5 plantes allergènes que vous devez sortir de votre chambre

Éternuements, yeux qui piquent, nez bouché, rhume, obstruction nasale, hypersensibilité oculaire, eczéma, ou urticaire ... Saviez-vous que certaines plantes d’intérieur peuvent provoquer des allergies ? La rhinite saisonnière, aussi appelée rhume des foins, représente une réaction allergique qui survient lorsqu’une personne s’expose aux pollens. L’allergie peut donner lieu à différents symptômes plus ou moins sévères. Pour prévenir les allergies, certains végétaux sont à éviter, notamment chez les personnes qui ont un terrain favorable à l'allergie. Voici les plantes allergènes à ne jamais mettre dans votre chambre à coucher.

Bien que certaines plantes vertes regorgent de propriétés dépolluantes, elles n’ont pas de place dans votre maison si vous avez un terrain allergique. Les allergènes peuvent être manuportés et provoquer des œdèmes des paupières lorsqu’on met des mains en contact avec la plante sur les yeux.

Les symptômes de l’allergie aux plantes d’intérieur

Les pollens sont propagés par des arbres, des arbustes ou des herbacées et peuvent entrer en contact avec la muqueuse respiratoire, provoquant une réaction d’hypersensibilité chez certains individus. Les pollens allergisants peuvent engendrer une rhinite saisonnière, laquelle peut laisser place à une sinusite chronique. En sus, les personnes souffrant de rhinite saisonnière peuvent souffrir d’asthme ou de conjonctivite. Les symptômes les plus fréquents chez les personnes allergiques aux plantes d’intérieur sont :

  • Une rhinite, qui se manifeste par un écoulement ou une congestion nasal et des éternuements
  • Une conjonctivite, qui laisse apparaître des yeux larmoyants, des rougeurs et des démangeaisons oculaires
  • Un eczéma de contact engendrant des lésions, des démangeaisons et des rougeurs cutanées lorsque l’individu entre en contact avec l’allergène
  • Une urticaire se manifestant par des plaques semblables à des piqûres d’ortie
  • Une crise d’asthme engendrant une gêne respiratoire, une toux sèche et une respiration sifflante.

Selon les individus, les symptômes peuvent être plus ou moins intenses face aux végétaux allergènes.

Les 5 plantes d’intérieur allergisantes

Si certaines plantes d’intérieur sont allergisantes, c’est parce que leur sève blanche contient des protéines similaires au latex et peuvent engendrer une allergie alimentaire à certains aliments. D’après le docteur Y. Delaval, pneumologue au CHU de Rennes, ces 5 plantes d’appartement peuvent favoriser une allergie :

  • Le ficus benjamina

ficus benjamina

Une plante ornementale dangereuse – Source : spm

Appartenant à la famille des figuiers, le ficus benjamina, est une plante d’appartement appréciée pour ses vertus dépolluantes. Malheureusement, certaines personnes souffrent d’une réaction allergique lorsqu’elles touchent la plante, ses feuilles ou encore sa sève. Parfois, il suffit que les feuilles soient secouées pour que les poussières contenant des protéines du ficus se propagent dans l’air et déclenchent la réaction allergique.

  • Le papyrus

papyrus

Le papyrus appartient à la famille des graminées – Source : spm

Le papyrus est une belle plante verte aussi appelée plante ombrelle ou souchet à feuilles alternes. Faisant partie de la grande famille des graminées fourragères, cette plante peut provoquer une allergie. En effet, les pollens se transportent dans le vent et pénètrent les voies respiratoires, laissant apparaitre une réaction exacerbée du système immunitaire face à l’allergène.

  • Le spathiphyllum

spatiphyllum

Une belle plante – Source : spm

Le spathiphyllum, surnommé “fleur de lune”, est une plante d’intérieur qui assainit l’air ambiant et se distingue par son feuillage vert vif. Mais cette plante contient des cristaux d’oxalate qui peuvent irriter les muqueuses digestives. Dans ce sens, ces végétaux doivent absolument être éloignés des enfants et des animaux de compagnie.

  • Le tradescantia

Tradescantia

Une plante décorative – Source : spm

La tradescantia, est une plante vivace qui a souvent un feuillage coloré. Chez les personnes sensibles ainsi que chez les animaux domestiques, une allergie de contact peut survenir lorsqu’ils s’exposent à cette plante.

  • Les cactées

cactées

Le cactus peut provoquer une irritation – Source : spm

Les cactus ou Cactées sont des plantes grasses qu’on apprécie pour leur aspect décoratif et original. Cela dit, ces plantes peuvent produire du latex, un liquide toxique qui contient de l’euphorbe et peut provoquer des irritations cutanées graves.

Maintenant que vous connaissez les plantes potentiellement à risque si vous souffrez d’allergie, découvrez les 10 aliments qui boostent votre système immunitaire et luttent contre les allergies.

Lire aussi 12 plantes d’intérieur à suspendre pour sublimer votre maison

Contenus sponsorisés