3 types de plantes qui ne doivent pas être taillés en février

Pour garder vos plantes et arbustes en bonne santé, et stimuler leur floraison ou leur fructification, il est important de les tailler. Vous éliminez ainsi les branches mortes et limitez la propagation des maladies. Cela dit, pour réussir la taille de vos végétaux, il est surtout important de savoir quand il convient de le faire, autrement vous risquez de leur nuire. Découvrez les plantes que vous ne devez pas tailler en février.

Durant l’hiver, certains végétaux s’aident de leur feuillage pour se protéger du froid. Les tailler serait donc une mauvaise idée. Cela pourrait même compromettre leur floraison ou fructification, lors de la prochaine saison.

Quelles sont les plantes qu’il ne faut pas tailler en février ?

Trois catégories de plantes ne doivent pas être taillées en hiver, notamment durant le mois de février.

  • Ne pas tailler les plantes qui restent décoratives même en hiver

Dans cette catégorie, on retrouve

Les végétaux au feuillage persistant, c’est-à-dire les végétaux qui gardent leurs feuilles toute l’année. Leur feuillage est non seulement décoratif, mais il constitue également un refuge pour les insectes bénéfiques pour le jardin, et qu’on appelle des auxiliaires, à l’image des coccinelles qui sont d’ailleurs efficaces pour se débarrasser des pucerons. Parmi les végétaux aux feuilles persistantes décoratives on cite, les lauriers, les buis ou les conifères.

les buis

Les buis – Source : spm

Les arbustes aux fruits ou rameaux décoratifs : les houx, lierres, aucubas ou encore le fusain d’Europe sont des arbres aux fruits décoratifs qui ne doivent pas être taillés en février. Il faut attendre la fin de l’hiver pour supprimer les bois morts. Concernant les arbustes aux rameaux décoratifs, ils ne sont rabattus qu’au début du printemps. Rabattre un arbre ou un arbuste consiste à le tailler en lui coupant la cime et ses gros rameaux. Cela permet d’avoir, durant le prochain hiver, des jeunes pousses, beaucoup plus colorées et esthétiques que les vieux rameaux. On cite comme exemple les cornouillers à écorces, les arbres aux faisans ou encore le noisetier tortueux.

arbre aux faisans

Arbre aux faisans – Source : spm

Les plantes dont le feuillage décoratif constitue un rempart contre le froid et le gel : si on prend l’exemple des graminées caduques, leurs longues feuilles décorent le jardin, mais protègent également la souche de la plante du gel. En plus de cela, elles constituent un refuge pour plusieurs insectes. C’est également le cas des hortensias. Leurs inflorescences en forme de boules sont décoratives, et permettent de surcroît de protéger les bourgeons à fleurs de la plante des dernières gelées. 

hortensia

L’hortensia – Source : spm

Les arbustes qui fleurissent en hiver : les arbustes à la floraison hivernale sont idéals pour décorer votre jardin en hiver. C’est pour cela qu’il ne faut les tailler qu’après leur floraison. C’est le cas notamment des camélias, du laurier-tin, ou encore de l’hamamélis.

camélia

Camélia – Source : spm

  • Ne pas tailler les plantes qui fleurissent au printemps

Tailler en hiver une plante à la floraison printanière, ou un arbre fruitier qui donne des fruits au printemps, peut compromettre la floraison ou la fructification lors de la prochaine saison.

Concernant les arbustes qui fleurissent au printemps, à partir des pousses de l’année précédente, il faut attendre la fin de la floraison pour les tailler. Si vous le faites en hiver, vous risquez de supprimer les rameaux qui portent des fleurs, et compromettre ainsi la prochaine floraison. Cela dit, il ne faut pas tailler en février les arbustes comme le lilas, le rhododendron, le cognassier du Japon, le groseillier à fleurs, le pommier, le magnolia, ou encore certaines plantes vivaces au feuillage persistant comme les bergénias, les petites pervenches, ou les coquelourdes.

rhododendron

Le rhododendron – Source : spm

  • Ne pas tailler les plantes sensibles au froid et au gel

Certaines plantes peu rustiques, ne supportent pas le froid ou le gel hivernal. Si vous les taillez pendant le mois de février, vous risquez de les rendre davantage fragiles, à cause notamment des blessures et du surplus de sève que la taille risque d’engendrer. Vous devez dans ce cas attendre la fin du mois d’avril pour les tailler. C’est le cas notamment de l’olivier, du laurier-rose ou encore de l’escallonia.

laurier rose

Laurier-rose – Source : spm

Si vous avez ces plantes ou ces arbustes dans votre jardin ou verger, évitez de les tailler durant ce mois de février, et attendez la fin de l’hiver pour le faire.

Lire aussi Les bienfaits du café pour l’entretien des plantes

Contenus sponsorisés