Pourquoi faut-il planter l’Aloe Vera dans une banane ? L’astuce secrète des jardiniers

L'Aloe Vera est devenue l'une des plantes d'intérieur les plus populaires au monde. Hormis son aspect esthétique, ce végétal est résistant et facile d'entretien. Gorgé d'eau, de vitamines, d'enzymes, de sucres et de minéraux, c'est une véritable mine de trésors pour la santé. Ses effets médicinaux ont largement fait leurs preuves. Mais derrière tous ses avantages, il y a un inconvénient majeur : sa croissance est très lente, ses feuilles peuvent mettre trois à quatre ans pour mûrir afin d'en extraire son gel miraculeux. Mais au fait, en quoi la banane pourrait-elle être utile à votre Aloe Vera ? L'association peut vous sembler improbable, mais il y a une explication très intéressante.

Découverte il y a 6000 ans par les Egyptiens, l’Aloe Vera était alors appelée « la plante de l’immortalité ». Rien que ça ! Autant dire que depuis la nuit des temps, cette plante médicinale offre de multiples bienfaits pour la santé. Elle est utilisée pour soigner les plaies, les affections cutanées, l’asthme, l’épilepsie… sans oublier qu’elle apaise les brûlures et le psoriasis. Hydratante, relaxante et adoucissante, elle est également très prisée pour les soins de peau et les traitements capillaires. Justement, pour exploiter toutes ses vertus et pour booster le processus de croissance, les experts en jardinage optent parfois pour des méthodes originales et insolites. L’une d’elles consiste à la faire pousser à l’intérieur d’une banane, comme s’il s’agissait d’un pot. On vous en dit plus.

Comment extraire le gel d’Aloe Vera ?

aloevera

La plante d’aloe vera – Source : spm

Pour profiter de ses nombreux effets médicinaux, il est important de savoir comment récolter cette plante succulente pour en extraire le gel liquide qui se trouve à l’intérieur des feuilles.

Il faut savoir que ce gel se dote de remarquables propriétés antibactériennes et antioxydantes. Il est réputé pour soulager les coups de soleil, les piqûres d’insectes et toutes sortes de brûlures. Bien entendu, on en trouve facilement chez les herboristes ou dans les hypermarchés. Seul hic : un pot de qualité est assez onéreux. Et surtout faites attention, car bien souvent vous pouvez acheter un gel mélangé avec des additifs ou trop dilué. Il n’aura donc pas l’effet vraiment espéré !

Tant qu’à faire, si vous en avez planté à la maison et que l’heure de la récolte est arrivée, nous allons vous présenter les étapes pour en extraire le gel.

  • Tout d’abord, il faut couper les extrémités des feuilles bien mûres. Vous ne pourrez pas les rater, elles sont plutôt grandes (environ 20 cm) et très épaisses puisqu’elles contiennent une forte concentration de gel. Coupez-les très délicatement.
  • Vous remarquerez aussitôt une substance jaunâtre qui commence à s’écouler de la feuille. Il s’agit de la sève et non du gel. Plus précisément, on parle d’aloïne, un liquide au redoutable effet laxatif. On ne l’utilise quasiment plus aujourd’hui dans le domaine de la santé car ce produit est considéré comme toxique et irritant, aux nombreux effets secondaires.
  • On vous conseille donc de la retirer complètement pour qu’elle n’entre pas en contact avec le gel. Pour ce faire, installez la feuille verticalement dans un verre ou un bol. Ensuite, laissez tremper la feuille dans de l’eau ou sous l’évier pendant un bon moment. Le temps que la sève disparaisse totalement. N’hésitez pas non plus à la frotter manuellement pour faciliter le nettoyage.
  • Maintenant que la feuille est toute propre, il ne vous reste plus qu’à retirer les épines piquantes sur les bords, en prenant bien soin de ne pas vous blesser !
  • Voilà le moment le plus sensible de l’opération : vous devez enlever la peau afin d’extraire le gel d’Aloe Vera. Aidez-vous d’une planche à découper. Posez la feuille bien à plat et utilisez un couteau aiguisé. Allez-y très doucement, ne vous pressez pas. Des deux côtés de la feuille, vous devez enlever la peau finement pour éviter de gaspiller du gel.
  • Une fois cette étape terminée, vous détenez maintenant entre les mains ce fameux gel à la consistance visqueuse mais néanmoins épaisse. Faites en sorte qu’il n’y ait plus de petits résidus verts issus de la feuille et vérifiez bien qu’il ne contient aucune trace d’aloïne.
  • Une fois bien nettoyé, coupez ce gel transparent en petits morceaux et installez-les dans un récipient que vous pourrez conserver au réfrigérateur, bien loin de la chaleur. Vous pouvez même stocker le gel au congélateur pendant toute une année !

