes atteints d’éjaculation précoce ont pris le médicament, ou un placebo, quotidiennement. Les résultats ont clairement montré qu’au début des six semaines d’essai, le délai moyen de l’éjaculation était de 33 secondes. Le temps a augmenté de 3,8 fois chez les hommes prenant du Cligosiban, soit plus du double des effets observés avec le placebo.

Ce médicament est encore à la phase d’essai, ce qui signifie qu’il faudra peut-être un certain temps avant qu’il ne soit commercialisé, mais cela semble certainement prometteur.

En attendant, voici quelques conseils pour traiter l’éjaculation précoce

Il n’y a pas de moment précis où un homme devrait éjaculer pendant les rapports sexuels. Mais c’est probablement trop tôt si vous éjaculez avant les rapports sexuels ou moins une minute après le début. Si cette situation devient régulière et embarrassante pour vous et votre partenaire, il est clair qu’un examen médical est indispensable pour traiter efficacement ce trouble.

Le traitement se base souvent sur des techniques comportementales qui vont permettre de contrôler l’éjaculation.

Arrêtez et recommencez : vous ou votre partenaire stimulez votre pénis jusqu’à ce que vous sentiez que vous allez avoir un orgasme puis arrêtez pendant environ 30 secondes ou jusqu’à ce que la sensation forte disparaisse. Recommencez la stimulation et répétez l’opération trois ou quatre fois avant d’éjaculer.

La compression : Cela fonctionne de la même manière que la méthode précédente, mais, lorsque vous sentez que vous allez atteindre l’orgasme, vous devez serrer la tête de votre pénis jusqu’à ce que la tension retombe. Répétez cette opération plusieurs fois avant d’éjaculer.

 

L’utilisation des préservatifs retardant l’éjaculation. Ces préservatifs peuvent diminuer la sensibilité du péniscar ils sont plus épais et ont une forme plus resserrée au niveau du gland, ce qui peut aider à retarder l’éjaculation.

Exercices du plancher pelvien. De faibles muscles du plancher pelvien peuvent nuire à votre capacité de retarder l’éjaculation. Pour effectuer ces exercices :

1)       Trouvez les bons muscles. Pour identifier les muscles de votre plancher pelvien, arrêtez d’uriner en aval ou resserrez les muscles qui vous empêchent de laisser passer les gaz. Ces manœuvres utilisent les muscles de votre plancher pelvien. Une fois que vous avez identifié les muscles de votre plancher pelvien, vous pouvez faire les exercices dans n’importe quelle position, bien que vous trouviez peut-être plus facile de les faire en position couchée au début.

2)       Perfectionnez votre technique. Resserrez les muscles du plancher pelvien, maintenez la contraction pendant trois secondes, puis détendez-vous pendant trois secondes. Essayez plusieurs fois de suite.

3)       Maintenir votre concentration. Pour de meilleurs résultats, concentrez-vous sur le renforcement des muscles du plancher pelvien. Veillez à ne pas plier les muscles de l’abdomen, des cuisses et des fesses. Évitez de retenir votre souffle. Au lieu de cela, respirez librement pendant les exercices.

4)       Répétez 3 fois par jour. Visez au moins trois séries de 10 répétitions par jour.

Partagez cet article pour répandre la nouvelle !


Loading...