x

Cette future maman polyamoureuse va élever sa petite fille avec quatre papas

Avant que le concept de polyamour ne soit totalement démocratisé, des intellectuels tels que Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir avait adopté ce style de vie qui paraissait révolutionnaire en leur temps. Pour ces amants emblématiques, leur amour n’était pas altéré par des « relations contingentes », des romances parallèles qu’ils vivaient avec l’accord de leur partenaire. Cette future maman fait partie des existentialistes de l’amour et a adopté le polyamour. Elle élèvera sa petite fille à naitre avec quatre papas, avec qui elle partage cette orientation amoureuse en marge.  Ce témoignage familial atypique nous est relayé par nos confrères du site britannique The Mirror.

Longtemps assimilé à du libertinage ou à de l’échangisme, le polyamour est pourtant une orientation amoureuse basée sur la volonté d’entretenir des liens affectifs avec d’autres partenaires. Désormais, les témoignages de polyamoureux pullulent sur les écrans cathodiques et ce style de vie est érigé par ses adeptes comme une façon de combattre « l’ennui monogamique ». Cette femme polyamoureuse élèvera sa fille à naître avec le père de cette dernière ainsi que… trois autres amants. Les quatre amoureux se réjouissent de cet heureux évènement.

Une exclusivité à sens unique

Une femme de 20 ans amoureuse de quatre hommes décide d’élever sa petite fille à naître avec tous ses partenaires. Tory Ojeda vit avec trois hommes à Jacksonville (Floride) et est seule à choisir d’avoir plusieurs compagnons. Ces derniers lui vouent une exclusivité sans faille. La jeune femme a rencontré Marc au lycée avant de fréquenter Travis deux mois plus tard. Un triangle amoureux était né.

Tory Ojeda

Deux nouvelles romances

Après avoir entretenu deux relations simultanément, elle tombe plus tard amoureuse d’Ethan et de Christopher, le père biologique du bébé. « Chris est le père de mon enfant. Nous le savons parce que nous avons vérifié la date de conception. Nous étions seulement tous les deux en vacances » se souvient la jeune femme. Puis d’ajouter, enthousiaste : « Il est certain que nous élèverons ce bébé tous ensemble en nous en sommes très excités. »

Tory et son partenaire

Une logistique complexe

Et Tory compte bien agrandir sa famille, de nouveaux compagnons. Elle encourage vivement ses partenaires fidèles à trouver une petite amie. Selon la jeune femme, cette vie atypique n’est pas de tout repos car elle nécessite un sens de l’organisation conséquent. « Se partager le temps et adapter mon programme à quatre personnes est vraiment difficile » déplore-t-elle. Pour dormir, elle veille au grain à ce que ces trois partenaires aient un temps réparti équitable.

Des pères enthousiastes

Face à cet heureux évènement, les « pères » de la petite fille ne manquent pas de dérision. « Nous avons hâte de dire à l’enfant quand elle nous demandera quelque chose : « Demande à ton père ! » » s’esclaffent les partenaires de Tory. Toutefois, Christopher, le père biologique du bébé s’est heurté à quelques réserves de sa famille. « Ma famille se fait doucement à l’idée. La grossesse y a contribué mais mes parents étaient hésitants quant à cette relation » se souvient-il.

Tory Enceinte

Une Marie-couche-toi-là ?

Depuis qu’elle a adopté cette orientation amoureuse, Tory s’est exposée à de nombreuses remontrances de la part des étrangers. « On m’a souvent traitée de Marie-couche-toi-là » regrette la polyamoureuse. Loin de se laisser démonter face à la critique et aux insultes, Tory compte bien mener sa vie comme elle l’entend. Elle entend agrandir sa famille en concevant d’autres enfants. Une nouvelle que ses amoureux accueillent avec exaltation. « Nous aimerions vraiment avoir plus d’enfants » disent les amoureux à l’unisson.

Qu’est-ce que le polyamour ?

Le polyamour est un terme qui caractérise une orientation amoureuse où les partenaires peuvent aimer plusieurs personnes en même temps d’une façon assumée. Pour la plupart de ces amoureux, la monogamie est un mythe conditionné par l’homme et n’est pas gage du bonheur. Epanouis avec plusieurs partenaires, ils qualifient cette éthique de nature et non de choix. Pour les polyamoureux, un partenaire n’est pas une « propriété » car ils se voient comme des amoureux alternatifs et existentialiste. « Avec plusieurs partenaires, les polyamoureux tentent d’approcher cet idéal inatteignable du couple moderne » observe Pauline Prost, psychanalyste. Un nouveau fragment du discours amoureux qui séduit de nombreux adeptes en quête d’amour renouvelé.

Contenus sponsorisés
Loading...