Pourquoi mettre de l’Aloe Vera dans la banane ?

Maintenant que vous savez comment extraire le gel de la plante. Vous allez comprendre pourquoi l’idée de mettre de l’Aloe Vera dans la banane est particulièrement judicieuse. Et ce, même si cela vous paraît un tantinet absurde !

En fait, ce qu’il faut savoir, c’est que la plante d’Aloe Vera ne peut pas faire pousser de nouvelles feuilles. Voilà pourquoi, il est d’ailleurs très important d’apprendre à les couper correctement.

Or, la banane est justement le fruit idéal pour en faire pousser une nouvelle plante. Concrètement, elle fera office de pot pour donner vie aux racines. Garder la banane avec sa peau, puis faites un petit cercle au milieu. C’est là où vous allez insérer un morceau d’aloe vera. Laissez-le pendant au moins une journée.

Le fruit va alors brunir. Mais, en retirant le morceau d’aloe vera de la banane, vous verrez que la plante dévoile plusieurs nouvelles racines. Vous pourrez alors la transplanter dans un mélange de terreau sablé et de compost. Vous aurez ainsi gagné beaucoup de temps : vous remarquerez que votre nouvelle plante d’aloe vera grandit de jour en jour !

Quelques ingrédients naturels pour nourrir votre plante d’Aloe Vera

pot aloevera

Un pot contenant de l’aloe vera – Source : spm

Si vous souhaitez stimuler la croissance de votre Aloe Vera, inutile de faire trop de dépenses. Voici quelques astuces naturelles qui s’avèrent très efficaces.

  • Saviez-vous que les coquilles d’œufs sont excellentes pour les plantes? Au lieu de les jeter, écrasez-les avec une fourchette et mélangez-les au terreau. Grâce à leurs nombreux nutriments (calcium, magnésium, zinc, fer, silicium, etc.), ils aideront la plante à avoir une croissance saine et forte.
  • Le thé noir ou n’importe quel thé naturel est également très approprié pour nourrir l’Aloe Vera et lui apporter tous les nutriments et les minéraux dont elle a besoin.
  • Contrairement à ce que vous pensez, l’huile de noix de coco n’a aucun avantage nutritionnel pour votre succulente. Elle s’applique surtout sur les feuilles pour étouffer tous les parasites qui hibernent dans votre plante pendant l’hiver. Ces derniers n’en supportent pas l’odeur, ils se sent vite intoxiqués et ne reviennent plus dans les parages.

Avertissement

Si l’Aloe Vera est très riche en vertus pour la santé, elle ne convient pas forcément à tout le monde ! Il existe d’ailleurs certaines contre-indications.

Voici donc les recommandations à prendre en compte :

  • La plante d’Aloe Vera est déconseillée durant la grossesse et l’allaitement.
  • Les personnes aux intestins fragiles doivent l’éviter pour ne pas risquer certaines irritations.
  • De même, elle n’est pas conseillée aux personnes diabétiques, car elle peut entraîner une hypoglycémie.
  • Mieux vaut ne pas l’appliquer aux enfants de moins de 12 ans.

Lire aussi Calendrier lunaire pour mai 2022 : quels jours sont les plus propices pour planter et jardiner ?

Contenus sponsorisés