Les scientifiques affirment que les grands-parents qui s’occupent de leurs petits-enfants vivent plus longtemps

A travers l’histoire, la structure familiale dans les différentes sociétés à travers le monde n’est pas restée la même, car elle a changé en fonction des bouleversements que le monde a dû connaître à un moment ou à un autre. C’est pour cette raison que le rôle des grands-parents a lui aussi évolué et a pris un caractère plus indispensable qu’auparavant. Et s’il n’y avait pas que les parents et les enfants qui profitaient de cette dynamique ?

Le fait de s’occuper des petits-enfants aurait du bon pour les grands-parents

Nombreuses sont les personnes dans notre entourage qui améliorent leur hygiène de vie afin de vivre le plus longtemps possible que ce soit en opérant des changements au niveau de l’alimentation, en adoptant des activités physiques régulières ou en coupant les ponts avec certaines habitudes comme l’alcool ou le tabac.

Mais il s’avère qu’il y a un autre facteur qui peut jouer en faveur de ces gens, à condition qu’ils aient l’intention de garder leurs petits-enfants s’ils en ont ou quand ils en auront. Une étude publiée dans la revue Evolution and Human Behavior suggère du coup que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants ont tendance à vivre plus longtemps.

L’étude a porté sur 500 individus âgés d’au moins 70 ans et a pu mettre la lumière sur le fait que les personnes âgées qui avaient l’habitude de prendre soin des jeunes enfants de la famille avaient un risque moins élevé de décéder dans les 20 ans qui suivent, contrairement à celles qui ne le font pas. Le baby-sitting familial serait pour quelque chose dans l’amélioration de la longévité, en somme.

Comment un tel effet pourrait-il être expliqué ?

Dr. Ronan Factora, médecin au sein de la très réputée fondation Cleveland Clinic explique qu’il existe un rapport entre le fait d’accorder de l’attention et prendre soin de quelqu’un et la réduction du niveau de stress chez une personne. Ce qui voudrait logiquement dire que si, pour les grands-parents, le fait de passer du temps avec leurs petits-enfants est une activité qui leur permet de se sentir moins stressés, cela implique nécessairement qu’ils profitent d’une telle situation d’un point de vue santé.

Cette déduction n’a cependant pas pour objectif de vous faire croire que rien qu’en gardant vos petits-enfants pendant quelques heures chaque week-end vous serez capable de souffler votre 100ème bougie.

Les médecins recommandent surtout de rester le plus dynamique possible physiquement parlant avec les années sans pour autant perdre de vue l’importance des liens sociaux et familiaux et leurs effets positifs sur vous. Ainsi, la stimulation tant physique que cognitive joue un rôle déterminant dans le processus d’entretien de la santé à un âge avancé, voyez donc le temps que vous passez à vous occuper de vos petits-enfants comme la cerise sur le gâteau.

Et outre les bienfaits physiques qu’un tel rapprochement avec vos descendants peut vous procurer, n’oubliez pas que les liens familiaux devraient toujours faire partie de vos priorités et que plus vous serez proches des vôtres, plus vous vous sentirez soutenu, accompagné et aimé. Vous serez, par conséquent, en mesure de passer les dernières années de votre existence, entouré de personnes qui vous aiment en toute sincérité et partirez en ayant la certitude que vous avez marqué les mémoires.

Si vous êtes vous-même grand-parent ou connaissez quelqu’un qui a la chance de l’être déjà, n’hésitez pas à partager ceci autour de vous !

Lire aussi Les enfants ont besoin de leurs grands-parents pour être plus heureux d’après une étude

Contenus sponsorisés