6 plantes qui éliminent toutes les mauvaises odeurs et purifient l’air de la cuisine

La cuisine est généralement l'un des endroits de la maison où les mauvaises odeurs se condensent. Que ce soit dans le réfrigérateur, l'évier, la poubelle, le four ou l'environnement lui-même, il y a toujours une odeur désagréable à combattre. Et plus ces odeurs s'accumulent dans la cuisine, plus cela risque d'embaumer toute la maison. On ressent alors une sensation d'étouffement chez soi.

Qu’elles proviennent du four, de la canalisation, du frigo ou de la table de cuisson, ces odeurs doivent absolument être éliminées à temps pour éviter que l’air de la cuisine ne devienne irrespirable.

Puisque nous passons beaucoup de temps dans cette pièce, il est urgent de trouver une solution radicale. Saviez-vous que pour garantir un air pur et sain dans sa cuisine, il suffit juste parfois d’y installer une petite plante?

En effet, au-delà de leur esthétique séduisant, certaines plantes d’intérieur sont reconnues pour leur action dépolluante. Elles ne sont donc pas seulement là pour ornementer une pièce, elles ont surtout la capacité de purifier et de régénérer l’air ambiant, de filtrer les toxines et d’absorber les mauvaises odeurs.

Découvrez 6 superbes plantes qui pourront à la fois apporter une touche de verdure dans votre cuisine et vous débarrasser de toutes ces senteurs désagréables.

Langue de belle-mère

langue de belle mere

Langue de belle mère – Source : spm

De son nom botanique Sansevieria, mais surnommée communément « Langue de belle-mère » à cause de la texture coriace de ses grandes feuilles, cette plante succulente et dépolluante est idéale pour purifier l’air. Selon plusieurs recherches, elle absorbe plus de 100 substances nocives présentes dans l’air, dont le monoxyde de carbone, le formaldéhyde, le monoxyde d’azote, le benzène et le xylène. Ainsi, en transformant ces éléments chimiques en oxygène et en régulant l’humidité ambiante, elle fait du bien à notre santé. En prime, cette plante est robuste, résistante et très peu exigeante dans son entretien. Placez-la n’importe où dans votre cuisine. Bien qu’elle pousse mieux dans les endroits ensoleillés, la Langue de belle-mère n’a pas d’exigences particulières en matière de culture.

Aloe Vera

aloevera

Aloe Vera – Source : spm

C’est la plante dont tout le monde parle. Et pour cause, elle est particulièrement populaire pour ses nombreuses vertus dans l’univers de la cosmétique. De la peau aux cheveux, les produits à base d’Aloe Vera se multiplient sur le marché. Mais au-delà de ses propriétés hydratantes, cicatrisantes et adoucissantes, cette plante succulente est également formidable lorsqu’il s’agit de purifier l’air de la maison. Elle absorbe les substances toxiques pour rendre l’air plus pur et plus sain. Plus précisément, elle élimine le benzène et le formaldéhyde. Sans compter qu’elle absorbe également toutes les ondes électromagnétiques émises par certains de nos appareils, tel que le portable, le wifi ou encore le micro-ondes. A coup sûr, dans votre cuisine, elle sera bienvenue ! Vous êtes allergiques aux acariens? Bonne nouvelle, l’Aloe Vera se charge également de chasser la poussière de l’environnement dans lequel elle est installée. Et pour couronner le tout : comme plante d’intérieur, elle est très facile à cultiver, vous n’avez pas besoin d’en prendre trop soin ! En effet, cette plante grasse et résistante s’adapte à tous les environnements. Il vous suffit de lui fournir assez de lumière pour qu’elle s’épanouisse tranquillement. Ne la gardez pas loin de la fenêtre ou sur une étagère. Pensez à l’arroser un peu plus souvent par temps chaud, car ses feuilles sont très fragiles et risquent de se casser.

