x

« Ne croyez pas que vous êtes invincible, mon mari en bonne santé est décédé du Covid et voici les symptômes qu’il a eu »

A l’heure où le virus circule encore dans plusieurs pays, de nombreuses familles de victimes appellent à la sensibilisation pour prendre cette menace au sérieux. Parmi elles : Ann Griffin, une femme qui a perdu son mari après un mois et demi passé en soins intensifs. Selon The Sun, ce dernier était en bonne santé et s’entraînait pour son troisième marathon lorsqu’il a contracté le Covid-19.

La mort d’un proche est toujours dévastatrice, mais le choc peut prendre encore plus d’ampleur lorsque cet événement est inattendu. Ann en a fait les frais après avoir perdu Graham, sa moitié depuis plus de 38 ans. Un décès qui l’a prise de court et qui la pousse aujourd’hui à mettre en garde ceux qui se sentent invincibles face au virus. 

Graham Griffin en compagnie de sa femme Ann – Source : The Sun

Un homme sportif et en bonne santé

D’après le témoignage relayé par The Sun, Graham Griffin était âgé de 54 ans et ne souffrait d’aucun problème de santé sous-jacent. L’homme qui partageait sa vie aux côtés de sa femme Ann s’entraînait même pour courir son troisième marathon. En outre, il ne buvait pas d’alcool, ne fumait pas et respectait les mesures préconisées par le gouvernement. Malheureusement, cela ne l’empêchera pas de contracter le virus. Une infection qui engagera son pronostic vital avant de mener à son triste décès. 

Graham s’entraînait pour son 3ème marathon – Source : The Sun

Une condition qui s’est gravement détériorée

Après 9 jours passés à la maison, Graham a été admis à l’hôpital et a fini par passer un mois et demi en soins intensifs. L’homme a souffert d’une pneumonie, d’une insuffisance rénale, de l’affaissement de ses deux poumons et de caillots sanguins à ce même niveau. Ann ne l’a pas vu depuis son admission au sein de l’établissement et ne communiquait avec son mari qu’à travers des appels en visio-conférence. Dévastée, elle apprendra son décès sans même avoir eu l’occasion de lui faire ses adieux. 

Ils se sont mariés en 1996 – Source : The Sun

“Ne vous croyez pas invincibles »

Suite à cette douleur immense liée à la perte de celui qui partageait sa vie depuis ses 15 ans, Ann a tenu à mettre en garde tous ceux qui se sentiraient immunisés face au virus. “Graham était en meilleure forme que les gens qui avaient la moitié de son âge et pourtant, le virus ne l’a pas du tout épargné”, a-t-elle révélé. 

Graham et son petit fils de 3 ans – Source : The Sun

“Je suis tellement en colère contre ceux qui pensent que le virus ne les touchera pas – qu’ils sont trop jeunes pour en souffrir”, poursuit-elle, déplorant le manque de prise de conscience face à une menace réelle. En effet, il est déjà arrivé que certaines personnes rejettent totalement son existence et finissent tout de même par en subir les conséquences tragiques. Dmitriy Stuzhuk, une icône du fitness sur les réseaux sociaux, allait jusqu’à affirmer que le virus n’existait pas avant d’en mourir à l’âge de 33 ans. 
Dans ce sens, Ann tient particulièrement à mettre en garde ceux qui pensent qu’ils ne courent aucun risque. “N’importe qui peut l’avoir – quel que soit votre âge ou votre condition”, avertit-elle, appelant ainsi à ne pas se croire invincible et à protéger sa santé ainsi que celle de ses proches. “Nous étions ensemble depuis 38 ans, mariés pendant 24 ans.

C’était mon âme soeur et mon meilleur ami”, s’émeut la femme endeuillée. Désormais, elle devra faire face à ce chagrin aux côtés de ses 3 enfants et de son petit-fils de 3 ans.

Graham et ses 3 enfants – Source : The Sun

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Si environ 80% des cas sont bénins en cas d’infection, d’autres peuvent tomber gravement malades ou nécessiter une hospitalisation en urgence et ce, quel que soit leur âge ou leur état de santé, comme le rappelle l’OMS. En effet, bien que certaines personnes soient jugées plus vulnérables face au virus, ce dernier n’épargne aucune tranche de la population, d’où l’importance de se protéger mais aussi de prêter attention aux symptômes éventuels d’une infection. Parmi eux, l’agence onusienne identifie les signes courants tels que la toux sèche, la fièvre ou la fatigue. D’autres considérés moins fréquents impliquent :

  • Une congestion nasale
  • L’agueusie ou l’anosmie, à savoir la perte du goût ou de l’odorat
  • Des maux de gorge
  • Une conjonctivite
  • Des douleurs aux muscles ou aux articulations
  • Des maux de tête
  • Des éruptions cutanées
  • Des frissons
  • Des vertiges
  • Des vomissements ou des nausées
  • Une diarrhée
  • Une irritabilité
  • Des troubles du sommeil
  • Une altération de la conscience pouvant être associée à des crises
  • Des troubles anxieux
  • Une dépression

Enfin, dans les cas les plus graves, l’OMS cite une perte d’appétit, un état de confusion, une sensation d’oppression ou des douleurs continues dans la poitrine, un essoufflement ou encore une fièvre supérieure à 38° C. Des complications neurologiques sévères et plus rares ont également été recensées, notamment un délire et des lésions nerveuses, des inflammations du cerveau et des accidents vasculaires cérébraux. 

Contenus sponsorisés
Loading...