Comment distinguer les articles d’imitations des originaux ?

La contrefaçon est un vrai fléau dans nos sociétés. Surtout depuis l’avènement d’Internet et des réseaux sociaux : nous sommes continuellement inondés de produits faux et contrefaits. Quelle galère ! On croit tomber sur une superbe affaire, alors qu’en vérité, on se fait avoir comme un débutant. Quoi de plus frustrant que de débourser de l’argent pour des articles de très mauvaise qualité ? D’autant que, on le rappelle, l’achat de produits contrefaits est illégal. Oui, mais voilà, à l’œil nu, il n’est pas toujours évident de faire la différence entre une imitation et un produit original. Pas simple, certes, mais pas impossible non plus. Pour ne plus vous faire arnaquer, voici les détails à guetter de près.

Comment savoir si un article est une contrefaçon ?

Hélas, nous vivons dans un monde de plus en plus fake. Et aucun domaine n’est épargné. Si les autorités se plient en quatre pour tenter d’éradiquer les arnaqueurs et les fraudeurs, il faut reconnaître que c’est un combat de longue haleine et la contrefaçon semble avoir encore de beaux jours devant elle. Et nous sommes malheureusement des dommages collatéraux dans cette affaire. Bien-sûr, les marques de luxe sont directement visées et en souffrent clairement, mais les consommateurs se font avoir du matin au soir. Qui n’a jamais été abusé et trompé par ces sites attractifs qui exhibent des produits « fastueux » aux prix imbattables ? On n’y voit souvent que du feu : de nos jours, les produits contrefaits sont tellement bien imités qu’on croit aveuglément à leur authenticité. Et ils sont tellement répandus que nous n’arrivons résolument plus à démêler le vrai du faux. Comme on dit, un homme averti en vaut deux. Au lieu de vous précipiter dans vos achats, prenez votre temps et observez méticuleusement les articles qui vous plaisent. Ne vous méprenez pas, certains indices révélateurs devraient vous mettre la puce à l’oreille. Faites donc abstraction du prix alléchant et ouvrez l’œil !

  • Comparez les prix

Tenez, justement, en parlant de prix, il est clair que la différence est souvent flagrante entre un produit authentique et une imitation. Donc, déjà, la meilleure chose à faire est d’aller vérifier le prix réel pour avoir une petite idée de la marge. Si vous voyez que l’écart est exagéré, ne soyez pas dupe et ne dégainez pas votre porte-monnaie. Non, ce n’est pas l’affaire du siècle, c’est une arnaque pure et dure !

Lire aussi : Que faire si l’on trouve de l’argent dans un guichet automatique ?

  • Manque de coordonnées

Souvent, les articles contrefaits ne donnent que très peu d’informations officielles sur le fabricant. Tout le contraire de la marque originale. Alors, soyez consciencieux et guettez bien tous les renseignements. Généralement les coordonnées sont incomplètes : s’il manque notamment l’e-mail, le site Web, l’adresse complète ou le numéro de téléphone pour un suivi d’après-vente, ne plongez pas dans la gueule du loup, il s’agit très probablement d’un produit contrefait !

  • Mauvais positionnement des signes distinctifs et des logos

Des chaussure Nike

Des chaussure Nike. Source : spm

Nul besoin d’être un expert en la matière pour détecter certaines anomalies. Par conséquent, avant de foncer pour acheter votre coup de cœur, vérifiez d’abord l’emplacement du logo et certains signes distinctifs du produit. Sont-ils placés correctement ? Les créateurs de marques ont justement une charte très stricte et précise : la taille du logo, la police utilisée, l’emplacement, les couleurs…Tout est bien réglé au détail près. Alors que les contrefaçons, en général, négligent tous ces critères. Si vous êtes un fin observateur, ces petites subtilités ne devraient pas vous échapper. La moindre erreur d’impression devrait vous sauter aux yeux. Dans le domaine de la chaussure, par exemple, à une certaine époque, les contrebandiers n’hésitaient pas à vendre des articles signés « Adibas » ou « Mike ». Ah c’est sûr, ce n’est pas pareil que Nike ou Adidas ! Aujourd’hui encore, si vous faites très attention, vous pourrez trouver des petites différences similaires. Donc, apprenez à décortiquer tous les détails, même les plus insignifiants !

  • Qualité de l’écran

Il est devenu très difficile de différencier un Smartphone authentique d’une pâle imitation « made in China ». Vous le savez bien,les chinois sont très forts dans ce domaine ! Alors, comment ne pas tomber dans le piège ?  Dans le cas d’un téléphone portable, il y a un contrôle bien plus méticuleux à faire. Par exemple, si vous comparez un véritable iPhone 7 à un faux, vous serez étonné de constater que l’original a un écran plus sombre au démarrage que celui de la contrefaçon. Oui, il faut vraiment avoir l’œil pour repérer ces différences à peine perceptibles. Le mieux finalement est de demander l’avis d’un expert ou de se diriger directement vers un détaillant agrée pour faire vos achats.

  • Modèles inexacts

Une astuce infaillible pour vérifier l’authenticité des habits et des sacs ? Portez donc une attention bien particulière aux coutures, c’est souvent là que le bât blesse. Il est évident qu’un article original se dote de coutures parfaitement soignées, droites et uniformes. Tandis que celles des produits contrefaits sont le plus souvent inégales et même inesthétiques. Vous ne pouvez pas les rater !

