Une mère est violentée après avoir affronté le harceleur de sa fille

Le premier réflexe d’un parent lorsqu’il voit son enfant souffrir, c’est de trouver la cause de ses douleurs et de la confronter. C’est aux États-Unis en Californie que Maria Jimenez, une maman, découvre que sa fille se fait harceler à l’école. Comme tout parent, elle décide de prendre l’initiative en allant voir le proviseur de l’établissement scolaire de sa fille. Le bourreau de sa fille la tabassera avant que celle-ci ne puisse atteindre le bureau du directeur de l'établissement. Voici les détails de cette histoire sordide relayée par nos confrères du journal britannique Metro et ABC News.

C’est à Union City, dans l’état de la Californie aux États-Unis, que Maria Jimenez découvre que sa fille de 16 ans se fait harceler à l’école par une autre élève. En début Janvier, Maria décide d’aller dans le campus scolaire afin d’avoir une discussion avec le proviseur. Elle se fait arrêter par un groupe d’élèves, Maria est loin de se douter de ce qui va se passer.

Une élève qui n’a pas peur des adultes

Lorsqu’un parent découvre que son enfant se fait harceler à l’école, la première chose qu’il doit faire est de prévenir les autorités scolaires concernées. En l’occurrence, Maria Jimenez est en chemin avec sa famille vers le campus de l’école de sa fille de 16 ans lorsqu’ils sont arrêtés par deux adolescentes qui sont a priori des élèves du Lycée James Logan. La fille de Maria reconnaît tout de suite l’une d’entre elles puisque c’est la personne qui est la source de ses tourments, elle informe ainsi ses parents que c’est bien celle qui la harcèle. Tout de suite, l’adolescente et une autre complice montent le ton et menacent la famille. Une scène ahurissante décrite par Eder Rojas, le mari de Maria : « Elles ont commencé à nous crier dessus, Vous allez faire quoi ? Qui veut se battre en premier ?»

Une ado qui tabasse une adulte

Les esprits s’échauffent, la harceleuse n’hésite pas à en venir aux mains. Selon les propos de Maria Jimenez qui a été interviewée par la chaîne américaine d’information ABC News, la brute l’aurait pris par les cheveux avant de la traîner, elle aurait déclaré : « Je voulais juste me concerter avec le principal, je n’aurai jamais imaginé qu’un adolescent oserait frapper un adulte, je pensais que l’on était protégé au sein du campus ». Malgré les efforts d’Eder pour essayer de séparer l’adolescente de sa femme, l’assaillante a réussi entre-temps à faire de réels dégâts : Nez brisé et plusieurs ecchymoses sur le visage de Maria, une violence inouïe de la part d’une lycéenne.

Une mère est violentée après avoir affronté le harceleur de sa fille

Les autorités de l’école ont également été alertés, dans un communiqué par mail aux parents, l’école déclare collaborer avec la police afin de découvrir le fond et les détails de cette histoire. En attendant, Maria Jimenez a décidé de retirer sa fille de l’école tant que l’accusée n’est pas adéquatement punie.

Une mère est violentée après avoir affronté le harceleur de sa fille

Les violences à l’école en France

Nous sommes témoins aujourd’hui d’une réelle escalade de la violence dans le milieu scolaire et cela dans le monde entier. Certains établissements scolaires français n’échappent pas à ce fléau, on observe cette violence principalement dans le harcèlement scolaire. Il faut savoir que celui-ci se définit par une violence physique ou verbale de la part d’un élève ou d’un professeur envers une victime. Selon une enquête relayée par Le Figaro, près d’un enfant sur 10 est victime de harcèlement à l’école, un chiffre ahurissant malgré les efforts du gouvernement et des différentes associations afin de combattre ce fléau qui est généralement mis sous silence par des enfants qui n’osent pas en parler.

Les conséquences du harcèlement peuvent être graves pour la victime : Dépression, échec scolaire et angoisse, sur le long terme, le harcèlement scolaire peut être réellement dangereux et destructeur sur le plan émotionnel.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close