Voici comment faire pousser du curcuma pour en avoir à l’infini à la maison

Le curcuma est un ingrédient récurrent de la cuisine asiatique. Cette belle épice à la couleur jaune vif agrémente vos currys et vos ragoûts et s’avère bien facile à cultiver chez soi. Dans cet article, nous partageons avec vous la méthode pour cultiver du curcuma chez vous.

Si vous pensez que le curcuma fait partie de ces ingrédients qu’il n’est pas facile de cultiver chez soi, détrompez-vous. En effet, à l’instar du gingembre qui peut être cultivé à partir de son rhizome, le curcuma peut facilement se cultiver dans un jardin ou tout simplement sur votre balcon.

recolte curcuma

Récolte de rhizomes de curcuma – Source : spm

Caractéristiques du curcuma

Si le terme « curcuma » est surtout utilisé en cuisine, il s’agit originellement du nom donné à la plante tropicale dont il provient. Originaire d’Asie du Sud Est et d’Inde, celle-ci fait partie de la famille des zingibéracées et c’est elle qui est à l’origine de la fameuse épice qu’on connaît tous. Elle est d’ailleurs également connue sous l’appellation safran des indes.

Conditions de plantation du curcuma

Pour planter cette plante herbacée vivace, vous aurez besoin de réunir quelques conditions : Un sol riche, drainant et frais ainsi qu’une exposition dans une zone assez ensoleillée mais loin du vent. En revanche, une exposition plein soleil est déconseillée.

La période de plantation du curcuma se situe entre février et mai tandis que celle de la floraison commence à partir de juin et finit en septembre. Vous pouvez le cultiver en pot avec du terreau sableux ou en pleine terre. Pour ce qui est des inflorescences, elles commencent à apparaître après trois ans.

Si vous souhaitez cultiver des plantes qui n’ont pas besoin de soleil pour pousser, voici une sélection de 10 plantes d’intérieur.

rhizomes curcuma

Rhizomes de curcuma – Source : spm

Cultiver le curcuma

Pour entretenir et cultiver au mieux cette plante vivace, voici les conditions que vous aurez besoin de respecter :

  • Il faut veiller à ce que le substrat soit suffisamment humidifié. Dès que vous estimez que la plante a besoin d’arrosage, vaporisez ses feuilles avec de l’eau de pluie.
  • Dès le début du printemps, assurez-vous de changer le terreau si vous cultivez la plante en pot.
  • Apportez de l’engrais liquide chaque mois en période de floraison. La plante exige du phosphore.
  • Dès que vous apercevez des tiges sèches et des feuilles mortes, retirez-les.

En ce qui concerne la multiplication du curcuma, c’est en période printanière qu’elle peut être effectuée. Pour cela, il faut fractionner du rhizome qui doit comporter un bourgeon ou plus.

curcuma

Curcuma – Source : spm

Récolter le curcuma

Une fois que les feuilles deviennent sèches, la récolte du curcuma peut commencer. Pour extraire l’épice, commencez par mettre les rhizomes à bouillir pour ramollir leur peau. Retirez doucement cette dernière pour ensuite disposer les rhizomes dans un récipient que vous exposerez au soleil. Il sera donc plus simple de les moudre une fois qu’ils sont secs.

Quelles sont les autres utilisations du curcuma ?

En dehors de son utilisation culinaire, le curcuma peut également être utilisé en tant que plante d’ornement ou même être exploité pour ses propriétés aromatiques. Il s’agit en plus, d’un anti-inflammatoire naturel qui possède également des vertus digestives, anti-oxydantes et bien d’autres bienfaits pour la santé.

Nuisibles et maladies

Il se peut parfois que le feuillage soit sujet aux piqûres d’araignées rouges. Pour prévenir cela, vous pouvez vaporiser un spray rempli de purin d’ortie fermenté.

Évitez par ailleurs de noyer le plant, auquel cas le rhizome sera susceptible de pourrir. Dans ce cas, veillez simplement à prévenir ce désagrément en disposant d’un terreau drainant.

Lire aussi Versez du curcuma sur vos plantes et voyez ce qui se passe. Le remède préféré des jardiniers expérimentés

Contenus sponsorisés