Voici la bonne manière d’arroser les plantes en hiver pour éviter qu’elles ne meurent

En hiver, les plantes d’intérieur demandent un entretien particulier. Certaines plantes, moins rustiques, supportent en effet mal le gel et le froid. Elles peuvent alors être affectées par la chute des températures. Pour permettre aux plantes de bien passer l’hiver, il faut procéder à certains ajustements. Même l’apport en eau doit être reconsidéré. Découvrez comment arroser vos plantes d’intérieur en hiver.

Prendre soin des plantes d’intérieur en hiver n’est pas facile. Le chauffage, le manque de soleil et la baisse des températures sont des contraintes auxquelles font face les plantes durant cette période froide de l’année.

plantes vertes interieur

Plantes vertes d’intérieur – Source : spm

Comment arroser les plantes d’intérieur en hiver ?

Le besoin en eau de la plupart des plantes d’intérieur diminue en hiver, et pour cause, leur croissance ralentit. De plus, certaines plantes entrent en dormance. Durant cette période de repos, les plantes dormantes ont besoin d’une faible quantité d’eau. D’où la nécessité de réduire la fréquence des arrosages. Elles nécessitent un arrosage tous les 15 jours, pour éviter l’accumulation de l’eau dans le compost qui entraîne la pourriture des racines. Mais le mieux est de vérifier d’abord le substrat. Pour cela, enfoncez votre doigt dans le terreau. S’il est humide, ne l’arrosez pas.

La fréquence d’arrosage en hiver dépend également de la variété des plantes. Les succulentes n’auront besoin d’être arrosées que toutes les 2 à 3 semaines. D’ailleurs, les plantes succulentes, appelées également plantes grasses, possèdent des tissus charnus qui leur permettent de stocker l’eau. Elles peuvent alors survivre plusieurs semaines sans arrosage. C’est le cas notamment des cactus. En revanche, les plantes qui fleurissent en hiver comme le poinsettia ou les cactus de Noël, ont besoin d’être arrosées lorsque le terreau est sec.

Notez qu’il est déconseillé d’arroser les plantes avec de l’eau froide. Cela peut créer chez la plante un choc thermique et abîmer son système racinaire. Évitez également d’utiliser une eau chaude. Le mieux est d’arroser vos plantes avec une eau à température ambiante. Privilégiez également une eau de source, non calcaire.

arroser plante interieur

Arroser une plante d’intérieur – Source : spm

En plus de l’arrosage, il y a un aspect important dont il faut tenir compte, à savoir l’humidité. Les plantes d’intérieur, notamment les plantes tropicales comme les orchidées, apprécient l’humidité. Mais avec le radiateur, l’air ambiant devient sec et assèche par conséquent la plante. En effet, le niveau d’humidité d’une maison chauffée peut baisser jusqu’à 10% ou 20%. Or les plantes d’intérieur apprécient un taux d’humidité proche de 50%. Cela dit, pensez à brumiser le feuillage de vos plantes ou à utiliser un humidificateur dans la pièce où vous les gardez. Vous pouvez également mettre vos plantes dans la cuisine ou la salle de bain. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier de leur arrosage, puisqu’elles vont absorber l’humidité de ces pièces.

Vous pouvez également remplir de grandes coupelles de billes d’argile que vous allez maintenir humides, et placez au-dessus de ces coupelles des cales. Installez ensuite vos pots sur les cales pour permettre aux plantes d’absorber l’humidité sans que leurs racines ne soient trempées dans l’eau.

plante d'interieur

Plante d’intérieur – Source : spm

Comment entretenir les plantes d’intérieur en hiver ?

Dépoussiérer les feuilles : Imbibez un chiffon d’eau et passez-le sur le feuillage de votre plante pour retirer la poussière. Cette dernière empêche la plante d’absorber les nutriments dont elle a besoin pour sa croissance, de même qu’elle empêche leur photosynthèse.

Éviter les courants d’air et les radiateurs : Les plantes d’intérieur n’aiment pas les changements de température. Évitez de garder votre plante dans une pièce surchauffée, et protégez-la des courants d’air. Aussi, choisissez pour vos fenêtres des rideaux épais pour protéger vos plantes placées près des fenêtres de la baisse de température le soir. Ne placez pas votre plante près d’une source de chaleur comme le radiateur ou la cheminée pour ne pas brûler son feuillage.

Faire attention aux parasites : Le manque de soleil, l’air sec causé par le chauffage, ou encore l’excès d’humidité favorisent l’apparition des parasites. Votre plante d’intérieur peut être infestée par les cochenilles, les moucherons fongiques, ou encore les tétranyques et les pucerons. Aussi, il est préconisé de surveiller les plantes pour traiter leur feuillage dès l’apparition de ces nuisibles.

Assurer une exposition lumineuse aux plantes : En hiver, les journées sont plus courtes et donc les plantes ne reçoivent pas suffisamment de lumière. Déplacez vos plantes dans une véranda si vous en disposez. Dans le cas contraire, gardez vos plantes près d’une fenêtre, mais sans trop les rapprocher de la vitre pour ne pas les exposer aux courants d’air. Pensez également à bien nettoyer les vitres pour permettre aux rayons de soleil de mieux s’infiltrer dans la pièce.

Éviter les engrais : Étant donné que la croissance des plantes ralentit en hiver, évitez de les fertiliser pour ne pas bouleverser leur cycle naturel. Reprenez l’apport en engrais durant la période de croissance végétative.

Les plantes d’intérieur sont faciles d’entretien, mais en hiver, certaines d’entre elles ont besoin d’un traitement particulier pour les maintenir vertes, et leur permettre de mieux reprendre leur croissance et leur floraison, une fois le froid passé.

Lire aussi 4 plantes d’intérieur qui élimine l’humidité et évite le risque de moisissure dans la maison

Contenus sponsorisés