Dracaena

dracaena

Dracaena – Source : spm

Cette plante exotique se distingue par sa longue tige mince et ses feuilles pointues. Végétal detox par excellence pour votre intérieur, le Dracaena est bien adapté à l’environnement de la cuisine : il chassera toutes les odeurs désagréables et absorbera certaines substances toxiques, dont le trichloréthylène. Cette plante dépolluante se charge aussi d’assainir la fumée de cigarette, l’odeur de la peinture et autres éléments volatiles. En prime, cette touffe buissonnante apporte une vraie d’exotisme dans la pièce avec ses feuilles à rayures vert-jaune. Pas trop exigeante, elle a besoin d’un emplacement assez lumineux et d’un arrosage régulier. Vous devez toujours la garder dans un endroit de la cuisine qui n’est pas particulièrement sombre, car cette plante a besoin de la lumière directe du soleil le matin et de la lumière indirecte du soleil l’après-midi. En effet, la couleur luisante de ses feuilles nécessite un apport suffisant de lumière naturelle.

Epipremnum aureum

Epipremnum aureum

Epipremnum aureum – Source : spm

Connue pour ses longues tiges rampantes, cette plante absorbe idéalement l’humidité de l’air dans la cuisine causée par les vapeurs de votre cuisinière. Elle élimine également certaines substances nocives comme le formaldéhyde qui provient des tapis et de la peinture des murs de la maison. Cette belle plante est également très populaire en intérieur puisqu’elle ne demande que très peu d’entretien et très peu d’arrosage, surtout pendant les mois froids. Vous pouvez l’installer sur une étagère dans la cuisine, en laissant ses charmantes feuilles tomber vers le bas, créant une merveilleuse odeur dans tout l’environnement.

Philodendron

Cette plante se distingue par son feuillage très décoratif : une touffe de larges feuilles aux bords lobés, aux fines tiges grimpante et à la formation d’un tronc. Pour purifier, le Philodendron est l’arme parfaite. Il absorbe toutes sortes de substances toxiques comme le benzène, le trichloréthylène et le formaldéhyde. Véritable purificateur d’air, cette plante se débarrasse également des mauvaises odeurs en laissant l’atmosphère parfumée d’une douce senteur bien fraîche. Elle trouvera une place idéale sur une étagère ou sur le sol. Laissez-la pousser vers le haut, elle vous permettra également de sublimer votre cuisine. En tant que plante tropicale, pour qu’il préserve son beau feuillage, le Philodendron a besoin de chaleur, de lumière et d’humidité. Le mieux serait de l’installer près d’une fenêtre, à condition qu’il ne favorise pas d’une exposition directe au soleil, car cela risque de brûler ses feuilles. Arrosez-le régulièrement en été et vaporisez-le seulement durant les périodes froides.

Le figuier à caoutchouc

Le Ficus Elastica, surnommé plus couramment « Figuier de caoutchouc » est une plante d’intérieur très populaire qui se distingue par ses feuilles vertes larges et brillantes. Lors de la floraison, ses pousses corail sont du plus bel effet. On aime son excellente résistance, sa taille imposante et sa facilité d’entretien. Purificateur d’air, le figuier à caoutchouc assainit parfaitement l’air : ses feuilles peuvent même éliminer plus de 12 microgrammes de formaldéhyde par heure ! Supportant les faibles éclairements et l’humidité, il est généralement installé dans des coins ombragés de la maison. Cependant, il pousse plus vite avec une bonne luminosité : il trouvera ainsi sa place dans un coin assez lumineux de la cuisine où la température est légèrement plus élevée qu’ailleurs. Gare aux courants d’air, il n’aime pas ça !

Attention : Toutes ces plantes ne peuvent retenir qu’une petite partie des substances nocives présentes dans l’air. Si vous avez des problèmes de santé ou des allergies, veuillez consulter un expert.

Lire aussi Les bienfaits du café pour l’entretien des plantes

Contenus sponsorisés