« N’embrassez plus votre enfant sur la bouche » L’appel d’un psychologue aux parents

Un enfant a besoin d’un environnement où il se sent aimé et en sécurité afin qu’il puisse se développer et s’épanouir. Il n’y a donc pas de doutes concernant ce qui suit : l’enfant a besoin de l’amour de ses parents. Mais embrasser ses enfants sur la bouche, est-ce aller trop loin ? Oui, selon le Dr Charlotte Reznick, une psychologue américaine.

Un enfant est souvent le centre de l’attention de ses parents. Cela est encore plus vrai lorsque celui-ci est encore jeune. L’enfant devient alors rapidement la raison de vivre et d’être de la famille. D’autant plus que la responsabilité de l’éduquer et de lui donner de l’affection revient essentiellement à ceux qui l’ont mis au monde.

Ainsi, certains parents manifestent leur amour en embrassant leurs enfants sur les lèvres. Geste d’amour innocent selon certains, inapproprié selon d’autres, faisons le point sur cette pratique qui divise.

Des limites à établir

embrasser plus votre enfant sur la bouche

Pour Charlotte Reznick, une psychologue de l’université de Californie, embrasser un enfant sur la bouche peut troubler ce dernier. Selon ses propos relayés par The Mirror, les enfants commencent à être conscients de leur sexualité entre 4 et 6 ans, un âge où ils sont encore en train de découvrir leur corps et celui des autres. Ainsi, selon la psychologue, quelque soit les intentions pures et innocentes des parents, le fait de les embrasser sur la bouche ne peut être que déboussolant pour leur progéniture.

« Si vous commencez à embrasser vos enfants sur les lèvres, comment savoir où cela s’arrête ? Cela reste très déroutant » déclare le Dr Reznick. Elle ajoute que lorsque l’enfant voit ses parents s’embrasser sur la bouche, et qu’ensuite ces derniers l’embrassent sur la bouche à leur tour, cela peut troubler la relation parent/enfant. Pour l’experte, il est donc crucial d’instaurer certaines limites.

Une question qui fait débat

embrasser plus votre enfant sur la bouche

Il faut savoir néanmoins que l’avis des psychologues n’est pas unanime concernant ce geste. La psychologue Heather Irvine-Rundle répond directement à Charlotte Reznick dans un entretien avec un site d’information australien. Selon le Dr Heather, la nature de la relation entre un parent et son enfant est spéciale, en ce sens elle est totalement dénuée d’ambiguïté sexuelle. Elle ajoute : « Ce n’est pas du tout sexuel  et je pense que le fait que c’est quelque chose qu’on n’hésite pas à faire en public signifie qu’il n’y a rien de sombre dans ce geste ».

Ceci est un facteur clé pour le Dr Heather : « On apprend aux enfants que les attouchements qui sont inappropriés sont ceux qui doivent être tenus au secret. Le type d’attouchement que l’enfant ne doit dire à personne, celui qui le rend très inconfortable ».

Les parents seuls juges de la situation

embrasser plus votre enfant sur la bouche

Enfin le Dr Heather termine en nuançant un peu plus ses propos et en déclarant qu’il est important de demander l’avis de l’enfant. Selon elle, il est important d’apprendre aux plus jeunes que la communication est cruciale afin de faire le point sur ce qui les rend inconfortables ou non. En outre, les parents sont tenus de prêter attention aux réactions de l’enfant, pour savoir si ce dernier n’aime pas un geste en particulier. Selon l’experte, un bisou sur la bouche dépend donc de l’enfant et de ses parents.

Les marques d’affection au sein de la famille

Selon Myriam Szejer, pédopsychiatre et psychanalyste, embrasser son enfant sur la bouche est un geste à éviter de manière générale. Au-delà des codes et des valeurs sociétales ou culturelles qui entrent en jeu, cette pratique est surtout une question d’hygiène pouvant entraîner des risques pour les plus petits. Comme l’explique l’experte, le bisou sur la bouche peut augmenter les risques de transmission d’infections, notamment si le parent est porteur d’un virus sans le savoir.

Cependant, elle tient à souligner qu’il est essentiel pour les parents de montrer leur affection à leur enfant afin que ce dernier se sente aimé et protégé par sa famille. En prenant en considération que chaque enfant a besoin de son propre espace et que son intégrité doit être respectée, “les baisers et les câlins sont recommandés, mais à des endroits du corps appropriés”, explique le Dr Szejer.

Ainsi, selon votre manière de voir les choses en tant que parent et pour garantir le bien-être de votre enfant, il est primordial de prêter attention aux signes et aux réactions de ce dernier afin d’établir un climat de confiance où chacun des membres de la famille voit ses limites être respectées.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close