8 signes que vous devez apprendre à contrôler votre appétit

Une étude récente révèle ce que beaucoup de gens savent déjà : les femmes sont beaucoup moins intéressées par le sexe quand elles ont envie d’un sandwich. La faim peut changer le comportement d’une personne. Mais qu’en est-il quand votre faim vous pousse à éviter les contacts humains pour trouver à manger, tout de suite ? Voici quelques signes qui montrent qu’il est grand temps d’apprendre à contrôler votre appétit.

Vous effrayez vos compagnons de dîner

Vous savez, cette amie, au restaurant, qui met une éternité à se décider entre une salade César et un sandwich au poulet, tandis que vous êtes déjà prête à commander avant même de vous être assise. Et lorsqu’elle demande au serveur si le poulet est aux hormones et la mayonnaise faite maison, c’est le coup de grâce : vous la foudroyez du regard et votre tolérance est à son seuil le plus bas. Si vous voulez sauver votre amitié, le mieux est de commander un panier de pain la prochaine fois que vous mourez de faim au restaurant avec votre copine.

1. Vous êtes proche de l’accident lorsque vous croisez des panneaux publicitaires alimentaires

Tout aussi dangereux et illégal qu’écrire des sms au volant, lire le menu d’un restaurant en conduisant. Quand vous avez faim, on dirait que votre estomac se mange lui-même et qu’une montagne de nourriture vous fixe, si bien que vous perdez tout sens commun. Vous pouvez garder les deux mains sur le volant, mais il y a des chances que vous vous trompiez de sortie à cause des frites sur lesquelles vous concentrez votre attention – si vous n’avez pas embouti le véhicule qui vous précède avant.

2. Les réunions d’affaires deviennent des salles de torture

Il est presque 13 heures et vous êtes piégée depuis 8h30 dans la salle de conférence à écouter un homme vêtu d’un vilain costume gris. La boîte de croissants est depuis longtemps réduite à une pile de miettes et il ne reste plus de café. Vous n’entendez plus ce que votre patron dit sur le travail d’équipe et la satisfaction du client et, à la place, vous vous imaginez en train de renverser la table et de lui dire que vous ne pouvez plus supporter tout ça.

3. Vous n’arrêtez pas de regarder des cours de cuisine en ligne

Oubliez les vidéos rigolotes de chats jouant de la trompette. Ce que vous voulez, vous, c’est un cours instrumental sur la façon de confectionner un sandwich avec des côtes de bœuf, des astuces secrètes pour dresser une assiette de fromages gourmet ou la meilleure recette de cookies au monde. Et vous n’allez tout de même pas commencer à faire de la glace chez vous sans cette fameuse sorbetière ! S’il vous plaît, mangez quelque chose avant qu’il ne soit trop tard et que vous vous ruiniez à commander en plus la toute nouvelle machine à faire du pain.

4. Vos amis ressemblent soudainement à des aliments

Votre collègue fait vraiment une fixation sur les couleurs ces derniers temps, avec une paire de boucles d’oreille magenta et un pull vert émeraude. Mais, mon Dieu, ne vous fait-elle pas penser à une tranche de pastèque fraîche – ou, mieux encore, à un cupcake ? Vous émergez de ce rêve juste à temps pour ne pas lécher sa manche et avoir l’air vraiment bizarre.

5. D’innocents passants deviennent des ennemis à abattre

Le voiturier a juste mis un peu plus de temps pour amener votre voiture et vous l’exemptez de pourboire avant de claquer la porte. L’esthéticienne qui fait votre manucure n’a pas l’air de vouloir s’arrêter de bavarder avec ses collègues pour appliquer votre topcoat, alors vous y renoncez et vous quittez le salon en colère et tant pis si votre vernis s’écaille ! Ensuite, l’adolescent qui travaille au comptoir de la sandwicherie prend tout son temps pour disposer les tranches de tomate sur le sandwich dont vous rêvez depuis des heures. Soudain, vous réalisez que le « Tu ne veux pas accélérez, nom de Dieu ! » que vous avez crié dans votre for intérieur jusqu’ici sort réellement de votre bouche – et tout le monde dans la file vous regarde comme si vous étiez un monstre. Ces citoyens inoffensifs ne sont que des victimes malchanceuses de votre entrée en guerre alimentée par la faim.

6. Vous commencez à faire de violents rêves de pizzas

Bien sûr, un rêve éveillé de pizza entre des gorgées de chianti sur une terrasse romaine est normal. Faire des kilomètres pour en déguster une dans votre pizzeria préférée ? C’est humain, après tout. Toutefois, quand vos rêves passent du sommeil paradoxal à un raid sur une échoppe où vous plongez dans des cuves de sauce tomate et stockez des barils de ricotta dans votre garage, il est temps de demander de l’aide.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close