x

Un médecin urgentiste perd la garde de sa fille après avoir soigné des patients atteints de coronavirus

Les médecins du monde entier ont rarement été confrontés à pareille adversité. Pour preuve, des hôpitaux submergés, des équipements en pénurie et des aides-soignants dont la santé n’est pas épargnée par le Covid-19. En effet, les établissements hospitaliers sont en première ligne de défense face à la pandémie, et la vie des professionnels de santé est loin d’être de tout repos. C’est le cas d’un médecin urgentiste qui se voit perdre la garde de sa fille sous prétexte qu’elle serait en contact avec des patients atteints du coronavirus. Ce triste récit a été relayé par nos confrères de CNN

Theresa Green, un médecin de Miami en Floride a provisoirement perdu la garde partagée de son enfant en raison de la situation engendrée par le Covid-19. Malgré un test négatif au virus, son exposition régulière aux patients atteints lui a valu cette situation difficile.

theresa green

Les faits mis en avant

Eric Green, l’ex-mari de Theresa, a jugé bon de déposer une demande de garde exclusive et temporaire de leur fille en raison de la gravité de la situation à laquelle s’expose quotidiennement son ex-femme.

theresa green 1

Le juge Bernard Shapiro a ainsi déclaré qu’afin de protéger l’intérêt de l’enfant mineur, son bien-être ainsi que sa sécurité, la cour suspend temporairement le temps partagé avec sa fille et ce, jusqu’à nouvel ordre. D’après la déclaration du juge, cette suspension est exclusivement liée à la crise sanitaire actuelle.

« Je ne peux pas rentrer à la maison et embrasser ma fille » déplore la mère de l’enfant. L’ordre du tribunal étant toujours en vigueur, il n’est donc pas question pour elle de voir sa fille bien qu’elle soit passée par une procédure de dépistage du coronavirus dont les résultats se sont avérés négatifs.

Une épidémie qui sépare

Illustration très représentative du sinistre tableau dépeint par cette pandémie, la situation de Theresa Green est telle qu’elle vit un double supplice. Celui d’être en première ligne de défense afin de sauver le plus de vies possibles en risquant sa propre santé et la séparation avec sa fille de 4 ans.

theresa green 2

Pourtant, Theresa est peut-être plus que quiconque consciente de la situation et de ce fait, estime prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé ainsi que celle de son entourage.

Theresa Green continue à exprimer sa déception en remettant en question la position du juge. Cette dernière déplore le caractère discriminatoire de la décision qui lui semble injuste envers les parents divorcés et particulièrement difficile pour les enfants.

« J’ai été choquée que le juge prenne cette position sans parler à des experts médicaux et sans connaître les faits » réagit-elle. Selon cette maman, la déclaration du tribunal a exposé un manque de discernement important et n’a aucunement tenu compte de l’incidence de la décision sur l’enfant, son bien être mental et psychologique.

“C’est cruel de me demander de choisir entre ma fille et le serment d’Hippocrate”

Aujourd’hui, Theresa fait face à une situation difficile et nous rappelle que son cas n’est pas isolé. À cause des divorces et de la situation actuelle, de nombreux enfants souffrent de cette séparation et « cela est tout simplement injuste » regrette Theresa Green qui estime que si elle était encore mariée, elle n’aurait pas à souffrir de cette décision. “C’est cruel de me demander de choisir entre mon enfant et mon serment en tant que médecin. Je n’abandonnerai pas mon équipe au travail où les patients qui comptent sur moi pour leur sauver la vie dans les prochaines semaines, mais c’est de la torture”, déplore la femme médecin, accablée par les répercussions de cette crise.

Comment expliquer cette pandémie à un enfant ?

Dans un communiqué, l’Académie nationale de médecine souligne l’importance d’expliquer la crise sanitaire actuelle aux enfants afin que ces derniers ne se sentent pas délaissés et isolés pendant le confinement. A cet effet, il est recommandé de leur expliquer la situation en répondant clairement à toute question posée et ce, dans un vocabulaire adapté à leur âge. Il est également conseillé de maintenir un quotidien structuré et proche et de leur rythme de vie habituel, notamment pour l’heure du réveil, du travail scolaire ainsi que des repas. Enfin, les encourager à profiter de ce temps de manière ludique peut s’avérer salutaire pour les aider à faire face au confinement. Musique, dessins et jeux sont autant d’activités que vous pourrez leur proposer pour les occuper et éveiller leur créativité pendant cette période difficile.

Contenus sponsorisés
Loading...