x

Une femme enceinte a été expulsé d’un restaurant à cause de la façon dont elle est habillée

Alors que le monde se fait de plus en plus tolérant ou progressiste, la persistance de certaines pratiques ou règles rétrogrades est de plus en plus choquante. Aux Etats-Unis, une jeune femme enceinte de 7 mois et accompagnée de sa famille a été mise dehors par la serveuse d’un restaurant sous prétexte que sa tenue n’était pas appropriée, seulement parce qu’on voyait son ventre. Bien que la jeune maman se soit indignée, la serveuse n’a rien voulu savoir et l’a mise ainsi que sa famille à la porte. Son témoignage révoltant nous est relayé par CBS News.

Dans l’Etat de Washington, une jeune femme qui était enceinte de jumeaux de 7 mois s’est vue refuser l’accès à un restaurant de Seattle sous prétexte qu’elle portait un crop top (haut court).

Pas de chemise, pas de service

Charisha Gobin et sa famille sont restés étonnés lorsque la serveuse d’un restaurant leur a refusé l’accès en raison de la tenue que portait Charisha.

En entendant une telle raison, on s’attend à découvrir une tenue très osée, dénudée ou extravagante, mais la maman portait en réalité un simple haut court noir et une jupe longue.

Charisha Gobin

cbs

“La serveuse nous a arrêtés et m’a dit ‘je suis désolée, mais vous ne pouvez pas être ici avec ce haut’, j’ai demandé ‘vous êtes sérieuse’, et elle a répondu ouais, vous ne pouvez pas être ici’”, a raconté la jeune maman.

La seule particularité de sa tenue est qu’elle laissait apparaître le ventre de la maman enceinte.

“Tout ça juste parce que mon ventre est plus gros et qu’on pouvait le voir. Mais si c’était quelqu’un d’autre, je ne pense pas qu’elle aurait eu de problème avec eux”, s’est indignée la maman.

La serveuse en question s’est justifiée auprès de KIRO-TV en expliquant que la jeune femme avait violé leur politique “pas de chaussures, pas de chemise, pas de service” qui serait en lien avec des règles sanitaires. Elle a également affirmé qu’elle aurait refusé à n’importe quelle personne portant un haut court l’accès au restaurant.

Charisha Gobin1

fabiosa

Quoi qu’il en soit, Charisha a été tenue de quitter les lieux et de faire un long trajet pour pouvoir manger ailleurs.

“C’est vraiment ridicule qu’on ait dénoncé ma tenue d’un côté, et que j’aie eu à traverser la ville pour pouvoir manger”, a-t-elle affirmé.

La jeune femme s’en est pris aux réseaux sociaux pour exprimer sa colère et aurait d’ailleurs reçu le soutien de nombreux internautes.

Charisha Gobin2

facebook

Les excuses du restaurant

Le restaurant où s’est déroulé l’incident, a par la suite publié un communiqué sur KIRO-TV pour annoncer qu’ils “s’excusaient platement” pour le “malentendu”. Ils ont précisé que la serveuse en question y travaille depuis 20 ans, et qu’elle “pensait bien faire”.

Le porte-parole du restaurant n’a toutefois pas confirmé ni infirmé qu’ils auraient demandé à n’importe quelle personne portant un haut court de se couvrir ou de quitter les lieux. Il n’a pas non plus expliqué en quoi le port d’un haut court violait les règles du code sanitaire qui spécifie d’ailleurs uniquement que les employés entrant en contact avec de la nourriture devaient se couvrir les cheveux pour protéger cette dernière.

Normaliser la grossesse et la maternité

Aujourd’hui encore, une pléthore de femmes partout dans le monde sont victimes de remarques désobligeantes au sujet de leur grossesse ou encore de l’allaitement de leur enfant.

En sus de devoir concevoir et porter un enfant pendant 9 mois, la femme doit également subir le regard des autres et la sexualisation constante de son corps, même pendant sa grossesse.

Contenus sponsorisés
Loading...