  • Regardez attentivement l’étiquette

Bien sûr, grâce aux nouvelles technologies, il est plus facile de scanner et de reproduire les étiquettes des griffes de luxe. Malgré tout, certains petits détails révélateurs peuvent vous alerter d’une potentielle imitation. Pour peu qu’elles soient floues, décolorées ou négligées, cela peut être un signe clair de fausseté. Conseil important : sur les vêtements, guettez les symboles de lavage manquants ou inhabituels.

  • Boîtier inexact

Vous êtes tout excité d’avoir déniché une superbe paire d’AirPods à un prix de folie ? On se calme, on se détend et on s’assure de son origine d’abord.  Regardez attentivement le boîtier : si c’est une contrefaçon, le bouton arrière est beaucoup plus gros que celui qui est sur la coque d’origine. Et normalement,  le boîtier authentique porte la légende originale signée Apple. Donc vérifiez bien toutes ces caractéristiques. Si quelque chose cloche, vous ne ferez pas une bonne affaire !

  • Emballage pas cher

Last but not least : l’emballage en dit long sur le produit que vous comptez acheter. Dites-vous que les créateurs mettent généralement le paquet dans le conditionnement pour séduire justement leur clientèle.Et c’est tout un budget qui est investi, contrairement aux produits contrefaits qui n’y prêtent pas vraiment attention. C’est même parfois le dernier de leurs soucis ! Dès lors, si vous constatez que l’emballage est décoloré, à l’aspect usé, avec un tissu improbable ou même légèrement abîmé, plus de doute, c’est un faux. Ne cherchez pas plus loin !

Contrefaçon sur site : comment reconnaître un faux parfum ?

Tester un parfum

Tester un parfum. Source : spm

Constat général : les parfums restent toujours en tête des « cadeaux les plus populaires. » Alors, évidemment, c’est une merveilleuse aubaine pour les arnaqueurs qui s’en donnent à cœur joie pour multiplier les offres alléchantes. Et autant dire que vous avez l’embarras du choix sur la toile. Vous n’avez qu’à surfer sur le Net pour tomber sur une multitude d’offres et de promotions incroyables. Oui, mais attention, ne vous leurrez pas, la plupart sont archi faux ! Il n’y a rien d’authentique là-dedans, que du bon marché. Non seulement la qualité laisse à désirer, mais pire encore, ces fragrances peuvent provoquer des irritations cutanées. Alors, soyez très prudent et prenez compte des signaux suivants.

  • L’emballage

Là encore, le conditionnement à un rôle très important à jouer. Une vraie marque se fait fort d’offrir à sa clientèle un produit fini sans la moindre faille. Par conséquent, si ce contenant paraît louche, dites-vous que le contenu est pire ! Qu’est-ce qui doit vous mettre la puce à l’oreille ? Un film d’emballage qui sent fort le plastique, une boîte pliée de travers, une impression malpropre, l’absence du fameux point vert légalement requis…Tous ces critères indiquent qu’il s’agit là d’un parfum contrefait. Dites-vous bien qu’une boîte de marque est toujours irréprochable, sinon elle ne sortirait pas de l’usine.

  • Le numéro de série

Petit détail technique : il faut savoir que chaque parfum a un numéro de série individuel.  Il doit être imprimé sur la bouteille et sur l’emballage. Autrement dit, si vous remarquez qu’il est simplement collé ou qu’il est carrément inexistant, vous avez certainement affaire à une imitation.

Lire aussi : L’astuce pour retirer de l’argent au guichet automatique sans utiliser de carte de crédit

  • La bouteille

Observez bien le flacon, il peut facilement vous révéler la supercherie.Par exemple, le verre d’un faux parfum est souvent bien plus fin que celui d’un original. Donc, il est fort probable que vous détectiez de légères bosses ou des petites fissures dans les coins. De même, le couvercle d’une imitation est souvent lâche et vacillant. Quant au bouton de pulvérisation, il n’est pas rare qu’il soit bancal ou très glissant. Bref,  vous l‘aurez compris, si le design et l’aspect général de la bouteille vous semble douteuse, lâchez l’affaire. Et ce, même si le prix est très tentant !

  • L’odeur

Nombre de personnes tombent de haut lorsqu’ils réalisent que leur parfum est faux, alors que le jus ressemble à s’y méprendre au vrai.Effectivement, on a souvent cette impression bizarre que les senteurs ne se distinguent pas. Pour autant, il y a une nuance à prendre en compte. A cause de sa forte teneur en alcool, le parfum contrefait a une senteur qui  s’estompe après quelques minutes seulement. Tout le contraire d’un vrai parfum dont l’odeur peut durer même toute la journée. Et pour cause, il est conçu selon une pyramide olfactive bien définie (tête, cœur, note de fond) : après application, les trois arômes différents se déploient. Or, pour peu que vous ayez un odorat assez développé, vous remarquerez bien que l’imitation n’a pas de jus aussi sophistiqué ni subtil.

Lire aussi : La méthode coréenne pour faire le lit en une minute, zéro pli : jamais été aussi facile

Contenus sponsorisés